Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 06 07 2016 23:33:17

tarana
Membre

ma première journée sans crack

depuis peu je vais en réunion et j'avoue qu'aujourd'hui je me sent moins seule et j'ai réussie a tenir le coup sans produit mais j'avoue aussi que je ne pense qu'a ça et c'est dur de résister mais je veux tenir bon car je veux vivre une vie normale sans consommations et découvrir enfin la femme que je suis réellement car je ne le sais pas, justement quand je consommer j'avais l'impression d’être quelqu'un qui ose faire les choses, mais sans je ne sais pas qui je suis,a 41 ans j'ai le sentiment qu'il faut que je réapprenne tout presque comme un enfant qu'il faut guider!!!!
je suis forte et je vais y arriver grâce a N.A.
MERCI A TOUTES ET TOUS.


Amicalement.

Hors ligne

#2 07 07 2016 08:41:28

sassandra
Membre

Re : ma première journée sans crack

Bonjour tarana

tarana a écrit :

j'avoue aussi que je ne pense qu'a ça

Quand on est en face de l'obsession
Il est prudent  de ne pas rester en face de celle ci
car à un moment elle occupe toute la sphère mentale et il n'y a plus qu'elle.

on a du te parler en réu de quelques outils
comme téléphoner à un ami de NA
prier ta propre puissance supérieure
ou faire des choses qu'l faut que tu fasses : établie une liste
Il y a égélement la help line - no de téléphone que tu trouveras dans le lien NA

L'important peut être est de se dire
je ne suis pas l'obsession et si je la laisse passer
je ne vais pas mourir si je n'y cède pas..

Hors ligne

#3 07 07 2016 08:43:49

sassandra
Membre

Re : ma première journée sans crack

Liste des activités agréables
Visiter différents endroits

Aller à la campagne
Aller à la plage
Aller à la pêche
Se promener en montagne
Faire du camping
Marcher en ville, faire du lèche-vitrine
Visiter une autre ville
Aller à un zoo, à un carnaval, à un cirque ou à un parc d’amusement
Aller au parc, à un piquenique ou un barbecue
Aller à un cinéparc ou aller manger un hamburger, une glace, etc.
Visiter des endroits particuliers : aéroports, écluses, endroit avec une vue particulière


Sorties

Prendre part à des rencontres de clubs sociaux ou civiques
Se rendre à une soirée (party)
Assister à un concert
Assister à une conférence
Manger avec des amis
Chanter en groupe
Prendre part à des activités mises sur pied par l’église (cours, rencontres sociales, ventes, bingo)
Prendre part à une réunion publique (souvenirs, bonne cause, etc.)
Aller dans un club de santé, prendre un bain sauna, etc.


Visiter un musée ou une galerie d’art
Aller visiter ses enfants, sa famille, sa parenté
Aller voir une pièce de théâtre
Aller voir un film au cinéma
Faire un tour à la librairie ou à la bibliothèque
Faire un tour dans un magasin de disques
Magasiner
Assister à un ballet ou un opéra
Aller au restaurant
Aller à un banquet, un brunch, etc.
Aller à des encans, ventes de débarras, etc.
Danser
Aller chez le coiffeur ou l’esthéticienne
Dormir à l’hôtel pour une nuit


Sports

Aller à des événements sportifs
Faire une marche
Jouer au baseball, à la balle-molle, au golf
Jouer au tennis
Jouer au basketball
Jouer au football
Jouer au handball, au squash, etc.
Escalader une montagne
Naviguer (canot, kayak, bateau à moteur, à voile, etc.)
Faire du ski alpin ou du ski de fond
Faire de l’équitation
Jouer au pingpong
Nager
Courir, faire de la gymnastique, des exercices physiques, etc.


Arts ou artisanat

Faire une œuvre d’art (peinture, aquarelle, sculpture, dessin, film, etc.)
Créer ou arranger des chansons ou de la musique
Restaurer des antiquités, refaire des meubles
Travailler le bois, la menuiserie
Jouer d’un instrument de musique
Jouer dans une pièce de théâtre, un film
Faire de l’artisanat (poterie, bijoux, cuir, tissage, etc.)
Faire de la photographie
Dessiner un vêtement
Jouer dans un groupe musical
Écouter de la musique
Coudre


Travail, réparation, rénovation

Faire des petites réparations à la maison
Jardiner, faire de l’aménagement paysagé ou travailler à l’extérieur
Amasser des objets naturels (fruits ou nourritures sauvages, roches, bois sur le bord de l’eau, etc.)
Faire des travaux ménagers ou le lavage, laver des choses
Réparer des choses
Vendre des produits (Avon, Tupperware, etc.)
Garder des enfants, gratuitement on contre rémunération, régulièrement ou à l’occasion


Jeux

Jouer aux cartes
Résoudre un problème, un casse-tête, des mots croisés, des mots cachés
Jouer au billard
Jouer aux quilles
Jouer aux échecs ou aux dames
Jouer à des jeux de société (Monopoly, Scrabble, brin de jasette, etc.)


À la maison

Aménager ou décorer sa chambre ou la maison
Regarder la télévision
Écouter la radio
Jaser avec une autre personne
Prendre une douche
Prendre un bain seul ou avec votre partenaire
Se maquiller, placer ses cheveux, etc.
Se peigner ou se brosser les cheveux
Se laver les cheveux
Se raser
Utiliser un parfum, de l’eau de toilette, une lotion après rasage
Faire une sieste
Chanter seul
Parler au téléphone
S’occuper de son animal de compagnie
Organiser une soirée (party)
Se détendre
Prendre soin des plantes de la maison
Laver l’automobile
Collectionner des objets
Marcher dans les environs


Lire et écrire

Lire la bible ou un autre livre saint
Lire un livre ou un article indiquant comment faire certaines choses
Lire des nouvelles, des poèmes, des romans, ou des pièces de théâtre
Écrire des romans, des nouvelles, des pièces de théâtre ou de la poésie
Lire des essais ou de la littérature professionnelle, technique ou académique
Écrire un journal
Écrire des lettres, des cartes postales, des cartes de vœux ou des notes
Lire des bandes dessinées
Lire le journal
Lire des magazines
Lire des histoires à quelqu’un


Vêtements

Porter des vêtements dispendieux ou d’app0arat
Porter des vêtements sport
Porter des vêtements propres
Porter de nouveaux vêtements


Finances et achats

S’acheter des choses
Faire de la nourriture ou des objets pour vendre
Acheter quelque chose pour sa famille
Faire un budget, planifier mes finances
Faire un achat
Améliorer sa santé (faire réparer ses dents, nouvelles lunettes, changement de régime alimentaire, etc.)


Rendre services, dons et charité

Visiter les gens qui sont malades, vulnérables ou en difficulté
Faire plaisir à des gens de mon entourage
Faire de la nourriture ou des objets pour donner
Donner des cadeaux
Aider quelqu’un
Conseiller quelqu’un
Présenter des gens que je crois potentiellement intéressés l’un à l’autre
Enseigner à quelqu’un
Rendre des services aux gens
Faire du bénévolat auprès d’enfants, de personnes âgées, à l’hôpital ou ailleurs


Voyages et déplacements

Planifier des voyages ou des vacances
Conduire sur une longue distance
Prendre l’avion
Regarder des cartes (routières, géographiques, etc.)
Voyager en groupe
Se promener en motoneige ou en quatre roues


Alimentation

Faire des collations
Faire des conserves, congeler des produits, faire des réserves de nourriture, etc.
Manger un bon repas
Manger une collation
Prendre du café, du thé, un cola, etc. avec des amis
Préparer un met nouveau ou spécial


Sujets de conversation

Parler de mes loisirs ou de mes intérêts spéciaux (sports, voyages, automobile, émission de télévision ou de radio, musique, disques, spectacles, lectures, sorties, mode, achats, nourriture, nouvelles, santé)
Parler de son enfance ou de souvenirs
Parler de philosophie ou de religion
Parler de ses enfants ou petits-enfants
Parler de mon travail
Parler de politique ou d’affaires publiques
Faire des farces
Exprimer mon amour ou mon amitié à quelqu’un


Activités mentales

Penser à quelque chose de bon à venir
Penser à soi-même et à ses problèmes
Penser à des gens que j’aime bien
Avoir un rêve éveillé
Planifier ou organiser quelque chose
Se souvenir du passé
Planifier son horaire, gérer son temps
Se souvenir d’un ami ou d’un proche décédé


Observer, admirer, contempler, gouter à un plaisir simple

S’asseoir au soleil
Marcher pieds nus
Respirer de l’air pur
Regarder le lever ou le coucher du soleil
Faire voler un cerf-volant
Jouer dans la neige
Être avec des animaux
S’occuper d’un animal (oiseau, chien, chat, poisson rouge, etc.)
Écouter les bruits de la nature
Regarder un beau paysage
Donner des coups de pied dans des feuilles mortes, du sable, de la gravelle, etc.
Jouer avec des animaux
Observer les animaux sauvages
Observer le ciel, les nuages ou une tempête
Regarder les étoiles ou la lune
Regarder ou sentir une fleur ou une plante
Gouter à la paix et à la tranquillité
Être avec quelqu’un que l’on aime
Observer les oiseaux
Observer les gens
Faire ou observer un feu
Observer les beaux hommes ou les belles femmes
Faire des choses avec les enfants
Marcher sur la plage


Spiritualité

Dire une prière
Ressentir la présence de Dieu dans ma vie
Méditer ou faire du yoga
Se confesser
Écouter un bon sermon


Être avec d’autres

Rencontrer des amis
Inviter des amis à vous visiter
Faire des compliments à quelqu’un
Se faire masser ou frotter le dos
Donner des massages ou frotter le dos de quelqu’un
Écouter des farces
S’embrasser
Sourire aux gens
Visiter des amis
Convaincre quelqu’un de votre point de vue
Demander de l’aide ou un conseil
Observer des membres de ma famille ou des amis faire des choses qui me rendent fier d’eux


Développer de nouvelles habiletés

Parler une langue étrangère
Suivre des cours de yoga, de relaxation, de relations humaines, de danse, de langue, de poterie, de dessin, de décoration, d’arrangement floral, d’entretien des plantes, d’aménagement paysagé, etc.
Faire des expériences scientifiques
Retourner à l’école pour poursuivre ses études primaires, secondaires, collégiales ou universitaires

Hors ligne

#4 07 07 2016 08:51:22

sassandra
Membre

Re : ma première journée sans crack

bravo10.gif bravo10.gif bravo10.gif


Pour ta journée

Pour un dépendant une journée sans son "produit de choix" est un miracle

les réunions très important

Quoi qu'il adviennet - tomber , se relever et reviens ça marche

je t'embrasse

Hors ligne

#5 07 07 2016 19:26:23

tarana
Membre

Re : ma première journée sans crack

merci sassandra et tu as raison je dois réapprendre a vivre et faire des choses simples comme tu le dis ballades lecture plage etc......!
tous ce que je n'ai pas fait depuis des années!!!!
MERCI SINCEREMENT


Amicalement.

Hors ligne

#6 07 07 2016 20:34:15

sassandra
Membre

Re : ma première journée sans crack

Tu as une qualité tarana, je crois
c'est la gratitude
Celle-ci est essentielle pour la suite
mais pour l'instant tu es en convalescence .
Prends soin de toi ...

Très important de baliser sa journée en sachant exactement ce que l'on va faire
et en évitant bien sûr tout ce qui de près ou loin
gens comme lieux te rappellent la conso.

Pas te temps morts , si possible bien sûr ..

La première étape NA : Nous avons admis que nous étions impuissants devant notre dépendance, que nous avions perdu la maîtrise de notre vie.

Nous avons admis et accepté notre impuissance devant la dépendance
admettre et accepter son impuissance implique
que si je - nous- nous mettons comme deux taureaux , corne contre corne
dépendant contre dépendance
c'est la dépendance qui fiche une raclée au dépendant...

J'ai galéré avant de capter ça....

Trois de chutes et rechutes  - tout simplement parceque je me mettais en situation de danger
et que je ne voulais pas admettre qu'une simple molécule ( de ma drogue de choix- j'en ai eu plusieurs)
pouvait être plus forte que ma volonté propre.

Hors ligne

#7 09 07 2016 17:20:29

tarana
Membre

Re : ma première journée sans crack

aujourd'hui trop trop dur,envie de rien enfin je ne sais plus ce qui me plairais de faire,j'ai la sensation de ne pas me connaitre, de ne pas savoir qui je suis!
je dois réapprendre a vivre.
j'ai voulu aller faire des courses mais arrivée dans le magasin je ne savais pas quoi acheter,même ça je ne sais plus faire je trouve ça dingue.


Amicalement.

Hors ligne

#8 09 07 2016 19:43:54

sassandra
Membre

Re : ma première journée sans crack

Bonsoir tarana - normal : le sevrage est une phase très hard
c'est pour cela qu'il faut s'entourer d'un maximum de précautions
réu, lecture,de la littérature na, prendre des no de téléphone et appeler
se faire aider d'une marraine...

La dépendance est douloureuse mais  je m'étais habituées à cette souffrance.

Le sevrage est terrible
mais il faut arriver à'accepter d'aller mal
c'est comme 'un accouchement
De la douleur , vers la lumière
une souffrance qui sert à quelque chose....

Le sport m'a beaucoup aidée - celui -ci génère des endorphines
hormones du bien être et du plaisir
qui ne se secrètent plus dans le corps
car les circtuits ont été bousillé par les toxiques.

Courage à toi ,
un jour à la fois tu vas y arriver

Dernière modification par sassandra (09 07 2016 19:44:38)

Hors ligne

#9 11 07 2016 18:02:37

sassandra
Membre

Re : ma première journée sans crack

Comment vas tu tarana ?

Hors ligne

#10 14 07 2016 18:31:05

tarana
Membre

Re : ma première journée sans crack

bonjour a tous,
je ne vais pas bien du tout,
je voulais mourir
j'en ai fait part en mon médecin quand je l'ai vu pour le renouvellement de mon traitement(ce que je n'aurais peut-être pas du,je ne ais pas en vrai)
et apparemment je lui ai fait assez peur pour qu'il en parlent a tout le service pour que chacun me donne une bonne raison pour accepter d'aller en hospitalisation.
et devant mon refus catégorique d'y aller , ils m'ont dit qu'ils ne me laisser pas partir dans cet état et que vu ces éléments ils m'internent contre mon grès!!! 
je suis donc très en colère pas spécialement après eux mais surtout après moi!!!
merci sassandra de te soucier de moi tu es une des seule (eh! oui c'est vrai!) et ça fait chaud au cœur!!!


Amicalement.

Hors ligne

#11 14 07 2016 22:16:58

Balthazar
Membre

Re : ma première journée sans crack

Il y aura des hauts et des bas, mais chaque jour clean est un jour de gagné, et la courbe est ascendante smile

Hors ligne

#12 15 07 2016 06:28:18

nam
Membre

Re : ma première journée sans crack

Bonjour Tarana
C'est le jour où j'ai accepté qu'on m'aide que ça a marché pour moi
Te poser, en sécurité, va peut-être te permettre d'y voir plus clair....
Je te le souhaite, tarana
Namicalement


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

Hors ligne

#13 15 07 2016 08:07:11

lucky
Membre

Re : ma première journée sans crack

courage


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#14 21 07 2016 13:48:19

tarana
Membre

Re : ma première journée sans crack

bonjour a tous,
je suis de retour chez moi et je me sens un peu mieux mais j'avoue que ce n'est pas encore ça.
mes envies de consommations sont toujours présentes mais j'essaie de me faire force et ne pas craquer(pas facile!)
on m'a prescrit un nouveau traitement car d’après les psy je serais bipolaire.
en tous cas je n'ai pas consommer depuis mon inscription sur le site et franchement je suis assez fière de moi et j’espère sincèrement ne pas craquer mais le soucis c'est que quand je consommais ça occupait mes journées mais en ce moment je me sens vide,envie de rien,rien ne me plais,je ne sais plus ce que j'aime ou pas,j'ai la sensation que je commence seulement a vivre et donc a découvrir comment me divertir et me faire plaisir,je ne sais pas quoi faire donc je reste chez moi et je dors.
je ne sais plus qui je suis je dois apprendre a me connaitre.


Amicalement.

Hors ligne

#15 21 07 2016 16:15:04

naïs
Membre

Re : ma première journée sans crack

Coucou tarana, je t'envoie un max d'encouragements, et je t'envoie plein de bonne pensées qui j'espère chasseront tes peurs, et te donneront l'espoir que tu peux changer en te donnant une chance comme moi ou comme d'autres qui avons adhérer à ce programme N.A. J'ai trouvé de nouvelles raison de vivre, et des amitiés fidèles, du soutien, du réconfort, et ce que j'ignorais à mes débuts est que sans drogue, je pouvais accéder à tout un champ de perspectives infinies aussi vaste que peut-être toute les facettes de la vie. La dépendance entraîne une vision très restrictive, c'est où et comment puis-je trouver mon produit.
Et puis, j'étais arrivée au point de ne plus pouvoir faire mon ménage sans "ma récompense". Alors un de mes premiers téléphone a été de partager ça avec honte, et la personne m'a rassurée, elle m'a dit c'est normal, t'inquiète pas, ne fait que le 10 %. Donc, j'ai peut-être fait qu'une chambre ! Mais la terrible culpabilité et la désamour que j'avais pour moi était si puissant, qu'heureusement que ce programme est basé sur la spiritualité car je pense que sans amour, respect, et estime pour moi et mes actions sans produits n'auraient jamais été suffisant. Ma chance était aussi que malgré ma peur des autres, et ma super co-dépendance me dictant quel masque je devais porter en société me fut enlevée, et je pus me montrer authentique avec mes peurs comme tu le fais aujourd'hui sur ce site, et c'est déjà une formidable progression.
Participer au réunions amènent de nouvelles énergie positives, et a permit à mon mental de progresser dans une attitude positive.
Une heure à la fois, un jour à la fois, et c'est possible.
Big hug

Hors ligne

#16 21 07 2016 17:14:41

tarana
Membre

Re : ma première journée sans crack

merci nais pour ton message encourageant surtout que je me reconnais bien dans tes mots,pas le courage de faire mon ménage,pas le courage d'aller faire des courses pour me nourrir d'ailleurs j'ai pris l'habitude de rester sans manger pendant des jours et des jours au point que mes collègues se posent des questions et j'avoue aussi avec énormément de honte que mon hygiène corporelle laisse a désirer et pourtant quand je suis a la maison je n'ai que ça a faire mais non je reste a ne rien faire décourager par avance.
je suis clean depuis 3 semaines maintenant mais le diable est encore bien présent je pense qu'il me faut encore du temps mais je me suis donner comme objectif de faire mon ménage et prendre soin de moi,quand j'aurais fait tous cela je me sentirais bien mieux je pense et aussi je dois apprendre a avoir confiance en moi ce qui n'est pas le cas,enfin je me rend compte que j''ai beaucoup de travail a faire.
doucement mais surement!!!!


Amicalement.

Hors ligne

#17 21 07 2016 23:20:31

naïs
Membre

Re : ma première journée sans crack

Je te félicite et j'espère que tu l'as fais ou que tu vas le faire car clean depuis 3 semaines est incroyable, tous ces efforts doivent être soutenu et encouragé à haute voix, et ce qui a bien marché pour moi, est que dans un premier temps je me suis adressée à moi comme si je m'adressais à ma meilleure amie, et jamais je n'aurai été aussi dur avec elle. Nous sommes souvent nos pires ennemis...
Je eu également des soucis avec la nourriture = dépendance au sucre que j'ai réglé avec le temps. Je ne sais pas si tu as un problème de contrôle, et si c'est la raison qui fait que tu ne manges pas ?
Si je peux émettre une suggestion, attention à penser que tu n'as pas de valeur, et donc prendre soin de soit, c'est aussi se donner de la valeur. Malgré notre passé, nous pouvons changer, et le premier pas est le plus dur. Ouvre le robinet, et sens l'eau tiède sur la peau de tes mains, et essaye de ressentir comme c'est agréable, le plaisir de ressentir va revenir et toutes sortes de cadeaux comme une redécouverte de ce qui en fait semblait perdu mais qui ne l'était pas. Des petites choses toutes simples qui sont toutes à ta portée sans que tu t'en rendes compte, un bon coussin bien calé sur sa tête, de la musique que tu aimes et plein de nouvelles émotions à découvrir.
Chez moi, le ménage pas fait depuis plus de deux semaines pour cause de grippe avec gros chien en pleine mue de poils, il y des touffes blanches qui s'envolent car il fait tellement chaud qu'avec le ventilo ça s'envole. Voilà, c'est pas la honte sauf que pour l'instant j'inviterai personne chez moi...
J'ai du prendre du temps pour m'occuper de mon moral car grosse chute du à une crise relationnelle, alors finalement cette grippe m'a permit de me poser les bonnes questions et de comprendre pourquoi je bloquais autant et que je n'arrivais pas à avancer. Donc, j'ai pu avoir une discussion plus adulte avec la personne concernée, et une très bonne discussion que je n'aurai jamais cru possible...
Je pense que d'ici la semaine prochaine, j'aurai réglé mon problème domestique tout en conservant une bonne amitié avec un proche et mon chien aussi.
Big Hug

Hors ligne

#18 22 07 2016 11:14:12

Balthazar
Membre

Re : ma première journée sans crack

tarana a écrit :

,enfin je me rend compte que j''ai beaucoup de travail a faire.
doucement mais surement!!!!

L’occurrence "travail" revient 6 fois sur cette page ; c'est un mot que j'emploie beaucoup aussi...
Mais, même si j'adhère complètement à tout ce qui a été dit par ailleurs, je voudrais souligner aussi que c'est un jour à la fois. Et, même après pas mal de clean, j'aurai encore tendance à édifier toute une montagne d'objectifs, et puis à rester devant bras ballants de désespoir. Mais çà, c'est typiquement la maladie! C'est une stratégie pour ne rien faire que de rêvasser tout éveillé à des projets grandioses, et pour dire ensuite, puisque c'est trop difficile, alors je déclare forfait...
C'est le tout ou rien qui nous colle souvent à la peau, une sorte de perfectionnisme, de rigidité.
Effectivement, le 1er pas est le plus dur, et souvent, être pragmatique, et attaquer sans trop se poser de questions est une méthode efficace. Et puis, dans le feu de l'action, les choses s'avèrent plus facile qu'on aurait cru, et à plus long terme, c'est surtout l'estime de soi qui revient, et qui constitue une force. Au début, les moindres sont pénibles, et il faut se faire un peu violence pour se bouger... Mais après, on risque plutôt de devenir addict au travail et aux activités créatives en général. Car, on se place dans un horizon plus large temporellement, et on a la patience d'entreprendre des choses sur plus long terme, dans la perspective d'en tirer un surcroît d'estime personnelle. Aujourd'hui, c'est çà ma drogue! Mon moteur plutôt. Toujours progresser, découvrir de nouvelles façon de voir, d'agir, des subtilités de la personne, de la culture etc.
Ces raisonnement qui paralysent le dépendant sont, au demeurant, tout ce qu'il y a de plus archaïque. (Et je maintien qu'on ne s'en dépatouille jamais totalement, et que cette année encore, et même cette semaine, j'y ai recouru partiellement.) Ces logiques qu'on a intégrée ne sont pas très cartésiennes. Ce sont des manières de poser les problèmes qui ne tiennent pas compte des synergies, de ce qu'au fil du chemin des imprévus viennent modifier la route. Ca a très bien été dit par Naïs juste avant.
Et pourtant, avec du rétab, ces "défauts" se transforment en qualités. Car le dépendant a souvent des ambitions assez élevées, des idéaux, une profondeur, de la fidélité et de la constance dans l'engagement.
C'est juste la transition entre ce qu'il est vraiment, et qu'il lui appartient de retrouver, et un état provisoirement convalescent d'où il ne peut agir comme ses impulsion fondamentales l'y conduirait au naturel.
Donc, il y a une priorité, c'est de retrouver toutes les facultés endolories, et dans durant cette phase, il vaut mieux mettre un peu en sourdine les hautes aspirations, et se contenter d'agir plus trivialement, histoire de rééduquer l'organisme physique, mental et spirituel. Après, l'envie et le plaisir de vivre du constructif reviennent au galop, et il n'est plus à s'obliger et à souffrir pour exister.
Là  je parle à quantité/qualité constante... Parce qu'en fait, on en veut toujours plus, et donc, en un sens, au fur à mesure qu'on avance, on devient capable de plus, donc, il y a sorte d'augmentation de la difficulté, un peu comme un athlète qui porte de plus en plus de poids.
Et puis, le fait de devenir responsable a tendance à attirer les responsabilités. Plus on devient solide, et plus des épreuves vont se présenter. Il y a d'ailleurs une maxime là dessus : "la PS ne nous met jamais en demeure de régler des trucs, sans mettre à notre disposition les outils pour, et sans qu'on ait les épaules pour y arriver".

Hors ligne

#19 22 07 2016 11:25:52

Balthazar
Membre

Re : ma première journée sans crack

J'ajoute qu'au fond, ce qui distingue le début du clean, des années qui suivent, c'est qu'en démarrant, l'on est un peu contraint de se pousser soi-même (d'où l'importance de ne pas rester seul, et du parrainage/marrainage) alors qu'après, on a comme de l'inertie, et on est comme aspiré en avant par un courant porteur.
En sortant de la conso, l'on se sent plus souvent écrasé que vaguement poussé, et les résultats sont assez maigres, alors qu'après, on a régulièrement le sentiment d'avoir des ailes, et presque toujours cet élan nous transporte, et l'on obtient des récompenses, sous formes de réalisations concrètes, qui sont objectivement en conséquence. Et pourtant, même si c'est rassurant, l'on a toujours comme un doute, et çà donne la patate pour décrocher encore davantage.

Hors ligne

#20 30 07 2016 00:21:22

Sophie des isles
Membre

Re : ma première journée sans crack

Bonsoir Tarana. Tu vas en réunion ?
Si tu en as la possibilité c est quand même mieux que la vaisselle et le ménage. C est en tt cas plus efficace.
Tu as des amis privilégiés avec lesquels tu peux partager ?
Tu as acheté le basic et le guide des étapes.
Se sentir bien dans le retab ca commence par ça. Une marraine ? Primordial quand tu arrives de pouvoir te confier à quelques un. Et le forum pour partager tes émotions.
Bravo pour tes 3 semaines de clean, tiens bon ca marche si je le fais marcher.


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#21 04 08 2016 02:11:51

tarana
Membre

Re : ma première journée sans crack

je suis dans une phase difficile car je me rend compte que sans consommation je suis une autre mais le soucis c'est que ce moi sans produit je ne la connais pas, j'ai l'impression de ne pas savoir ce qu'il me ferais plaisir et aussi je n'ai envie de rien tout me décourage même pour la nourriture,je ne sais pas quoi manger,je ne sais pas ce que j'aime donc je ne mange plus beaucoup en ce moment et d'ailleurs j'ai perdu 10 kilos en 2 mois (véridique!)
aussi je n'ai pas de caractère je trouve: je suis quelqu'un de très timide qui ne veux surtout pas déranger qui évite tout conflits et qui ne sais pas dire non,je suis jamais en colère,je ne contredis pas les gens et suis d'accord avec eux quoi qu'ils disent car cela m'évite d’être obliger de dialoguer avec eux pour m’expliquer!
mes collègues me disent que je suis trop gentille et que je vie dans le monde des bisounours!!!!
enfin bref mais si je vous explique ça c'est pour que vous ayez une idées sur ma façon d’être clean et aussi pour dire que je dois tout réapprendre,a apprécier la vie telle quelle!!!


Amicalement.

Hors ligne

#22 04 08 2016 07:16:47

lucky
Membre

Re : ma première journée sans crack

partage va en réunion


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#23 04 08 2016 10:06:29

naïs
Membre

Re : ma première journée sans crack

Merci pour toute honnêteté, sortir de l'isolement, aller en réunion, c'est rencontrer des personnes qui ont ou qui ont eu les mêmes problèmes ou difficultés que nous. A mes début de clean, j'étais comme un bébé venu au monde, je ne savais pas qui j'étais sans les produits. J'étais incapable de dire non, et le plus souvent donc je répondais par l'affirmative même si j'en avais pas envie. Je ne connaissais pas mes limites, ni ce que je désirais faire de ma vie. J'étais souvent angoissée, et tout me paraissait extrêmement compliqué. J'avais si peur que l'on ne m'aime pas, et sans le savoir je me trimballais beaucoup de honte et de culpabilité.
Je me sentais comme une escroc, quelqu'un en toc, et que les gens une fois qu'ils verraient ce que je suis en réalité, et bien ils me fuiraient parce que je n'en valais pas la peine.
Ce qui m'a sauvé, c'est que je suis allé en réunion et que j'ai partagé, et chaque fois que je prenais la parole, je bégayais...
Le trac était si fort mais je voulais vivre, et je devais trouver un moyen comme un mode d'emploi afin d'apprendre à vivre au quotidien d'une manière suffisament confortable pour ne pas avoir à recourir à ma drogue de choix afin d'affronter le monde, et ce n'est qu'avec l'aide du groupe N.A. dans des réunions que "le miracle" a été possible.
Big hug

Hors ligne

#24 04 08 2016 15:41:03

tarana
Membre

Re : ma première journée sans crack

c'est exactement ça,je ne sais pas pourquoi mais tout me fais peur,je suis hyper angoisser pleine de culpabilités,je me sent honteuse et inintéressante donc je reste dans ma bulle.
en ce qui concerne les réunions j'y aller mais de moins en moins en ce moment car a part pour aller travailler(en me forçant j'avoue mais je tiens a garder mon emploi parce que j'aime ce que je fais et aussi ça m'aide a ne pas mourir!) mais je ne sors jamais de chez moi il est difficile pour moi d'affronter le regard des autres alors il est vrai qu'en réu je ne me sent pas super bien et aussi je n'arrive pas a m'exprimer,on me parle de parrainage ok mais je me connais trés bien,jamais je n'oserais téléphoner a quelqu'un pour lui parler de ce que je ressent.
dans la vie j'évite de me faire remarquer le plus possible comme ça on ne parle pas de moi et on m'oubli je ne veux surtout pas déranger.


Amicalement.

Hors ligne

#25 05 08 2016 10:45:23

naïs
Membre

Re : ma première journée sans crack

C'était moi, et aujourd'hui, je suis une autre parce que malgré la honte, la dépréciation, le sentiment de non-valeur, et ma peur du jugement, j'ai continué à aller en réunion. Pour être honnête, je l'ai fait en portant un masque -celui de la fille cool_ alors qu'à l'intérieur de moi, c'était tout autre chose. J'étais une véritable éponge, et lorsque je ressortais d'une réunion, j'avais épongé toutes les émotions que les autres avaient partagé (sauf la colère). Et du coup, c'était pire, je ne comprenais absolument pas ce qui se passait, et je me disais que j'étais complètement folle car je n'osais en parler à personne. Comment aurais-je pu le faire ? Alors que je ne comprenais pas que j'absorbais tous les ressentis et les énergies des autres de partages en partages, et je ressortais complètement perturbée.
Identifier mes propres émotions et mon resssenti dans une réunion N.A. m'a permit de me connaître peu à peu, et de me recentrer sur moi-même.
Le sentiment de déranger était aussi une de mes difficulté, il était le résultat d'une éducation parentale. Déconnstruire mes croyances pour en construire d'autres sous le signe de pensées positives.
L'amour dont j'ai manqué cruellement ma fait croire des choses fausses.
Big hug

Hors ligne

Pied de page des forums