Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#76 17 04 2008 08:34:14

Sophie des isles
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Je te remercie pour tous tes avis éclairés, ton soutien et ton aide en toutes circonstances Corto.
Ton bateau, il est déjà à flots, il ne te reste plus qu'à hisser les voiles...
Prends grand soin de toi.
Sophie

Dernière modification par sophieaa (17 04 2008 09:03:55)


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#77 17 04 2008 12:52:19

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Chapeau bas , sophie,respect.

cette reu sur ton ile ,c'est mieux qu'un bateau,vraiment content pour toi et les dépendants de cette ile, avec toi ca va le faire.

A bientôt
corto


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#78 24 04 2008 17:09:24

Sophie des isles
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Tiens pour toi Corto. je ne sais pas si c'est correct, c'est la 1ère fois que je copie un lien.
http://www.youtube.com/watch?v=x7FKq3s15-E

Prends soin de toi.
Sophie

Dernière modification par sophieaa (24 04 2008 17:21:18)


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#79 25 04 2008 12:54:27

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bonjour.

Fin de semaine je suis malade comme un chien, la voix cassée limite a fo‰ne et sous antibio, j’ai juste arrivé à tirer la semaine.
Depuis quelques semaines je m’isole et passe les week-end à travailler le bois chez moi, ca doit être un passage obligé, ça me fait du bien je crois, je n’en suis même pas triste, quoi que ce n’est pas la première fois et je n’attend rien de plus. Je prends ce qu’on m’envoie.

Le mardi je suis une bande de jeune à moi tout seul, ca aussi je le trouve presque normal.

Un de mes fils a trouvé un boulot en intérim, il ne faisait rien depuis 10mois, comme quoi, ça reste possible.
Un autre prépare un voyage en Finlande pour apprendre son métier, qu’il aime, c’est un vrai plaisir à voir, la aussi il y a la passation du message ou du savoir faire.

J’ai un beau soleil dans mon jardin, le printemps montre son bout du nez, s’installe doucement. L’énergie rentre en moi aussi doucement, malgré les contraintes, riche du temps qui passe.

Mes bouts de bois m’attendent à plus        bonne 24
Corto.


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#80 26 04 2008 02:44:24

Sophie des isles
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

fond-ecran-61367,corto-maltese.jpg

Un beau soleil dans son jardin... Ses bouts de bois l'attendent......
PFFF........ A qui tu veux faire croire ça Corto ?

Dernière modification par sophieaa (26 04 2008 03:18:58)


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#81 26 04 2008 21:40:48

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Merci sophie

C'est vrai que ça sent bon le repos.

corto qui regarde corto, Soledad.


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#82 04 05 2008 10:08:00

Sophie des isles
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#83 04 05 2008 15:57:14

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Merci à tous pour votre sensibilité a l’accordéon.

Moi au moins je me la pette pas rock end roll.(Les bidochons comprendront)





http://fr.youtube.com/watch?v=i73jqADHnng


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#84 04 05 2008 19:33:49

lucky
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

marrant ton clip wink

yen avait qu'avais chanté.......

http://fr.youtube.com/watch?v=w-D4tRNksgE


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#85 18 05 2008 01:56:21

Sophie des isles
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Le sable quand ça colle tu n'arrives pas forcément à t'en défaire, tu as beau secouer, essuyer, rincer, des petits grains de silice sont plus résistants que d'autres. Tu les transportes, tu les emportent, insidieusement ils continuent à briller, ou à te faire pleurer.
Bonne nuit Corto.
Tu es dans mes pensées.
Sophie


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#86 18 05 2008 07:02:40

Laurent de Nîmes
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Merci pour cette belle comparaison, Corto.
Très belle image.


"Les champs refleurirent et tout recommença." O.P.

Hors ligne

#87 26 05 2008 00:28:22

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

insomnie, insomnie

plus que 3h00 a dormir avant de prendre la route, et pas un poil de sommeil a l'horizon.

souvent comme ça le dimanche soir.pourtant c'est pas la fatigue qui manque , alors quoi ?


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#88 26 05 2008 11:28:08

Stafilo
---

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

salut corto. Je te souhaite une bonne semaine et j'espère que tu n'as pas trop la tete dans le sac aujourd'hui... Moi aussi, je ne dors pas beaucoup. Ou plutot je ne dors pas en meme temps que les autres personnes qui m'entourent.
Tu bossais pas cette semaine, tu as surement eu du mal à t'endormir car tu as pris un rythme nocturne pendant ta semaine de maladie peut etre.
bonne journée

#89 06 06 2008 15:37:16

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Fin de semaine, arrivé chez moi, route sous la pluie, ciel bas,
Temps gris. Moral en calle sèche, déprime qui commence à faire un point dur dans le ventre.

Mes 2 dernières années de consommation l’idée du suicide ne me quittai plus.
J’aurai tout fait pour que la dégringolade s’arrête, sauf arrêté de consommer.
Même rouler sans permis, ou une autre connerie, un plan foireux, histoire de me faire coincer et être tranquille quelques mois, pourtant j’y avais déjà gouté et c’est vraiment le trou du Cu du monde.

De temps en temps ca ce réinstalle dans ma tête, souvent quand ce que m’offre la vie ne correspond pas a mes envies les plus profonde.
La frustration quoi !    L’intuition qui ne sert à rien. ??
L’impression de toujours payer la note d’une vie passée.
Mon dieu l’adition SVP, ca doit être les agios, il doit ce payé des vacances de lux avec les intérêts. Pourtant je lui ais déjà laissé des gros pourboires.
J’ai du dire merde aux sorciers dans une vie antérieure. (Paul personne).
Bon c’est juste pour vous décrire l’état d’esprit.

Trop feignant pour rechuté, je n’aurai pas le courage de regrimpé, trop fière.

Dé fois je me dis c’est normal, je dois avoir le cerveau imprimé.
Celui la souvent il reste collé, par l’orgueil, la déception.
Impossible de casser les rétros.

Bon ca ne m’empêche pas d’être un grand naïf,
ca me permet de m’émerveillé.
De sourire aux rythmes,
De me laissé habité par la bonne humeur.
De rire a la dérision,
De tenir une main,
De péter la gueule au chagrin,
Quand on ne sait plus d’ou il vient.
De rêver d’un gros butin.
Richesse du matin.
Ardoise du lendemain.

HOU LA LA     on ce calme, on ce calme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

A part ca je vais bien, bonne 24

Corto.


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#90 12 06 2008 16:06:08

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bon aujourd’hui pas terrible, j’ai tourné en rond toute la journée,
J’ai presque envie de me mettre tout nue et de courir dans les champs,
En hurlant, je sais même pas après qui ?
De plus une réunion de boulot après 17h00, je sens que ca va me gonfler.

Demain je retourne dans mon bled de province, qu’elles que épaves accrochés au comptoir,
Les buissons qui roulent dans les rues, après 21 H 00, sans poussière, la balayeuse passe après le marché du matin.

Il ya bien manu chao qui passe a Bercy ce soir, rien de prévu pour moi, juste un hôtel dans une zone industrielle.
Bon, je mange, j’ai un toit, un boulot, pas de quoi me plaindre.

Etat du moment, j’aurai bien un bon déclic d’ici peu.

Ca roule     bonne 24

CORTO


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#91 12 06 2008 18:50:39

killbille
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Hello Corto...Et pourquoi t'y vas pas au concert de Manu tchao, hein?!...
Pour moi, état du moment, je mange des cailloux...Des p'tits et des gros...


Love is action...

Hors ligne

#92 15 06 2008 05:02:17

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bonjour

Je me suis levé avec le jour, depuis une petite heure, la maison est calme fraiche.
Je suis tendu et me sens en décalage depuis quelques jours, mal être dans ma vie professionnelle, piétinement dans ma vie personnel.
Hier un de mes fils, ma vraiment donné de la joie, quand je le voie ce réaliser, et mordre la vie a pleine dent, épanouissement et réalisation dans son taf,
Hier j’ai été le chercher, je l’ai trouvé en train de bosser sur un toit a 6 m de haut, en  rigolant avec ses potes et fière de sa journée, douche en5 minutes et ensuite il a foncé prendre le train et retrouvé sa petite copine, un sourire jusqu’aux oreilles.
Alors qu’il ya quelques temps, c’était vraiment un ado casse burnes.


Moi je ne supporte pas tout ce qui ressemble de prés ou de loin, à un nœud familial, avec le non dit, la non communication, Quand on ne sait pas qui est qui, le flou, l’ambigu.les paroles qui restent coincées dans la gorge.
Je me suis vraiment détaché de ca, directement lié à ma consommation, pour dire attention, je suis la, j’existe, sinon je me détruis. Évité de recréer toujours les mêmes choses.
Dans une réunion, ca devrai, à mes yeux être tout, sauf ca.
La je peux envoyer les gens paitre, avec rage, en appuyant bien sur leur déficiences.
Ensuite, je m’étonne de recevoir que du silence et du mépris.
Lâcher prise, c’est bien un exercice de chaque instant, pour apprécier le présent.
Bonne journée a tous, ce matin je me sens rempli de bonnes choses.
Corto.


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#93 15 06 2008 06:22:48

Sophie des isles
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Belle journée à toi Corto. Ce soir il y avait un gros Cata sur la Marina, avec à l'étrave l'effigie de Corto...
Sophie

Dernière modification par sophieaa (15 06 2008 06:24:54)


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#94 15 06 2008 09:49:26

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

ha , je veux bien une photo


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#95 15 06 2008 14:06:25

Sophie des isles
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Promis je te l'envoie.

Dernière modification par sophieaa (15 06 2008 14:07:30)


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#96 15 06 2008 15:30:57

lucky
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

et et moi et moi wink wink


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#97 02 07 2008 09:53:56

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bonjour.

Je suis au boulot, comme je m’embête, pas d’action n’y trop de motivation pour moi en ce moment, je suis en roue libre jusqu’aux vacances qui tarde qui tarde.
Aussi l’angoisse de resté à rien faire bientôt, pas envie d’être mal avec moi même, sans envie. et de m’isoler un peu plus. Je vais me mettre au ralenti.
Juste me laissé allé et faire confiance.
Et j’ai un projet en route a finir.Ca me pèse ca ne va pas assez vite.
En générale avec la rêverie, les bonnes intuitions reviennent.
Pourtant la solitude est bien une illusion, comme le reste.
Une petite ampoule clignote et me dis que je ne suis pas dans ma journée.

De plus une année lourde pour moi, comme un virage sans fin, dans le brouillard.
La passion de donner professionnellement presque éteinte, ca ne me ressemble pas.
Quand je regarde bien, je ne suis plus à un nouveau départ prêt.
Beaucoup de kilomètre pour rien. Beaucoup de mal a regardé ma boussole,
Elle s’affole, pourtant je ne suis pas au pôle nord.
L’impression  de ne plus avoir d’armure, de protection, que la vie me nie,
pourtant j'ai mis pas mal de chose en place.
De ne pas être dans la bonne histoire.
Accepter la réalité bien sur,
J’ai le droit de ne pas être d’accord.
Le temps d’écrire, je m’oubli.
Le blues ca habille, ca enveloppe, c’est un filtre, c’est triste ce que j’écris,
Tant pis pour vous !!
J’ai du mal dormir, ca me fait toujours ca.

Allé la prochaine heure est une autre heure.
J’ai déjà le sourire qui arrive aux lèvres. L’œil qui pétille. L’énergie dans les pieds.
Je ne suis pas d’une compagnie agréable le matin. Mais bien vivant.

Corto

mini_0807021123283900325.jpg     
    (Je suis pas un heros moi)


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#98 02 07 2008 10:21:24

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

T.es pas seul mon ptit loup. Ca me cause grave tes états d.ame ! C.est pour ca que des fois je vous aime autant que je peux aussi vous détester comme moi-meme. Hihi ! Bonne fin de journée et à bientot. Bibi.s

Dernière modification par Chipette (02 07 2008 10:23:15)


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#99 02 07 2008 10:27:17

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

J'ai pas vue de petit loup ?? Vous êtes bien familiere madame.


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#100 02 07 2008 10:45:13

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

J.adore faire des déclarations d.amour... inconditionnel, cela va sans dire ! Je suis une louve moi monsieur ! Hihi ! Bon faut vraiment que je me bouge. J.y vais, vivre le reste f ma journée ! Bise


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#101 02 07 2008 11:51:27

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Je suis infernale en fait ! Dans mon clean, je me découvre trés différente dans ma relation aux hommes ! Moi qui me suis toujours comportée comme une ptite fille face aux mecs ! Cette femme que je commence à ressentir et peut etre bien à accepter, se sent proche des hommes en fait ! Rigolez pas, c.est sincépqement très émouvant pour moi d.accepter d.etre une femme ! Que d.émotions ce matin ! Tu comprends ce que je veux dire j.espère!


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#102 02 07 2008 12:01:36

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Je dis ce que je ressens, comme ca, en brut de pommes dt j.ai l.impression qu.il y a des trucs que je devrais pas dire ou pas montrer surtout aux hommes ! Ca y est, c.est reparti, je me déteste ! Comment on fait pour etre une femme face aux hommes ? ! Je sors de ma tronche et aussi du RER ! Etats d.ame


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#103 02 07 2008 12:24:06

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Houla la.  on respire, on ce détend


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#104 02 07 2008 12:50:49

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Oui je suis un peu stressée par mes activités mais surtout par la vie et je m.ennerve grave après moi ! Ca va aller, je grandis c.est tout ! Quelle histoire et que d.émotions ce rétab ! Hihi !


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#105 02 07 2008 13:03:01

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

alors un peu d'humour


rad822AD.jpg


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#106 02 07 2008 13:22:13

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

hihi ! Je commence à accepter l.humour des garcons ! C.est très mignon !


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#107 04 07 2008 19:29:31

Nico
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bonjour Corto,

Tu es dans mon coeur ainsi que Florent.
Nico


Yes, WE can !

Hors ligne

#108 18 08 2008 11:00:51

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Merçi Nico.

Bonjour.

Un ami vient de passer me voir, heureux dans son abstinence, il vient de rencontrer une jolie fille et envisage d’acheter une petite maison avec elle et couler des jours heureux à plus de 60 ans, âpres des années de galère et de solitude, c’est quelqu’un de simple, en contact avec la réalité, ca fait plaisir à voir. Heureux de me partager ça.

Avant qu’il arrive je regardai par la porte fenêtre grande ouverte, chez moi, ce n’est pas un délire de propriétaire, je crois toujours que la propriété c’est du vol.
Il y a du soleil et du vent c’est très agréable. C’est la maison de mon abstinence, j’ai planté il ya quelques temps deux sapins quand mes fils sont venue me rejoindre.
C’est deux arbres ils sont pleins de force et de vigueur, ils grandissent, ils pointent bien droit vers le ciel. Au rythme du vent, des nuits et du soleil, J’ai pu les voir se développer année après année, la constance ca a quand même du bon. Même si au bout de quelques jours j’adore bouger, voir autre chose, allé a la rencontre, découvrir. Comme cette réunion hier dimanche, pleine d’espoir, dans un château avec un super parc, même les deux terroristes de ce forum (lol) avaient l’air serein et heureux.

La vie a vraiment un sens, une continuité, malgré les tempêtes et les coups grisous, ca doit être ça la confiance, même fragile.

Bon pour la petite maison dans la prairie, regardés les horaires TV.

Bonne 24.

Corto.


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#109 18 08 2008 11:12:09

Dominick
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

C'est bon de te lire Corto, surtout que je sais maintenant d'où cela vient

Merci pour cet optimisme !!!

doMo


If there is a hit left in me maybe not an other recovery.

Hors ligne

#110 18 08 2008 11:41:17

Nico
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Merci Corto


Yes, WE can !

Hors ligne

#111 22 08 2008 23:38:47

Sophie des isles
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

corto a écrit :

.
Car je peux avoir tendance à dire à l’autre, ce qu’il doit faire ou pas. En croyant détenir sa vérité et inciter une leçon.

tongue


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#112 23 08 2008 13:52:00

StAubin
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Salut Corto,

Merci pour ton mail.
Bon rétablissement à toi.

StAubin


"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va."
Christophe Colomb

Hors ligne

#113 28 08 2008 15:40:32

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Après la philo du matin dans la 12éme, bien dérisoire.
J’ai fait la sortie de mon ami à l’hôpital pour sevrage.
Il est conseillé de faire ce genre de démarche a deux, c’est un très bon conseil, je ne sais pas pourquoi j’ai souvent la prétention de faire les choses seul.

J’ai les boules ou plutôt des montgolfières, une tenaille au ventre que je reconnais bien.
Comme un poise qui s’installe.
Il y a aussi ce temps de rentée des classes ca doit faire remonter des vieilles angoisses cachées.
Pour me détendre, j’ai été me boire un petit café.

Putain, je me suis retrouvé au boumker Bar des cœurs déglingués, au rade des âmes perdues, comme vous voulez.
De la joie triste, les pieds alourdis des clients, des vannes qui m’ont pas fais rire, les yeux glauques et chargés de l’après midi.
A la seconde présente je donnerai n’importe quoi, pour rigoler et taper la discute avec l’un d’entre vous. Et pas faire la guimauve derrière cet écran.

Accepter, ce n’est pas dans ma culture, n’y dans mon éducation.
Capituler, c’est pas le genre de la maison.
On ma toujours dit, quand ta pas tout fait, tu n’as rien fait.
Un homme ca ne doit pas pleurer.
La vie c’est une tartine de merde tout les matins.ect....................................................

Pas étonnant que je me sois tapé la tête contre les murs si souvent.
Allez ont lâche prise, c’est bien comme ca qu’on dit je crois.
Corto.


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#114 28 08 2008 16:25:45

killbille
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

"La vie est une tartine de merde dans laquelle il faut mordre tous les jours"....
J'ai déjà entendu ça...Et il m' arrive de le penser aussi!
Je préfère tout de même mettre du nutella, moi, sur ma tartine, ou des rillettes avec des cornichons!...Même quand tout va mal.
Le lâcher prise!!!! Ah, Ah...ça dépend sur quoi...Quand c'est sur les gens qu'on aime c'est un exercice de haute voltige. Des années que j' essaye de pratiquer cette discipline et des années que je fais des progrès comparables à des pas de fourmis!


Love is action...

Hors ligne

#115 15 09 2008 20:48:05

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bonjour


14 ans d’abstinence le 16 septembre.

Un petit coup de rétro.


Tout d’abord ce petit récit n’engage que moi.
Certains passages pourront vous paraître de la gloriole,
Mais c’est juste pour redonner l’état d’esprit du moment.


FAMILLE.

Je suis né en 1961, c’est une bonne année, lancement du programme spatial américain par Kennedy, et même année de naissance que Manu Chao, bon présage………….

Je suis un enfant désiré, mes parents m’ont attendu 4 ans, avant d’arrivé à me concevoir.
J’ai une grande sœur de 6 ans mon ainée, et un petit frère de 13 ans mon cadet.
L’une psychomotricienne, et maintenant une option thérapie familiale.
L’autre taxé de schizophrène par notre société, HP en placement d’office a 17 ans,
Ordonné par Mr le Maire, maintenant stabilisé en HAD (hôpital a domicile)
Moi, je dois être un hybride entre les deux.
Que je le veuille ou non, je dois bien me situer et avoir une place dans cette famille, je ne viens pas de nulle part.

Il y aurait long à dire sur la psychiatrie dans notre société, et sur le traitement des malades.
Il ya surement des endroits bien et des gens compétent qui font bien leur boulot.
Moi ce que j’ai vue c’est le moyen âge, les patients affalés par terre, entrain de baver, bourré de neuroleptiques, comme si envoyé du courant dans la tête des gens et les légumiser, pouvaient les aider.
Ca n’a fait qu’accroitre une sérieuse révolte contre toute les institutions,
Eglise, armée, psychiatrie, famille, école, politique, tous ce qui Broye les personnalités, au lieu de les épanouir, tient un petit bras d’honneur en passant, avec un petit sourire a la liberté.
Ca ne m’empêche pas de me reconnaître impuissant et de croire à quelque chose de plus fort que moi.
Mon père est engagé politiquement, un mélange de chrétien, syndicaliste, socialiste élevé à la JOC.
A la maison ca ne cause que de ca et de son travail, de toute manière il a toujours raison.
Pour moi jésus christ et Che Guevara c’est la même chose.
Du coup j’ai voté pour la première fois de ma vie, à la dernière élection présidentielle, élection trahison, une vraie overdose de tout ça.
Je fuyais dans le rêve et les BD, déjà dans un isolement certains.
J’étais amoureux d’isabelle, dans Thierry la fronde, et je me cachai tout rouge derrière le fauteuil quand elle apparaissait a la télé. Ensuite je reproduisais les scènes dans la cour d’école avec de grands élans chevaleresques, isolé dans ma bulle et pas trop de copains.

Ma mère était, et est, toujours assez effacée devant mon père, femme au foyer venant de la terre, très douce.
Dépressive, lançant des pics destructeurs au moment où personne ne s’y attend, comme moyen de défense.
A coté d’elle dans ses moments de dépression, je me sentais ignoré, transparent,
Le syndrome du pot de fleur.
JE SUIS une plante verte ou bien quoi la !!!!!,……… regarde moi merde, j’existe.

A la maison il fallait aussi, un homme, un seul, mon père, bien sur, la loi de la tanière, pas d’expression possible, complètement castrateur.
Je l’ai, je crois admiré beaucoup jusqu'à 14ans, l’ayant mis sur un pied d’estale, grande descente quand je me suis aperçu que c’était juste un petit chefaillon, ayant peur devant sa hiérarchie et courbant l’échine devant les gens qui avaient une position social plus haute que la sienne.
D’ailleurs après une petite convocation pour usage, il a complètement fermé les yeux devant quelque chose qu’il ne connaissait pas. Juste de la fumette.
Ma mère je l’embrouillai comme je voulais.
Plus aucune autorité sur moi, et plus de communication non plus.
Les flics ont leur avaient raconté que la came arrivait en hélicoptère sur les haut de la ville,
Ils ont fait le pet pendant trois semaines, jour et nuit,……mort de rire, les cons !!!!!!!

Pas étonnant, que l’on est fuit chacun a notre manière.
Ma sœur dans la psycho, et partie vivre a l’étranger à 21ans avec un bel oriental.
Moi dans la consommation.
Et mon petit frère dans la folie.
D’ailleurs, je suis allé la voir ma sœur a 16 ans, Alger la blanche, un bol d’aire, ca me donnera l’envie de découvrir les autres cultures, un esprit d’ouverture, de voyager.
Et me sera très utile dans mon rétablissement, l’envie de connaître, d’être bien.

J’ai aussi une grand mère du coté de maternelle, alcoolique, ayant élevée seul ses quatre enfants, bourrée de sensibilité, je le ressentais, petit .………………………………………………………………………………………………………………… j’aurai presque pu la toucher, sa fragilité.

Je me rappel, on me disait, elle se conduit pas bien mamie.
Cette femme, très gentille, vigneronne.
Je ne vous dis pas les rodéos, en deux chevaux, quand elle passait, la marche arrière au lieu de la première, et démarrait pleins pot, oubliant les stops et les priorités à droite.
Les descentes à la cave avec mon coussin, et notre amour du ratafia, d’ailleurs avec quelques cachets pour la toux, les dimanches familiaux passaient comme une lettre a la poste.
Les adultes dans leurs discutions d’abrutis.
Mon chère coussin il n’a jamais été addict, et a réussi, comme avocat d’affaire, une réussite au fric sans aucun accro, comme quoi ce n’est pas donné à tout le monde d’être dépendant.

Moi, je me traine a l’école pleins de fautes d’orthographe, dyslexique, me sentant rejeté avec mon petit cheveux sur la langue, seul réponse quand ca va trop loin, cogner !!!!
Un vrai calvaire, la seule chose positive, l’histoire de la commune de Paris et de ses anars.
Un peu de rêve, utopie d’une société idéale.et des personnalités qui me fond sourire.
La profession que j’exerce aujourd’hui ne doit pas y être pour rien, et oui je forme les gens théorie et pratique, souvent avec un public difficile.
J’essaye juste de leur donner la responsabilité, la liberté, l’envie de…….au travers d’un métier.

Enfant je n’ai été n’y violé, n’y battue, mais mon père cognai dure et m’a habitué à encaisser, aussi a me sentir une merde.
Il y avait aussi l’envie de tout essayer, de tout gouter.
Cette famille que je viens de d’écrire, assez monstrueuse, m’a aussi apporté de vrai valeur, de capacité de travail, d’ouverture d’esprit et sur le monde, de respect de l’autre qu’el qu’il soit.
Ma mère m’a bien nourrie et m’a donné une bonne résistance physique.
Ces valeurs elles m’ont été très utiles dans mon rétablissement, et m’ont donné une base solide, pour revenir dans le courant de la vie.
Comme quoi ce n’est pas tout blanc, ce n’est pas tout noir.
Et la capacité de faire la part des choses.
D’autres ont vécu bien pire et ne sont jamais tombé dans la consommation,
Même si cette famille, fait bien partie de mon histoire.
Ma dépendance est sans doute une inter action, entre l’extérieur et moi.
Le pourquoi ? ca ne me parai pas forcément important.
Plutôt rassembler ce qu’il y a de bon pour vivre abstinent.


ADOLESCENCE.

Les premiers étourdissements, ont s’amusaient a ce faire tomber dans les pommes, accroupie ont respiraient fort et un autre venait nous sérer sous les poumons, perte de conscience quelques instants, un petit trou noir.
En 4émé 3éme, j’étais partagé, entre un groupe d’amis plutôt bourg, fils et filles de commerçant, et un autre groupe plutôt, des garçons moins bien dans leur peau.
J’étais assez renfermé, des boutons pleins la gueule, les fils de bonne famille m’ont vite tourné le dos.
Très timide pour aller vers les autres, beaucoup dans mes rêves n’acceptant pas la réalité,
ca me reste toujours un peu.
Ont c’est vite retrouvé en groupe pour boire, du rosée, surtout les mercredis après midi,
et week end, et pas mal d’inhalation de toute sorte, même du carburant.
La première cuite ca a été jusqu’au coma et même après avoir vomi j’ai remis ça.
A mes yeux tout les gens qui fumaient étaient des gens bien, j’ai vite déchanté.
On était dans une espèce de culture comme ça, la musique aidant comme quoi le jour où tout le monde fumerai tout ira bien.
Ce qui m’incitera à passer au dessus quelques temps après, c’est une affiche d’Hendrix une pompe dans le bras, avec des couleurs psychées, une affiche de prévention a la devanture d’une pharmacie, comme quoi………… lors d’un voyage scolaire en Allemagne.
Aussi le film More, pourtant il meure seul comme un chien.
Tout le monde écoute du reggae, moi j’écoute du blues, moi ce n’est déjà pas pareil.
La mère d’un pote est infirmière, avec l’armoire a pharmacie grande ouverte cocktail a gogo, et soirée kro, cachetons dans la cave d’un autre pote, et encore pas mal d’inhalation a ce cramer le cerveau.
Je redouble ma 3éme, les fils et surtout les filles de bonne famille sont au lycée, une barrière de plus, pas grave ont a de la très bonne herbe.
J’ai l’impression que c’est une bonne période, mais je me retrouve a l’internat, dans un lycée du bâtiment, putain du béton partout ,a gauche, a droite, derrière, devant, c’est vraiment glauque comme quartier, a la périphérie de la cité des sacres.
Heureusement, il y a la boite rock du mercredi après midi, avec un petit tour à la superette avant.
Je me retrouve en terminal, là ca devient un peu grave, de fois je prends le train le dimanche soir et je n’y vais pas de la semaine, mais bon il y a quelques bombage le soir a la peinture noir, et des bonnes montées d’adrénaline avec les autonomes parisiens.
Avec comme lecture Ringolevio d’Emmett Grogan et M puissance mort de Philippe Kadick
Et les vapeurs d’hétère dans les couloirs de l’internat.
Ah oui les pétards c’est bon pour les bourges, nous ont fumes au bang, en s’amusant à tanner tout ceux qui passe.
Je tombe amoureux d’une petite d’origine Espagnol, les cheveux noir, la peau blanche,
belle comme le jour, en plus elle embrasse comme personne, dans ma tête c’est la guerre civil et révolution espagnol et mexicaine en même temps. Ca dure 3 mois de flirte, on ce voie tout le temps, je n’ai jamais couché avec elle.
Faut dire la première soirée , tout le monde est sous fringanor et alcool…………..
Vous pouvez me croire que je n’ai plus jamais rien donné à une nana.
J’arrive à décrocher mon bac, je ne sais pas comment, dans l’année qui suit je la croise quelques fois, je ne suis jamais arrivé à lui parler.
Alors j’anesthésie, j’anesthésie.
C’est marrant j’ai presque revécue ca, il y a pas si longtemps, comme quoi la vie c’est souvent un cycle.
Bon, mon amour en cavale, je bosse un peu et je me retrouve a palma de Majorque, solitaire, grande aventure dans ma tête, je loupe l’avion du retour et prolonge un peu a Ibiza.
Ca délire sec ces îles, au niveau de la sexualité je me rattrape avec une Norvégienne bien potelée, vient la mon petit gars, comme je n’ai plus trop de tunes ca tombe bien, elle assure.
Retour fin octobre en France, ca pue la mort, inscription au chômage.
Mais bon je suis le mec qui revient d’Ibiza ca assure, et zappe la trahison, je l’ai surement fait pour ça ce voyage, putain d’orgueils.
Un de mes pote a pris un appart, au bout de trois mois c’est un squat avec le courant branchés chez le voisin, avec ce pote c’est un truc de pouvoir a la con et on ce met souvent sur la gueule, poussant l’autre dans ses dernier recoins .Les bangs a gogo.
Il ya aussi ces soirée électriques sous acide, baston avec les fachos les soirs de bals, dans nos campagne, ou délire en pleine forêts.
On est tous dans un délire, narcissique, moitié romantique et destructeur.
J’écris beaucoup de petits poèmes, me prenant pour un poète maudit. (Ca me reprend parfois.)

On est vraiment abrutit, ont a démarré les fixes, on veut surtout ressembler a personne, ont partage les mêmes outils, on l’aiguise même sur le grattoire d’une boite d’allumette.
Ont monte a Paris et ont  braque quelque s’un, tout a l’œil, ca marche 4 ,5 fois,
Peut être plus pour le fun, que part manque, jusqu’au jour ou on a vraiment chaud, et ont ce fait bien dérouiller.
On écoute les clashs, Joe Jackson, Iggy pop, jj call, beaucoup de blues, et un peu de reggae, et les textes de Lavilliers en toile de fond.
Il y a aussi la cave de ce représentant en spiritueux, il nous la rempli 4 fois de suite, une vraie incitation a la consommation, c’est incroyable, les quantités d’alcool que je peux encaisser.
Pas net ce mec………….. De nous incité a la consommation !!!!!!!!!!

Des petits trous, toujours des petits trous, ont ne pense plus qu’a ça, je m’en sortirai avec une hépatite C, pour mon pote ca sera plus grave, Stop, Overdose a 23 ans.
Sacré constat d’impuissance, échec total, un autre est encore en maison spécialisé avec 10 ans d’âge mental, d’autre plantés en bagnoles, d’autres rattrapés par la maladie.
Quand je pense à cette petite bande, je suis vraiment un rescapé.
Quelques part, ca met bénéfique, et ca me met un bon coup de pieds au Cu.
J’ai vraiment une puissance supérieure avec moi.

VIE D’HOMME ? (c’est juste une expression)


La je démarre une carrière dans les travaux publics, j’ai un diplôme, un paquet d’énergie.
Je suis plutôt bon dans l’organisation de chantier, j’aime bien le coté commando ont arrive ont refait la route ont repars, de plus je suis avec la mère de mes enfants.
C’est un métier ou on ne pose pas de questions, la seule valeur c’est le travail.
Je bosse avec des gens du monde entier, très riche de rencontre, et beaucoup de déplacements.
Malgré quelques retours en arrières, je suis très fière d’avoir arrêté les produits dits durs tout seul, et d’avoir un taf plus tôt gratifiant et bien payé, je me donne à fond.
Le problème c’est que l’alcool pour moi c’est du sirop, et ca me met dans des états pas possible, je ne sais pas comment elle me supporte, et comment elle fait pour rester avec moi.
En tout cas, elle me fait 2 fils, j’ai déjà raconté ca dans alpha (la ginguette).
Au fur et a mesure, je change de boulot, de fois je me fais virer, de fois je me tire, je change de ville, plusieurs fois.
Bien sur ca ne change rien, à ma manière d’être.
Une petite cure, avec un peu d’abstinence.
J’ai 30 ans et je me retrouve dans ma ville de départ, au chômage, et oui plus de permis je l’ai perdu 3 fois, et pas mal grillé dans les boites, c’est un petit monde, avec 2 gosses, une femme et je n’assure rien.
Profonde dépression ou décompensation alcoolique, mélangé à tous les cachets possibles, je suis jamais en manque.
Les deux en même temps ca donne un grand n’importe quoi, j’arrête 2 semaines,
Je reprends, ainsi de suite……… …., plus personne ne crois en moi.
Dans la tête de ma compagne je suis mort. Trop d’échecs.
De plus je commence à délirer sérieux, les gens sortent de la télé, je me voie accroupie en haut dans le coin de la pièce, et je me regarde partir dans mon lit.
Des trous noir, le matin je suis abimé de partout, je ne me rappel pas ce que j’ai fait,
Je me réveil en pleine nuit glacé de sueur, et effrayé.
Elle ce tire avec les gosses, elle revient, elle repart, +++++++++………………..
(Ça aussi je l’ai revécu .l n’y a pas si longtemps, heureusement que, je m’en suis aperçu rapidement)

…Elle me jette………….et m’empêche de voir mes fils.

J’ai 32 ans je traine d’appart en appart, je dors dehors, je ramasse les mégots pour rouler mes clops.
J’ai un ou deux potes qui m’aident mais ils en n’ont vite marre, ils ne me font plus confiance sur rien.
Seul comme un chien,………… cet état d’esprit me revient encore parfois.
Une tronche a brisé les miroirs.
Je me retrouve chez mes parents, quelques semaines, je manque de me foutre en l’air, plusieurs fois.
(ca m’habite depuis un moment)
Je suis saoul depuis 3 jours, je regarde par la fenêtre, je viens de voir mes fils, j’ai un trou noir……………La culpabilité est juste entrain de me tuer.
Je n’ai jamais accepté le fait d’être malade.
Je me retrouve a l’hosto, sevrage, piqure de vitamines dans les fesses, mes analyses de sang les fond flipper, il cherche plus loin et découvre une HC, que je dois trainer depuis un moment.
J’ai vraiment de la chance de n’avoir que ca, après le manque d’hygiène des injections, et la roulette russe au Cameroun.


ABSTINENCE.

Je reste 9 jours en sevrage, je décide de ne pas faire de post cure.
Faut dire une psychiatre désigné par l’hôpital, passe me voir 5 minutes et en a franchement rien à foutre.
Je repars avec un stock de médicaments de toute sorte et même de l’espéral, ca je connais  j’en ai déjà eu 3 ou 4 fois.
Je repars a pieds, seul, passe devant un rade, je n’entre pas, j’ai beau faire le point dans ma tête, je ne voie rien, plus rien autour de moi, plus de carte bleu, n’y de carnet de chèque, ma famille explosé, plus de permis, pas de taf,………….. RIEN !!!!!!!!

Il ne me reste plus qu’a regarder en l’aire, il y a 4 ans j’étais resté abstinent grâce a un groupe de paroles, quelques mois.
Je me rappel de la puissance supérieur et le fais d’accepter.
Il ne me reste plus que ca à faire, c’est incroyable !!!!!!!!!!!!!!!!!! ca m’apporte du bien être, en me disant que toute manière ca ne peut pas être pire et que ca ne peut que s’améliorer, Comme une confiance qui s’installe.
Je relis aussi un texte de Kipling, bien connu, qui m’apporte de la douceur et une légère envie de rebâtir, je sais que ca sera long, je rejoins aussi un autre groupe de paroles, je ne quitterai plus jamais les réunions.

Les cachets me flou l’esprit, et quelques part me donne envie de consommer, je décide de tout balancer, j’ai trop joué avec ca, j’ai l’intuition que je peux faire sans.
C’est très dure, je ne dors presque pas pendant 3 semaines,
Mais il y a quelque chose de bon, qui ce réveil en moi.
(Attention je ne conseil ca a personne)
Je crois tout simplement que ma chance revient petit à petit.
Je passe ce cap, en continuant à faire 1 ou 2 réunions par semaine et a lire énormément, ces étapes, a chaque fois il y a un tout petit déclic, ils ont du écrire ca pour moi, ca me correspond comme deux goute d’eau. Les témoignages de toutes sortes.
Je commence à peine à comprendre que je suis un être humain n’y pire n’y meilleur qu’un autre.
En réunion je suis capable d’écouter, de prendre aussi la parole avec un discourt que les autres ont l’aire de comprendre, c’est très gratifiant.
Je redémarre à zéro dans le monde professionnel, à poser des bordures en intérim,
Avec 4 heures de transport par jour, ou je ne lâche pas la littérature pendant le trajet.
Je n’imprime pas tout, mon cerveau est encore dans le brouillard, mais ca doit rentrer petit à petit.
Après avoir été conducteur de travaux, repartir a zéro, comme ont dit, ce n’est pas bon pour la gueule, mais bon pour les trippes, humilité quand tu nous tien.
J’ai vraiment des moments de calme intérieur, et de sérénité, surtout quand je regarde la tour Effel en reprenant le métro, ca doit être une puissance supérieure métallurgiste.
Je repasse mon permis et je ne le perdrai plus.
C’est marrant les choses ce remettent en place d’elle-même, sans que j’ai l’impression d’y être pour quelque chose, bien sur il y a quelques insomnies, quelques énervements.
Mais qu’el bonheur de ce réveiller claire le matin, et de ce rappeler ce que l’on a fait, même des matins, seul de premier Janvier, je ne perdrai ca pour rien au monde.
Je bosse 10 mois comme formateur a Lille, je me rachète une petite voiture, j’ai un peu d’argent, ca me permet de balader mes 2 petits le weekend.
Je rebosse tout les soirs pour me mettre les cours du lendemain dans ma tête,
La mémoire revient, la capacité de travail aussi, c’est quand même costaud un être humain.
Je remercie vraiment la vie d’être capable de ca.
Ensuite j’ai la chance de pouvoir me réhabiliter dans mon ancien métier, je gère 2 à 3 équipes sur toute la France. C’est bon, mon rétablissement est dans le mouvement, dans l’action, ca permet de mettre toute mon énergie dans le bon sens, de plus le soir je m’écroule comme une masse, et ca me permet d’avoir des nuits correct.
Au bout de 2 ans je m’achète une petite maison ou je suis toujours, je démarre aussi le traitement, pour l’HC, il me faudra 3 traitements, les deux premiers échoues, au bout de 8 ans abstinence et 2 traitements, ont me dis Monsieur, vous avez une fibrose importante au Foix.
J’ai bien failli tout refoutre en l’aire, c’est bien la peine, rien ne sert a rien.

Mais je m’accroche, le troisième traitement, fait son effet, aujourd’hui j’ai un Foix de bébé.
Je n’ai même pas pris un seul jour d’arrêt maladie, il y avait des matins plus que difficile,
et des soirs au fond des hôtels, ou tout ca me paraissait insupportable et injuste.
Mais la vie et l’énergie ont toujours repris le dessus.

Mes deux fils viennent vivre avec moi, quand ils ont 12 ans, a 2 ans d’inter val, la maman pette les plombs et ne gère rien.
Elle n’accepte pas que je m’en sorte sans elle, dépression importante de sa part, bouffées délirante, le juge aux affaires familiale 5 fois.
C’est épuisant, mais j’essaie d’agir juste dans leurs intérêts, et non par esprit de revanche,
Le programme m’aide beaucoup.
Une fois de plus je remercie d’être capable de vivre tout ça.
A chaque réunion j’ai un déclic et j’avance, et c’est bien grâce à ça que je suis la aujourd’hui.
Pour stabilisé ma maladie, j’ai compris que la clef est dans l’honnêteté, sur moi et avec les autres, je ne suis pas parfait, mais c’est toujours un regard sans déni, sans manip, qui me font aimer la vie.
Si je ne suis pas en accord avec moi-même, et que je me cache ma réalité, je sais que je suis en danger.
Le fait de vivre un jour à la fois évite, les terreurs de l’avenir et l’amertume du passé.
Sacré philosophie de vie ou on apprend tout les jours, a 24 heures ou a 20 ans, sans produits.
Le temps ca ne veut rien dire, c’est la qualité de l’instant présent qui compte.
Lâcher prise aussi sur les choses qui ne vont pas, la je n’ai pas forcément le bon réflex, et je suis toujours incapable de lâcher en une fois, petit à petit, c’est de fois très long.
Mais ca le fait.
Cette force insufflée de transformer le négatif en positif, pour ne pas ce noyer.
De toujours croire, de toujours essayer, de toujours avancer, de ce remettre en question ?


Le fait d’être abstinent n’a pas changé ma condition humaine, mais ma surement donné un peu plus de tolérance, d’acceptation, et tout simplement de JOIE DE VIVRE.


Si j’ai accepté ce programme, c’est qu’il est un programme de liberté, ou l’on ne ma jamais rien imposé, que cela soit au travers d’un parrain, ou d’un dogme corporatiste quel conque.
Sinon ca aurai été un refus net de ma part.
La responsabilité et l’autonomie, passe par l’apprentissage de la liberté.
Il ne m’a pas enlevé ma liberté de penser.
Je n’accepterai jamais aucun formatage, qu’il soit, comportemental ou d’expression.
Les étapes ne sont pas un tunnel, dans un sens unique, avec un regard dans une seule direction.
Mais pour moi, un voyage, une relation à la vie, en pleine aire, avec l’ouverture a tout ce qui m’entoure.





ELLE EST BELLE LA VIE ……………TRES BELLE.


Je remercie tous ceux qui auront la patience de me lire.

J’espère que je ne vous aie pas gonflé.

J’avais envie de fêter ces 14 ans.

J’aime bien tous ceux, avec qui je suis en relation, de prés ou de loin.

Parce que ce n‘est pas simple,  pas toujours évident de trouver un sens a ma vie.

Vous m’aidez beaucoup.
Un grand sourire a Oli .


Corto……………….l’ apprenti.


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#116 15 09 2008 22:00:10

kikiopays
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Ben dis donc Corto, tu nous gâtes avec ce récit de vie.
Je viens de le commencer et je le finirais demain lorsque je serai plus disponible pour l'apprécier vraiment.
Je te remercie pour ces 14 ans de rétablissement qui ont beaucoup d'attrait pour moi.
Encore bravo et continue à me faire croire que tout est possible et que la vie est belle. Bonne nuit.
Hug & love


" La clef du bonheur est de jamais y renoncer et d'accepter qu'il ne soit ni total ni immédiat "

Hors ligne

#117 15 09 2008 22:12:11

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Houlalalala mon p'tit loup, 14 ans ! smile

Merci pour ton récit de vie wink

Je trouve que tu changes beaucoup. Je te trouve de plus en plus ouvert aux autres et je trouve ça super car avec le parcours que tu as, tu peux en aider des louveteaux. Ca m'étonne pas du tout que tu fasses ce job !

Tu fais partie de ma NA's family et je te kiss très fort smile

A bientôt


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#118 15 09 2008 22:32:29

fil
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

merci Corto

Hors ligne

#119 16 09 2008 04:54:26

Nico
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Merci Corto,

C'est un très beau récit de vie...Je peux te dire qu'il y a des pans entiers de ton histoire qui correspondent exactement à la mienne jusque dans les produits pris. Même génération.
Moi aussi, j'étais amoureux dingue d'Isabelle : j'avais oublié !
Tu restes un vieil anar comme moi et je suis sûr qu'à l'époque tu ne devais pas rater un seul Charlie Hebdo...On a cru à une révolution qui ne s'est jamais faite...
Quant aux femmes : même combat. Impossible de leur parler...Alors comme tu le dis : anesthésie, anesthésie, anesthésie et l'alcool qui coule à flot pendant des années.
Quelle sobriété dans la description de ta "rédemption" ! Je garde en mémoire ton beau sourire de mec réconcilié avec la vie et qui JAMAIS ne juge mais tend la main, toujours avec bienveillance et compassion. Si je me suis "réfugié" souvent auprès de toi lors de la dernière convention, c'est que je pouvais me poser tel que je suis.
MERCI

j'oubliais : BON ANNIVERSAIRE !

Dernière modification par Nico (16 09 2008 09:44:36)


Yes, WE can !

Hors ligne

#120 16 09 2008 06:36:21

confiance
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Salut,

je lirai tranquillement cet après-midi mais dès ce matin, je veux te souhaiter un bon anniversaire.....

Confiance

Hors ligne

#121 16 09 2008 06:58:32

Cro-magnon
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Moi idem, bon anniversaire !

C'est fabuleux !

Hors ligne

#122 16 09 2008 07:13:23

zebulon66
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

merci corto, merci de me rapeller ces instants où plus rien effectivement ne nous rattachais a la vie si ce n'est que de se dire que l'on n'a plus rien a perdre et alors seulement là tout peut recommencer ou commencer à nouveau, merci bro et que la route soit encore longue sur les mers du sud pour toi grand voyageur... bravo


peu importe...si c'est intense!!!

Hors ligne

#123 16 09 2008 08:54:25

Laurent de Nîmes
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

J'ai bien reconnu dans ton récit la capacité à fuir la vie que l'on a dans la conso en changeant de lieu, de produits et de relation.

"Le pourquoi ? ca ne me parai pas forcément important.
Plutôt rassembler ce qu’il y a de bon pour vivre abstinent."

Cela reste pour moi aussi une optique de vie très importante, même si parfois j'aime aller pleurnicher dans mon passé...

Merci pour ton rétablissement et bon anniversaire, Corto.


"Les champs refleurirent et tout recommença." O.P.

Hors ligne

#124 16 09 2008 10:56:15

kikiopays
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Je viens de finir de te lire...................
Je suis scotchée. Merci infiniment.
Je vais essayer de garder en moi cette force du moment présent, de transformer le négatif en positif, entre autres....
Merci Corto


" La clef du bonheur est de jamais y renoncer et d'accepter qu'il ne soit ni total ni immédiat "

Hors ligne

#125 16 09 2008 11:05:44

Shaolin
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

14 ans, mon poteau, qui l'eut crû en 1981... 1991 ?!?
Bravo, grand bravo, et merci pour ce très bel écrit (anagramme de récit...).
BiZ' et à jeudi,
Lulu


"Souviens-toi de ta noblesse !" Saint-Augustin

Hors ligne

#126 16 09 2008 11:23:02

naturalmistic
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

C'est inquiétant, mais bon Dieu il y a un sacré bordel derrière les pseudos! wink
Au plaisir de te rencontrer un jour.


Mille fois est jamais suffisant

Hors ligne

#127 16 09 2008 11:31:08

Max-Havelaar
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Salut Corto,

Le fait de vivre un jour à la fois évite, les terreurs de l’avenir et l’amertume du passé.
Sacré philosophie de vie ou on apprend tout les jours, a 24 heures ou a 20 ans, sans produits.
Le temps ca ne veut rien dire, c’est la qualité de l’instant présent qui compte.

Ouais, bien dit.
smile
Je te hugue, bravo et merci pour ces 14 années.


Ach, la life, gross malheur !

Hors ligne

#128 16 09 2008 15:46:30

lucky
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bravo corto pour tes 14 ans clean  (((( Big Hug ))))


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#129 16 09 2008 16:22:19

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Merci pour tous vos retours

rad355A9.jpg


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#130 16 09 2008 16:27:05

rêve
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

bravo corto pour tes 14 ans, je me sens toute petite face a ce chiffre, bonne route a toi et bonne 24h biz


si je ramène mon passé dans mon présent, mon futur ressemblera à mon passé

Hors ligne

#131 16 09 2008 17:39:40

uranus
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Corto,

J'ai lu et relu ton témoignage et je te dis "chapeau"! ,

Du coup, j'ai un peu  honte car je suis complètement déprimée ,
j'ose même pas dire pourquoi; parce-que les choses ne se passent pas comme je veux,....


Il dit non avec la tête - mais il dit oui avec le coeur - Il dit oui à ce qu'il aime

Hors ligne

#132 17 09 2008 11:59:40

killbille
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

14 ans, ouaouh !...
Tu rentres en pleine adolescence !
C'est quand la boum pour fêter ça ?! Avec de l' orangina et du Coca bien sûr.
Avec Stafilo on dansera sur "five letters" ou "Hôtel California" ou encore "Honesty", bref un slow bien langoureux des années 80 pour se souvenir de nos belles années juste avant la conso.
Aujourd'hui, dans les teufs, plus personne ne danse de slow...C'est bien dommage...ça aide à aller vers l' autre quand on est timide et réservé.
Pourquoi je parle de ça, hein, dis ?!...
Parceque lire ton récit de vie m' a enmené tout droit au pays des souvenirs...Le collège, le lycée, les premières boums, quelques flirts avec les premières bières, les solvants, les joints et puis, très vite, la rencontre avec ce qui allait devenir mon produit de choix pendant des années...Tout ça et plus encore a fait de moi une personne vacillante qui essaye de se construire avec l' abstinence depuis 20 ans , déjà...
Bravo pour tes 14 ans et merci pour la gentillesse, la compréhension, l'écoute et la générosité que tu me montres depuis qu'on se connait.

Dernière modification par killbille (17 09 2008 12:02:28)


Love is action...

Hors ligne

#133 17 09 2008 21:18:53

killbille
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Ah, j'oubliais la patience...


Love is action...

Hors ligne

#134 17 09 2008 22:33:59

Doisneau
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Merci m'sieur Corto.

content de te connaitre, bravo pour tes 14 piges, merci pour ton service et la sérénité que tu y apporte;
tes comme un grand frére pour moi et tu veille sur mes dérapages.

J'ai lu ton histoire, ya pas de glorieule s'est ton histoire, merci de nous la raconter.
A bientôt


Vivons heureux, maintenant, car demain il sera trop tard !!!!

Hors ligne

#135 12 10 2008 11:05:51

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Ben alors il est bien calme ce forum.

Pourtant l’automne, c’est loin d’être triste.
C’est, chaud, rouge, jaune.
Alors, arrache ta liberté.
Lève les points.
Met la musique à fond.
Déguise-toi.
Danse sur le balcon.
Roule une galoche à la première qui passe.
Repeint le plafond en rouge.
Pousse les meubles.
Grille les feux.
Hurle…. je suis en vie.
Engueule ton patron.
Joue avec tes mômes.
Fais une bouffe et invite tout le quartier.

Bon, tout ça dans le calme et la sérénité bien sur.

Bonne 24, des 24.

Corto.


rad2DCA0.jpg


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#136 12 10 2008 11:40:04

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

T.as raison, c.est un peu tristounet ! Perso, j.étais hyper angoissée ce matin, surement la peur d.un nouveau troncon de vie pour moi ! Là, je suis face à la mer et le calme inttérieur revient. Bise


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#137 12 10 2008 11:57:48

sankukai
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bravo corto, respect pour tes 14 ans , tu es quelqu 'un que j' apprends a connaitre grace au service en comité.
Longue route a toi et félicitation pour la réunion de chateau thierry.

LA SOURCE EST NOUS                Sankukaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Hors ligne

#138 12 10 2008 12:28:11

Nico
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Salut Corto !

Merci pour ton récit. Je t'en dirai plus par MP.
HUG
Nico


Yes, WE can !

Hors ligne

#139 12 10 2008 17:38:23

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

C'est un p'tit coin de paradis chez toi avec ce feuillage d'automne smile

Ici, sur Arcachon, il a fait un temps superbe et je suis allée sur la plage presque toute la journée. Et le feuillage des pins, lui, ne bouge pas !

Bise et à bientôt


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#140 12 10 2008 18:06:12

naturalmistic
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Cette photo est splendide, les couleurs sont incroyables…on dirait une peinture !


Mille fois est jamais suffisant

Hors ligne

#141 12 10 2008 20:34:36

XYZ
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

bisous
guy

Hors ligne

#142 12 10 2008 20:38:17

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

bonsoir guy.

content de te voir en ligne.

bonne 24

corto


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#143 21 10 2008 06:01:44

Nico
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Chipette a écrit :

Ici, sur Arcachon, il a fait un temps superbe et je suis allée sur la plage presque toute la journée. Et le feuillage des pins, lui, ne bouge pas !
Bise et à bientôt

Tu es à ARCACHON ? Ah la la...C'est merveilleux là-bas, à part le prix prohibitifs des consommations dans les cafés (4 euros le coca !). Le petit manège tourne-t-il toujours ? J'ai arpenté cette plage avec des dépendants de Bordeaux, c'était vraiment super.
J'ai la nostalgie !
Bonne journée


Yes, WE can !

Hors ligne

#144 21 10 2008 08:03:01

Cro-magnon
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Et le charme désuet des villas fin XIXème !!! A tomber par terre... Il faut se balader doucement, lentement, le nez au vent... Si je me souviens bien, il y a une sorte de point d'observation, au "sommet" de la ville, une sorte de structure métallique branlante, d'où la vue sur le bassin n'est pas piquée des hannetons...

Hors ligne

#145 21 10 2008 09:25:19

Chipette
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Nico a écrit :

Tu es à ARCACHON ? Ah la la...C'est merveilleux là-bas, à part le prix prohibitifs des consommations dans les cafés (4 euros le coca !). Le petit manège tourne-t-il toujours ? J'ai arpenté cette plage avec des dépendants de Bordeaux, c'était vraiment super.
J'ai la nostalgie !
Bonne journée

J'étais à Arcachon ! Ca fait 1 semaine que je suis sur Nantes et que je vais m'y installer !

C'est vrai qu'Arcachon est une belle ville et le climat y est très très doux. D'y penser, j'ai l'odeur des pins qui me revient et c'est une odeur inoubliable smile

J'adorais aller sur la plage Péreire en fin de journée et plusieurs fois, je me suis pris un café juste face à la mer en regardant le soleil se coucher (pour 2 euros seulement !)

Avec les dépendants de Bordeaux, j'ai plus de souvenirs "mémorables" avec eux sur la Côte basque wink Ha mes p'tits loups de Bordeaux et d'Arcachon, que de souvenirs on pourra se remémorer quand on sera très très vieux et puis y en aura encore plein d'autres des souvenirs avec ma NA's family du Forum cool 

Je vous kiss tous très fort mes p'tis loups wink

Signé le Bibi's-Chipette, une des nombreuses louves de cette meute solidaire de la "French Connection"


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#146 06 12 2008 22:49:35

corto
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bonsoir.

Je Reviens de l’anniversaire de LILLE,
Nico, je t’ai envoyé toute mon énergie a la clôture, ca peut paraitre con mais je crois a ce truc la.

De plus mon fil est a Lille depuis quelques mois sans beaucoup de contact, en roulant pour Lille je l’ai eu au tel, rendez vous pris dans la salle a la fin de la réu.
Sur la route j’étais aussi fébrile et content, qu’à un premier rendez vous.
Sympa de le voir dans cette salle, surtout quand une jeune fille lui temps une liste de reu, et qu’il répond, poliment non merci.

Il prenait un petit job à 19h00, nous sommes donc allés prendre un pot.
Moi un café, lui un demi, ses yeux sont devenus plus brillant a la deuxième gorgées.
Je l’ai trouvé amaigri, triste et mal à l’aise, j’espère qu’il n’a pas vu mon anxiété dans mes yeux.
Il n’avait pas de tunes jusqu'à mardi, je lui ais proposé quelques dizaines euros.
Il a refusé me disant qu’il avait une fête ce soir après son taf a mi temps, et que ca ne serai pas dépensé sérieusement.

Je n’ai pas insisté, je le remercie de son respect, et le respect aussi beaucoup pour ca.
Il ma dit avoir passé une nuit au bloc, pour fausse adresse, pour une amende dans le métro.
Putain de planche en béton, a un moment ca m’attirai comme un aimant.

De plus ca sera le 1er noël sans lui depuis 20ans, c’est surement beauf cette tradition, mais on la toujours passé ensemble.
En reprenant la route, j’avais la tête ailleurs, du coup j’ai loupé la bonne sortie et je me suis presque retrouvé a Paris, obligé de couper a travers, et je me suis fait flasher.

Putain de sensibilité, à remettre toujours dans le bon sens.
Je me retrouve avec un sac à dos plein d’amour, et je ne sais pas quoi en faire.
Je me confie à ce forum comme a une personne privilégié.

Avec tout les branques qui y traînent, il faut que je n’ai peur de rien.
Merci de m’avoir lu.

Bonne 24 à tous.
Corto.


« La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine »

Hors ligne

#147 07 12 2008 00:16:56

Arni
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Salut corto

Merci de ta confiance et de ton partage


j'vois aussi arriver noël sans mes enfants...je sais qu'c'est différent, mais dans la tripe ?

En bon branke qui se respecte et qui t' aime

Merci d' etre là

Bonne nuit à toi

Hors ligne

#148 07 12 2008 00:40:06

killbille
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Merci Corto pour ce que tu nous livre sans auto-censure, ou si peu...

Ton truc sur Noel ça me fait penser que cette année j'ai osé m' affirmer auprès de mes parents pour leurs dire que je souhaitais passer un Noel intimiste, sans eux, avec seulement mon amoureux et nos enfants. Je dis "osé" parceque j'étais partagée entre réaliser mon désir et la culpabilité que j'ai épprouvé instantanément à l' idée de m' affirmer et de peut être leurs faire de la peine...ça n'a pas manqué j'ai eu le droit dès le lendemain à des repproches culpabilisants au possible.J'essaye de me sortir de ces liens de dépendance affective avec eux et ça me remue drôlement.Cela entraine des remaniements insoupçonnables dans la famille.Pour la petite histoire je suis fille unique, je leurs ai beaucoup servi de béquille dans leur couple et quand je me défonçais ils ont fait de leur mieux pour me tirer d'affaire. Alors parfois je me sens encore redevable et eux, quand ils font quelque chose pour moi ils me le font payer au centuple...

Mon thérapeute m' a dit depuis longtemps que la dynamique familiale était plus forte que les individus, qu'on ne pouvait pas lutter contre elle mais que parcontre on pouvait choisir d'en sortir.

C'est fou tout ce que ça fait remonter l'approche des fêtes de fin d'année.

Dernière modification par killbille (07 12 2008 00:43:28)


Love is action...

Hors ligne

#149 07 12 2008 00:42:28

Sophie des isles
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

corto a écrit :

Je me retrouve avec un sac à dos plein d’amour, et je ne sais pas quoi en faire.
Corto.

Utilise le pour toi ...


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#150 07 12 2008 03:47:49

Dominick
Membre

Re : ESPACE perso CORTO (allé je l’ouvre)

Bonjour Corto, je suis touché par ton partage.

Je n'ai pas d'enfant mais je ne peux écrire encore sur le sujet mais touché m'sieu.

doMo


If there is a hit left in me maybe not an other recovery.

Hors ligne

Pied de page des forums