Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 24 12 2011 12:13:56

the biggest gachis
Membre

Resociabilisation,par où commencer

Après 25 années de faux paradis artificielles,perte de tous et toutes les amis ,comment y croire?

Hors ligne

#2 24 12 2011 12:28:24

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Après 25 années ou l'on se croit invincible,j'ai appris que j'avais un cancer du rein(énorme).On me l'a donc enlevé,et voilà qu'en plus d'étre éternellement ex tox,me voila handicapé,car il m'st impossible de reprendre le taf dans cet état,Et pour couronner le tout ,je me retrouve limite sdf,dormir à droite à gauche,super pour le moral.
Et toutes les personnes qui me disent"ouf pas de metastases,t'as de la chance".Tu parles pour vivre ce que je vis ,j'aurai du le garder ce putain de cancer.Mais c'est sur que je ne voulais pas souffrir,alors!

Hors ligne

#3 24 12 2011 16:33:32

Chipette
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Bonjour The biggest gachis smile

J'identifie bien avec toi au niveau des conséquences plus que "destroy" de mes 30 ans de conso hmm 

Je suis bien placée aussi pour savoir que c'est pas facile à accepter mais ca se fait petit-à-petit en allant en réu, en entendant d'autres partages et en travaillant les Etapes wink

Ce que j'ai aussi envie de te dire c'est que nous ne sommes pas responsables de notre maladie et la reconstruction intérieure se fait au fil de notre rétablissement !

En étant abstinente, j'ai passé plus de 2 ans dans des Etablissements d'urgence entourée de gens à la rue depuis plusieurs années et qui consommaient à outrance of course hmm

Une chose est sure c'est que même en fauteuil roulant, la vie vaut le coup d'être vécue et si tu es vivant aujourd'hui et abstinent c'est que tu as encore des choses à faire et à vivre smile

T'es pas tout seul à être allé très loin dans ton destroy et tu peux compter sur moi si t'as besoin de partager quoi que se soit dac ?

Bise et à bientôt de te relire smile


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#4 24 12 2011 16:51:36

Chipette
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Je sais pas si tu l'as entendue sur mon topic mais je te mets une Prière de la Sérénité par des AA Canadiens mais c'est pas grave hein, c'est toujours la même Prière et je la trouve très belle pour ce qu'on a celle-là wink
http://youtu.be/mH11_7DW0VI

Lundi je commence un Stage de Caissière dans un grand magasin. Je vais jouer à la marchande comme quand j'étais p'tite hihi !

Depuis plus d'un an, je suis hébergée par une mamie et j'espère que ce Stage va me permettre de rentrer un salaire d'ici peu et pouvoir récupérer un appart à moi sur ma tête à moi roll

Je te souhaite de passer un bon Noël et à bientôt de te relire smile

Dernière modification par Chipette (24 12 2011 16:52:18)


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#5 24 12 2011 17:01:20

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Merci Chipette
Je ne sais pas trop pourquoi je te dis merci,mais j'ai les larmes aux yeux en te lisant.C'est compliqué de "gérer" ses putains de sentiments surtout quand on en a pas exprimé depuis tant d'années.
Merci encore pour ces quelques mots.Ca rechauffe un peu,moi qui suis comme un gros naze tout seul(le soir de noel)et qui ,surtout,ne supporte personne.

Hors ligne

#6 24 12 2011 17:09:41

Chipette
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Ca fait vachement de bien de pleurer, à chaque fois que je pleure, je me sens bien mieux après cool

T'es pas un gros naze, t'es juste un gros dépendant qui commence à réaliser le désastre roll  C'est même une bonne nouvelle que tu sois triste, là, maintenant ! Ca veut dire que tu ressens des choses, que tu es en vie, que tu es un être humain, que tu es sensible comme nous tous d'ailleurs smile

Ya tellement d'émotions à redécouvrir cool

T'es dans quel coin ? Si tu veux qu'on papote en mp, tu peux m'en envoyer un si tu veux et je te répondrai of course smile

Dernière modification par Chipette (24 12 2011 17:12:33)


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#7 24 12 2011 17:14:49

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Je viens de regarder ton lien sur youtube,et franchement j'ai du couper avant la fin.
Je me suis peut ètre depeint une image plus "grave".
En effet ,j'ai un taf,j'ai encore mes deux parents,j'ai une tuture,mais dans la tête,c'est la misère,un mélange de "on y croit plus",ou bien "oh,ah quoi bon" .Ah c'st sur physiquement on voit que je suis perturbé,mais pas à ce point.

Hors ligne

#8 24 12 2011 17:25:34

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

pourquoi pas,mp message personnel je supose,perspicace t'as vue.
non serieux je clique sur mp et j'enregistre ton nom,that's all

Hors ligne

#9 24 12 2011 17:27:48

Chipette
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

the biggest gachis a écrit :

Je viens de regarder ton lien sur youtube,et franchement j'ai du couper avant la fin.
Je me suis peut ètre depeint une image plus "grave".
En effet ,j'ai un taf,j'ai encore mes deux parents,j'ai une tuture,mais dans la tête,c'est la misère,un mélange de "on y croit plus",ou bien "oh,ah quoi bon" .Ah c'st sur physiquement on voit que je suis perturbé,mais pas à ce point.

lol lol lol Espèce de dépendant va yikes  lol

Moi, par contre, c'est vrai ce que je t'ai dépeint hmm

Dernière modification par Chipette (24 12 2011 17:28:41)


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#10 24 12 2011 17:39:55

Chipette
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Des fois, c'est un peu long d'avoir les mp ! Quand t'en as un, tu le vois en haut de l'écran sur la gauche. J'ai reçu le tien et je me suis déconnectée mais je me reconnecte régulièrement !


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#11 24 12 2011 17:47:46

Chipette
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Je t'ai renvoyé un mp mais en fait on peut partager là-dessus sur ton topic wink

Pour moi, ça a toujours été très difficile de rentrer en contact avec les autres. Je me suis toujours sentie différente et pas à ma place au milieu des "autres" roll

A NA, j'ai identifié avec d'autres dépendants là-dessus car, apparemment, c'est un des shmolles qu'on a en commun hmm

En fait, c'est de la peur, j'ai toujours eu peur des autres sans pouvoir l'identifier avant d'arriver dans les salles. De toute façon, j'ai toujours eu peur de tout depuis que je suis toute petite et ça aussi, je l'ai entendu par pas mal de dépendants dans les salles !


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#12 24 12 2011 17:47:50

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

je suis en region parisienne pour repondre à ta question précédente.

Hors ligne

#13 24 12 2011 17:52:57

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Le pire c'est que dans mon taf,je suis super à l'aise,je rentre en contact avec ls autres très facilement par contre il ne faut pas que cela s'éternise.Je ne supporte pas que ces memes clients me prennent pour leur pote.compliqué.
Par contre en dehors du taf,une autre personne,scotché du matin au soir chez moi,impossible de sortir,meme mon élocution est différente.Ca s'atté&nue après,c'est grave docteur

Hors ligne

#14 24 12 2011 17:53:15

Chipette
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Tu vas en réu sur Paris et/ou Région parisienne ?


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#15 24 12 2011 18:00:02

Chipette
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

C'est pas grave mon bon monsieur, je crois bien que j'identifie aussi là-dessus ! Ca a été très difficile pour moi de bouger et de faire des choses à l'extérieur. Remarque, encore maintenant, je suis assez casanière, par contre, je fais plus facilement les démarches importantes que je dois faire !

C'est pour tous ces trucs là que je me suis toujours sentie différente des autres mais parmi les autres dépendants, j'ai l'impression qu'E.T. est à la maison hihi !


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#16 24 12 2011 18:00:36

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Non je n'y vais plus.C'est une longue histoire,avant qu'existent c'est produits de subst.,la vie était nettementplus compliquée.Donc j'ai fais quelques reu (tjrs sur paname)en 1994-95...eh oui....
Depuis c'est un peu comme une histoire d'amour pas commencée,souvent,très souvent j'y pense,mais ça ne suffit pas

Hors ligne

#17 24 12 2011 18:22:56

Chipette
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Tu sais que si t'en as marre des produits de substitution, c'est vraiment possible d'arrêter ! J'ai des tas de potes et potesses pour qui ça s'est vraiment bien passé cool Moi j'étais sous d'autres prods !

Et puis tu peux même aller en réu sous substitution bien sur car une de nos Traditions stipule bien qu'il suffit d'avoir le désir d'arrêter de consommer pour être Membre de NA et prendre le temps qu'il te faut pour arrêter. Tout seul c'est quasi Mission impossible hmm

En tout cas, tu es chez toi à NA ainsi que sur le Forum de NA France smile


Il n'est rien de constant si ce n'est le changement

Hors ligne

#18 24 12 2011 21:50:22

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Moi je sais comment arréter cette merde ainsi que tous produits qui peuvent t'aider sur le début mais qui ne rendent pas service à la longue.
Le seul et unique remède,c'est l'amour.
Qui est d'ailleurs pour chacun de nous la forte raison de notre déraisonnement.
Se réveiller auprès d'une femme qui ne crie pas de douleurs dés le matin,sans transpiration,sans questions à la con,"est-ce qu on aura de la tune,est-ce qu on va le voir,etc ,etc....
Quinze années que je n'ai plus connus cela,un siècle de doute,suis -je encore un homme,...

Hors ligne

#19 24 12 2011 22:01:09

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Tu m'a zappée,j'ai été maladroit,tu t'ennuies?

Hors ligne

#20 24 12 2011 23:05:09

lucky
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Donne toi de l'Amour peut être


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#21 24 12 2011 23:16:54

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

donne toi de l'amour,donne toi de l'amour,tu szais qu'arrivé à un moment ,tu as tellement peu confianceen toi,que t'es incapable de te faire du bien.ou alors tu culpabilises,c'est pas la solution

Hors ligne

#22 25 12 2011 01:29:55

brunoportugal
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

bonsoir The biggest... je viens de lire tes posts et les reponses. bon en relation au cancer du rein sans meta... c'est quand même mieux que de savoir qu'il est trop tard? non. Je suis passé par un cancer de la vessie et apres le trip bon c'est finis pour moi, j'ai quand même compris que c'etais bien mieux que les meta... qui te prennent d'autres organes, alors un jour à la fois, en croyant un peu à la medecine et en ecoutant sa voix interieure, en regardant autour de soi, on voie que c'est pas encore la fin, puis tout le monde finis par crever un jours . alors vivant, il faut pas se prendre le choux. tu as encore du boulot super il y a tellement de gens malade et au chomage, tu as encore tes parents super il y a tellement de gens qu'ils les ont perdus. tu connais les reus de NA depuis 94/95, super il y a tellement d'addict qui vont crever sans avoir eu cette chance. Pourquoi ne pas te donner la chance , l'amour, le respect d'aller en reu 2 ou 3 jours puis choisir? continuer a souffrir avec ou sans drogues et autres produits ou trouver un autre mode de vie? tu as le choix. hug a toi


vivre libre.

Hors ligne

#23 25 12 2011 08:16:55

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Merci Bruno pour ces petits coups de pouces.C'est vrai que mes prise de têtes ont changés de cap.
Avant c'était produit ou pas produit;maintenant,j'ai le sentiment d'ètre encore plus seul avec pleins de nouveaux soucis.
Comment et par où les combattre;Mais surtout à quoi bon lutter.
J'ai pleuré comme une grosse vache quand on m'a dit que je pouvais quitter l'hopital,j'allais retrouver ma vie de merde,alors que là,à l'hosto,on était autour de moi,on m'écoutait,on s'occupait de moi....

Hors ligne

#24 25 12 2011 09:15:49

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Je viens de lire ton parcours que tu as écrit en septembre.Accro aux benzo,c'est l'enfer,ça parrait pas,pas de fumée,dans la voiture,dans l'ascenceur,sous le bureau;vite fait bien fait,un ptit demi pour calmer.Oh et puis je stresse trop,completement angoissé,un ptit cacheton,une déspé pour faire monter,et voila,in the box ;Mine de rien trois ou quatre seresta 50,la métha,la meumeu,sana oublier l'éternelle fumette,tu te "réveilles" à quarante et quelques années et tu ne comprends plus rien.
JE NE SUIS PAS LE SEUL TOUT DE MEME

Hors ligne

#25 25 12 2011 10:41:39

Gul-o-Khaar
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

BienvenueThe biggest gachis,

Eh oui, tu n'es plus tout seul ! Depuis que je vais en NA, je ne suis plus jamais seul ! Retourne en réunion

Hors ligne

#26 25 12 2011 12:59:09

brunoportugal
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

oui tu nes pas tout seul, si tu vas en reu tu vas vraiment sentir que tu peux t'en sortir. c'est pas facile, faut du courage, mais tout seul c'est l'enfer. hug a toi.
ps; ma conso est passé par + phases.
des leves, a la coca et l'alcool, les medocs, et oui j'arrivais à avoir du succes dans ma profession, jusqu'au jour ou trou noir, perdre a chaque fois un peu plus la raison , jusqu'a être même completement naze, pour moi et pour les autres. J'ai essayé d'arreter avec et sans medecin, spy, substitution, rien n'y faisiat, j'avais toujours cette volonté de me miner la tête dans les momments les plus improbables. Quand ça aller mieux hahahaha. Puis j'ai trouvé la solution, j'etais mur et desesperé, j'ai ete bien reçut, puis j'ai fais ce qu'il fallait. rester du bon coté de la red zone.

Dernière modification par brunoportugal (25 12 2011 13:04:59)


vivre libre.

Hors ligne

#27 28 12 2011 13:02:52

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

je suis surpris,plus personne répond!
suis je seul?

Hors ligne

#28 28 12 2011 15:00:44

Arlesien
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Salut the big gachis,

  Très calme le forum depuis quelque temps enfin cela ne veut pas dire que personne ne passe, parfois on a chacun des périodes de calme , ça doit être pareil pour le forum.
  Pour l'amour oui , pour ma part ça m'a aidé , le gros déclic s'est fait quand j'ai aperçu tout espoir quitter ma compagne me concernant, mais est ce que je suis parti en centre pour elle , je ne pense pas , vu qu'elle n'était plus qu'une présence dans mon auto-monde.
  En écoutant , en acceptant de l'aide , j'ai un peu compris que je me soignais d'abord pour moi   
et pas pour les autres. Et que le seul fait d'aller mieux , de me soigner pour moi , était la preuve d'amour pour mes proches .
Comme si on se rendait mutuellement le sourire et la liberté .
Par contre , ils conservent à jamais ma gratitude tout comme mes amis de NA


C'est un bon jour pour "Vivre" aujourd'hui!
        dixit  - Peau de la Vieille Hutte -

Hors ligne

#29 28 12 2011 19:48:09

lily
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

c'est vrai que le forum est un peu vide ces temps-ci, pourtant les fêtes, c'est chaud, en tout cas pour moi, justement, comme tu disais arlésien sur un autre post, l'isolement, la souffrance...
Enfin, rassures-toi the biggest gachis, y'a quelques âmes qui passent malgré tout, hugs à vous 2


Aussi longtemps que je suivrai cette voie, je n'aurai rien à craindre

Hors ligne

#30 29 12 2011 17:59:53

thalassa
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Oui Lily, quand ils ne sont pas occupés ailleurs à se faire des noeuds au cerveau smile smile  smile Enfin, ce n'est qu'une question d'égo, cette maladie... Bienvenue the biggest gachis !!!

Dernière modification par thalassa (29 12 2011 18:01:46)


La voix est libre !!!

Hors ligne

#31 29 12 2011 23:09:27

brunoportugal
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

bonsoir thalassa ça fait un moment que je ne te lisais plus sur le forum-:) occupé?


vivre libre.

Hors ligne

#32 30 12 2011 11:36:59

thalassa
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Je suis bien là Brunoportugal, je suis fidèle au forum, je viens faire mon petit tour ici tous les jours. La fidélité est ma plus grande qualité et oui je suis en vacances mais en même temps je suis très occupé sur des sites de rencontres avec de charmantes jeunes femmes. Tu comprendras que cela me prends du temps à répondre à toutes ses femmes...


La voix est libre !!!

Hors ligne

#33 30 12 2011 12:39:56

brunoportugal
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

hahahahaah. super. merci pour tes petits mots et une bon passage d'année. quand aux charmantes jeunes femmes digitales. attention aux surprises hihihih. hug


vivre libre.

Hors ligne

#34 30 12 2011 17:49:23

thalassa
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Oui Brunoportugal, y a vraiment de quoi rigoler parfois... Ma mère était une grande séductrice avec de réels pouvoirs dans divers domaines... Donc tu sais, j'étais à  bonne école avec elle : les pièges/mauvaises surprises des charmantes jeunes femmes, je sais parfaitement les éviter...

Aujourd'hui, j'étais dans le quartier de la Défense et je me suis mis à ambitionner que beaucoup de choses pouvaient changer dans ma vie en 2012... Bonne fin d'année à toi aussi !!!


La voix est libre !!!

Hors ligne

#35 02 01 2012 11:54:49

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Y a t il quelqu'un oû quelqu'une disponible aujourd'hui pour échanger nos problèmes existentiels;D'ailleurs si Chipette est là,ce serait avec grand plaisir ,car j'ai l'impression d'avoir eu le même parcours

Hors ligne

#36 02 01 2012 12:11:23

tiger
---

Re : Resociabilisation,par où commencer

Oui, the biggest !

c'est simple, tout le monde est ici : http://www.narcotiquesanonymes.org/?i=33


Hugs,

#37 02 01 2012 14:00:52

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Il m'arrive un truc incroyable.D'une extrème banalité en général,mais là pour moi,demain soir ,qu'est ce que je fais?Comment je réagis,qu'est ce que je dis ,ce que je ne dis pas surtout.Vous l'aurez certainement compris,j'ai rencard...

Hors ligne

#38 02 01 2012 19:44:00

lily
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

tiger a écrit :

Oui, the biggest !

c'est simple, tout le monde est ici : http://www.narcotiquesanonymes.org/?i=33


Hugs,

toujours le chic pour nous ramener dans le vif du sujet ! merci pile ce qu'il fallait que je lise aujourd'hui ... bonne année à toi


Aussi longtemps que je suivrai cette voie, je n'aurai rien à craindre

Hors ligne

#39 10 01 2012 23:49:08

tiger
---

Re : Resociabilisation,par où commencer

Sorry lily, t'avais pas vu ici ;-)

Je te souhaite une belle 2012 , à toi et à ta 'tite-toi

hugs
no
drugs

#40 24 08 2013 13:01:40

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

bonjour à tous

Hors ligne

#41 25 08 2013 08:41:09

Gul-o-Khaar
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Salut Biggest

Hors ligne

#42 25 08 2013 10:55:35

lucky
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Bonne journée  Biggest


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#43 25 08 2013 10:57:06

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

pratiquement une année que je n'étais pas venu sur ce forum
je me relis,relis les différentes discussions,et ça chamboule quand on se dit que l'on pourrait écrire les mêmes phrases,en tirer les mêmes conclusions,un an après

Hors ligne

#44 01 09 2013 11:06:13

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Bonjour à vous tous
dimanche matin....
envie de rien,
je lis et relis les différents posts,
les idées sont confuses et je n'arrive pas à les coucher sur le papier
un bel exemple d'écrire pour ne rien dire,juste envie d'etre là,présent,avec vous peut etre,même si j'ai bcp de mal à "accrocher" le concept na

Hors ligne

#45 01 09 2013 13:18:32

Max-Havelaar
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Envie de rien, c'est mieux que d'avoir envie de se défoncer !
Cool et bonne journée!


Ach, la life, gross malheur !

Hors ligne

#46 01 09 2013 13:30:06

cotte
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Bonjour, dimanche, une belle journée sans boulot, je me prépare pour aller en réu.
Depuis que j'ai rencontré NA je ne suis plus seule.
Tu ne l'es plus non plus!
Bon courage à toi

Big hug


Laissez la Vie tranquille. Laissez-la être.

Hors ligne

#47 01 09 2013 17:23:12

lucky
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Bonne réunion cote


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#48 01 09 2013 22:18:40

cotte
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Merci Lucky


Laissez la Vie tranquille. Laissez-la être.

Hors ligne

#49 10 09 2013 21:02:36

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Et moi ça fait deux dimanches où je  me déplace,organise mon emploi du temps(ça fait bien ,mais quand je ne bosse pas,c'est le temps tout court)le W.E.  il n'y a pas le mot "emploi",le W.E. c'est grave,uniquement le kif de ne rien faire,mode télé frigo,mais bon je culpabilise ,oui oui ,même si je bosse comme une biiiipe toute la semaine,
enfin le plus con,c'est que je ne suis pas rentré,dimanche prochain surement,mais bien sûr,dimanche prochain,
Et bien à dimanche ,et bonne semaine à vous tous qui prenez un peu de temps à partager avec nous

Alors Hugs à vous ,
Big Hugs évidemment

Hors ligne

#50 07 10 2013 21:19:50

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Et encore un week end sans réu.
Je trouve toujours une excuse,pour moi même,aucun compte à rendre à qui que ce soit,non toutes les dimanches c'est pareil.
Dans la semaine,je me dis;dimanche j'y vais,je suis sur que cela m'apportera...
Le dimanche matin,motivé,toujours motivé,
Et l'heure approchant,les doutes et les angoisses reprennent la tête,et bingo je vous le donne en mille,je fais demi tour,180 degré,come back home
Evidemment après j'y ai le droit,les doutes et angoisses ont laissés la place aux remords,regrèts,et sans oublier celui qui nous tient le plus à cœur,la CULPABILITE...
Bon cette fois ci c'est sur dimanche soir j'y vais,même si je ne dis rien,Huggs

Dernière modification par the biggest gachis (08 10 2013 21:18:11)

Hors ligne

#51 07 10 2013 21:37:51

Sophie des isles
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

the biggest gachis a écrit :

Et encore un week end sans réu.
Evidemment après j'y ai le droit,les doutes et angoisses ont laissés la place aux remords,regrèts,et sans oublier celui qui nous tient le plus à cœur,la CULPABILITE...

Le meilleur moyen d'éviter la culpabilité, c'est d'aller en réu lol
Quand tu en auras marre, tu sauteras peut être le pas ...


Nous trouvons notre vraie valeur en étant nous même

Hors ligne

#52 05 11 2013 21:38:02

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

bonjour à tous
quand j'en aurai marre comme tu dis,
déjà je mets un mois pour répondre siu peu,alors je risque de laisser filer quelques tour de lune avant que je bouge mon luc
non ,je vais y aller

Hors ligne

#53 06 11 2013 08:55:23

MJ
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Salut biggest gachis, peut être déjà arrêter de te mettre la pression ? càd, reconnaître que la peur de ressentir des émotions trop violentes ne donne pas envie ... de les ressentir justement !
Fuir la réunion, c'est fuir ma peur. Quand déjà j'admets que c'est NORMAL que j'ai pas envie de me cogner ça et qu'en +, ce que je vais ressentir va être beaucoup moins violent que je ne le crois alors j'arrive à davantage avancer. En bref, pour sortir du cercle vicieux "je fais pas, je culpabilise", j'essaie d'accepter là où j'en suis et en général, après je suis moins paralysée.
Si t'arrives toujours pas à bouger, après ça, il y a toujours les réunions via Skype.
Belle journée à toi, HuG

Hors ligne

#54 07 11 2013 22:09:54

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Bonsoir à vous
Bonsoir MJ,
Merci pour ces quelques mots.Je t'avouerai,sans honte,d'avoir lu et relu,rerelu et je pense encore une fois pour saisir tes dires.
C'est certain qu'il y a de la peur,de l'inquiétude plutôt,un peu de honte,d'angoisse,et de "à quoi bon,je peux y arriver sans vous",etc etc
Ce qui peut paraitre surprenant,c'est que je tiens un magasin,et donc je parle ,somme toute assez facilement,toute la journée avec des personnes très différentes,et là il n'y a pas de gènes particulères .Mais dés que je ne suis plus au taf,il est perdu,il sait plus .Ah quand c'est pour aller chercher de la came,là ça va ,enfin,je vais m'arréter là dans ma soirée plaintord,
Pourquoi je raconte tous ça?
Hug à tous

A plus,Hug à vous

Hors ligne

#55 09 11 2013 12:56:38

MJ
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Yep, c'est pas toujours clair quand je pars dans mes analyses  wink  mais tu as compris de quoi je parlais, c'est l'essentiel ! A bientôt en réunion et t'inquiète, on a tous besoin de parler pour se (dé)livrer. HuG XXX

Hors ligne

#56 11 11 2013 13:39:57

Claire
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

coucou.

Et bien, ... les seuls environnements où je me suis sentie à l'aise jusqu'à aujourd'hui, c'est à l'école, avant la fac (oui la fac c'est le bordel!), et au boulot, avec des personnes "très différentes" wink ah si seule devant une partoche ça va. Bon faut que la partoche me donne un super cadre super sécurisé hein !! les impros c'est vraiment pas pour moi. voilà. en dehors de ça, je me sens comme un électron libre semi-propulsé. propulsé mais pas trop. un truc bizarre quoi ! C'est mon 114ème jour clean. et j'arrive enfin à être en contact avec des émotions plus douces, à commencer à créer des liens, à mon rythme, à NA, et même en dehors de NA. bon y'a beaucoup de râtés hein. The biggest gachis ? bah ... juste pour aujourd'hui, j'essaie de vivre et profiter de la vie sans consommer. c'est beau. ça ne peut qu'être beau puisque j'ai découvert que je ne voulais pas crever en fait. j'essaierai de m'en souvenir. ça ne peut qu'être beau et merveilleux. moi aussi je reviens de super loin, et, franchement, ben c'est génial de connaître NA pour apprendre à vivre. moi j'peux pas sans vous. toi tu y arriveras peut-être, mais moi j'ai essayé et j'peux pas, je n'y arrive pas. par contre, je ne m'attendais pas du tout du tout du tout à tant de soutien, tant de pardon, tant d'amour inconditionnel, tant de générosité. Je n'en reviens pas. c'est vraiment pas facile à accepter que l'on puisse m'aimer comme je suis et où j'en suis, c'est pas facile d'être honnête, sur le plan émotionnel c'est super chaud, mais je reprends vie chaque jour.
moi aussi je me croyais capable de tout pour pécho du produit, ... ben n'importe quoi finalement. j'ai des préférences mais bon ... c'qui passe par là. j'étais de moins en moins exigente ... la dernière fois que j'ai consommé, j'ai consommé des neuroleptiques. ça me faisait chier de sortir, j'avais que ça chez moi, j'voulais juste arrêter de penser. j'ai fait comme d'hab : "alors si je prends ça, je vais être "tranquille" mais on ne me retrouvera pas dans mon vomi pour autant" (ouéé bien sûr). Avant d'en arriver à cette euh ... extrémité quand même hein, consommer des neuroleptiques euh ... balèze ... un jour je me suis retrouvée seule chez moi je ne pouvais plus bouger du tout du tout pour sortir m'approvisionner. j'étais bloquée, condamnée, résignée, morte, en mille morceaux, un déchet, des débris, plus aucune notion d'une quelconque dignité, ... un tas de cellules et c'est tout. incapable de réagir. ma mère m'apportait mes clopes, de la bouffe, j'arrivais à prendre une douche quand je savais que mon dealer allait passer chez moi. Mon père passait faire des vaisselles dans ma baignoire. ça faisait des liserés de sauce tomate sur les bords de la baignoire. parce que je me nourrissais essentiellement de pâtes à la sauce tomates en boîtes tous les 3 jours. ma mère me traînait chez des médecins pour obtenir mes doses de benzos et assimilés, AD et tutti quanti. mon père faisait des vaisselles dans ma baignoire. Paraît que ça donne super chaud une vaisselle dans une baignoire. je sais pas, je comatais. ma mère me traînait chez des médecins pour obtenir mes doses de benzos et assimilés, AD et tutti quanti.
Evidemment ça n'a pas duré bien longtemps. (ben oui surtout à partir du moment où j'ai incendié mon médecin, ça a encore plus dégénéré).
Par contre, j'étais déjà allée 10-15 fois à NA, j'avais tout ce dont j'avais besoin. j'ai accepté d'être hospitalisée encore une fois, et mon chat a été gardé quelques jours chez le vétérinaire, sous perfusion. à l'hp on m'a remise dans un état suffisant pour retourner chercher de l'espoir en réunion. enièmes sevrages. les couloirs de l'hôpital en 4 dimensions mal coordonnées. Ma mère m'a sortie de l'hôpital. Elle a gueulé ils l'ont menacée de l'enfermer aussi sad Oui parce que quand je consomme, je finis par mettre de moi-même le pied dans un hp parce que je n'arrive pas à arrêter, mais alors je ne supporte pas cette misère et je pars en vrille. Du coup ben, j'y vais de moi-même et ils ne me laissent pas en ressortir ! "si vous voulez sortir nous on vous enferme". en plus dans mon dossier ce doit être marqué un truc genre "gros problèmes avec l'autorité" "surdouée en manipulation" "grave dépendante à sa mère" "danger à surveiller -> pyjama bleu". Du coup ils se comportent comme des matons. j'ai évité l'internement en racontant que ces 3 petits jours en service fermé m'avaient été bénéfiques et m'avaient fait beaucoup de bien en souriant au gentil médecin. donc bref ma mère m'a arrachée à l'hospitalisation "libre", et j'ai enfin pu me rendre en réunion. sevrée. Avec 30 kgs de plus.

A NA, quelques personnes croyaient encore en moi. j'ai vachement négocié. j'ai encore reconsommé un ptit peu. des trucs que je pouvais consommer. J'avais un alibi en béton : vous n'êtes pas médecins. Sauf que mon médecin ne m'a jamais prescrit de somnifères au ptit déj. Enfin, par chance, j'ai arrêté de croire en moi tant qu'il était encore à peu près temps, et que j'étais toujours là. j'ai cru une dépendante qui croyait vraiment en moi. je l'ai crue. cette nana croyait en moi. vraiment. je n'en reviens toujours pas. Depuis ce jour, j'ai viré le "superflu" question traitements médicamenteux et j'ai écouté mon médecin. j'ai coupé court à toutes ses questions (pourquoi?). On s'en fiche pourquoi ça me sert juste à me détruire pourquoi. Depuis ce jour aussi, je m'occupe quotidiennement de ma grand-mère sans rien attendre en retour puisqu'elle ne s'en rend pas compte de toutes manières. je me suis bougé les fesses, je réapprends tout. je me suis vue appeler et demander de l'aide à un dépendant, paniquée, pour faire une tournée de pâtes et cuire 2 steaks. je me suis vue pleurer en réunion que je n'arrivais même pas à mettre la table. Quand on me dit prends une douche et va faire le tour du pâté de maisons, je prends une douche et vais faire le tour du pâté de maisons. ne serait-ce que pour arrêter de n'en faire qu'à ma tête. j'ai fait des trucs hallucinants : du sport par exemple. je me suis inscrite à la fac comme auditrice libre pour sortir de chez moi. J'ai constaté que je n'avais aucun problème pour me lever le matin et être enjouée en sortant de chez moi, que voir du monde me faisait du bien, et que j'arrivais à me concentrer sur un cours (alors que sur les temps de cuisson pour préparer un repas, seule avec ma tête, ben pas du tout). du coup j'ai arrêté mon délire invalidité. Enfin parce que pour moi c'était possible dans ce domaine, et c'est pas acquis. Au boulot, j'avais insulté mes responsables 3 ans avant. mais je suis retournée les voir. ils m'ont reprise. j'ai appelé avant avant avant et après après après. haha ! j'ai repris petit à petit. j'ai arrêté complètement les traitements médicamenteux avec 2 médecins. très très peu de dépendant-e-s pensaient vraiment que je pourrais vivre sans traitement médicamenteux, et que je reprendrais le boulot aussi vite. et alors soit l'un soit l'autre pas les 2, et sur plusieurs années. Quand j'appelais, on me croyait, mais alors avec le bordel que j'avais dans ma tête, je faisais douter tout le monde et on me suggérait soit de capituler devant la psychiatrie, soit de capituler devant le boulot. Heureusement, quelques personnes m'ont dit : je ne sais pas Claire. je n'en sais rien, je veux bien t'aider, continue de te servir des outils de NA, fais de ton mieux, et tu verras bien. un jour ma mère m'a confié les clefs de l'appart de ma grand-mère. Je suis allée la coucher seule. comme une grande ! j'ai recontacté une amie d'enfance, quelques copains copines. ils m'aiment bien ça fait plaisir et un peu peur. en ce moment je demande et reçois beaucoup d'aide dans le domaine affectif. alors moi l'affectif je voulais bien me rétablir mais alors que dans les relations amicales et familiales. Le reste je ne l'envisageais pas une seconde. (d'ailleurs quand je suis arrivée à NA au tout début, on m'a dit : "tu vas te construire une famille", et j'entendais parler relations sentimentales, sexe, love love ... je me suis dit : c'est ça ! jveux pas m'rétablir je retourne consommer). Je n'ai plus les mêmes discussions au boulot, je ne fréquente plus les mêmes collègues. J'ai demandé des numéros de tel à 4 collègues !! whou hou. et ben elles étaient contentes hein !!! cette année je prends des cours d'anglais. c'est génial. je suis avec des personnes qui ne se prennent pas la tête, qui rigolent de mes blagues un peu nulles. je ne me sens pas différente dans cette asso. tous âges, différents milieux sociaux et ... beaucoup de respect. je discute avec mon boucher, avec une assistante de vie de l'EHPAD. je suis allée à Paris, les parisiens souriaient. ça m'a surprise. C'est bizarre, ils sont gentils les gens ils ne me veulent pas de mal, et moi non plus. j'étais barrée vachement loin. j'ai perdu 20 kgs. du coup je commence à me dire que je ne suis pas trop nulle hein. Dernièrement, un garçon m'a beaucoup plu. Et ben déjà rien que ça c'était pas envisageable, mais alors ne pas me barrer en courant encore moins. Je fais tout ça grâce à vous, tous mes anonymes chéris. grâce à toi aussi The biggest gâchis. parce que ben NA c'est plus fort que moi. je redonne ce que je peux. souvent je redonne mal. C'est par la chaleur, et beaucoup le regard que je peux redonner surtout. ici là en écrivant je n'y arrive pas. j'ai la tête trop cassée. C'est long. C'est très long. Mais c'est vraiment très beau. c'est magnifique. Tous les jours, TOUS les jours je pleure de soulagement. Aucun mot ne peut exprimer les souffrances que j'ai traversées avant et pendant la conso, avant d'en arriver à ce que je décrivais ci-dessus. non. Mais alors aucun mot ne peut exprimer fidèlement ma reconnaissance envers cette fraternité, Narcotiques Anonymes. Du coup ben je commence à développer une conception, personnelle, d'une puissance supérieure qui peut prendre, sans aucun doute, soin de moi. je prends confiance dans ma foi, petit à petit, mais 'ai encore, souvent, très peur. je ne suis pas guérie, tout est super précaire dans ma vie, j'ai des piliers, des repères, mais alors faut pas que ça s'écroule. Je crois aujourd'hui que je peux rester clean quoi qu'il arrive. Je ne peux pas savoir si ça sera le cas, je crois simplement que c'est possible pour moi aussi. mais alors ... besoin de solidifier les fondations pour le moment, qui arrivera, où j'aurai besoin de rassembler toutes mes forces pour le rester. j'essaie de construire de belles choses. de vivre de beaux moments. des fois je peux pas je panique je nique tout autour de moi, dans mes relations avec d'autres êtres humains surtout. et je me détruis avant pendant et après. mais je reste clean. Un jour dans notre littérature, j'ai lu : "certains d'entre nous n'avaient même jamais appris à fonctionner comme un être humain". un truc comme ça. J'étais dans mon lit. je me suis dit mince ... et j'ai cru que j'allais réellement avoir un malaise ! je reste clean pour moi.
Ma mère est énormément touchée par ce "mouvement" qui me porte vers une vie libre et responsable. oui maman, ces trucs que je n'ai pas intégrés. libre et responsable. Ce n'est pas de ta faute. Elle est touchée par ce que je lui rapporte de cette fraternité me permet de construire, notamment en détruisant vachement moins. J'ai accepté son aide, son amour, enfin. J'essaie de lui montrer que je l'aime dans les actes. ça m'enlève beaucoup de culpabilité vis-à-vis de toutes les horreurs que je lui ai dites. de tous ce que j'ai pu faire en la rejetant (ah mais non maman, je suis bien mieux dans la rue que chez toi ... euh ...) Pour aujourd'hui mon chat va bien. Et au boulot au moins, je n'ai plus aucun problème avec l'autorité, ce qui simplifie drôlement ma vie professionnelle. j'ai d'autres choses à faire franchement vu le bordel que j'ai fait de ma vie, de mon corps, de mon mental, de mon âme. d'façons j'ai tout loisir de m'énerver sur d'autres choses. en l'espace de 15 jours là, 4 personnes m'ont dit qu'elles me trouvaient "délicate" haha ! bam bam bam bam ! à NA et au boulot. (ah bon ? ah ben c'est nouveau ça). ah oui quelle aventure !

Jusqu'où souhaites-tu aller ? le fond pour moi c'est l'hp à vie, la prison à perpet', l'hp de la prison à perpetétuité, ou 4 planches en bois sans être sorti du désespoir. quand j'ai compris que mon fond à moi c'était ça, que dans mon cas, je dis bien dans mon cas, il n'y avait que NA de plus fort que ma dépendance et ma nature auto-destructrice, j'ai fait un premier pas. Ensuite, je me suis posée la seule et unique question que j'avais à me poser : ai-je sincèrement le désir d'arrêter de consommer ? et enfin j'ai posé un acte : j'ai pas consommé, juste une journée. le reste ça suit. d'ailleurs c'est la même question chaque jour : "ai-je sincèrement le désir de rester clean" ? tu es le bienvenu dans les salles. C'est toi qui décides d'en être membre ou pas. je m'en fiche de ne pas être à l'aise dans les salles. Il y a des personnes merveilleuses. Des personnes qui me prennent comme je suis, et qui me montrent ce qui nous rapproche. Moi j'connais l'truc pour apprendre à m'aimer, me respecter, respecter tout le monde. et j'veux sauver ma peau. j'essaie de remettre les apparences au lendemain quand je peux. j'essaie d'en faire quelque chose de beau. J'ai connu NA en 2008 je crois. j'ai juste une chance énorme d'avoir enfin accroché. Juste pour aujourd'hui, je ne descends pas du wagon. j'y suis enfin, j'y reste. bon courage The biggest gâchis. merci de revenir c'est courageux (je ne me trompe pas tu es déjà allé en réu c'est bien ça ?)

Hors ligne

#57 12 11 2013 00:38:25

Gul-o-Khaar
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Merci Claire pour ton partage ! Un seul feedback :

mets plus

de retours

à la ligne

c'est plus facile

à lire !

Hors ligne

#58 12 11 2013 08:10:51

Claire
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

hihi ! hug

Hors ligne

#59 12 11 2013 16:01:35

guenzettium
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

OUPS, merci pour ton récit Claire, NA est tout simplement magique.
Bravo pour tes 115 jours.
Hug

Hors ligne

#60 12 11 2013 16:26:13

lucky
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

bravo Claire et merci pour ton partage


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#61 13 11 2013 11:27:34

tiger
---

Re : Resociabilisation,par où commencer

Chère Claire,
Merci pour ce fabuleux récit de vie, cet hymne à la vie clean !
Je me souviens bien de ton arrivée dans ce forum; tel un big tsunami , hihi ;-)

Et là, le miracle en action , la vie reprend le dessus , la joie de vivre , l'action , tout ça avec l'aide de NA et de nos semblables dans NA…une grande leçon !

Et je te souhaite que du Bon et du Doux dans cette vie,ta nouvelle vie.HUG

#62 13 11 2013 20:39:15

StAubin
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Merci Claire pour ton partage qui déménage et fait chaud au coeur et ds lequel je reconnais mon parcours similaire.."J'essaie de remettre les apparences au lendemain qd je peux"..Ca ça m'aide et ça me parle et j'aimerais bien réussir à l'appliquer..Bravo pour tes 114..;)


"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va."
Christophe Colomb

Hors ligne

#63 14 11 2013 00:39:37

Claire
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

oh ! merci beaucoup smile un merci tout spécial Tiger, ça me touche vraiment. Bonne 24' à tou-te-s.

Dernière modification par Claire (26 01 2014 11:07:35)

Hors ligne

#64 14 11 2013 01:04:10

Claire
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

bon allez : tré tré con. franchement, The biggest gâchis, ça a changé la vie d'autres dépendants avant moi, ça a changé ma vie, ça peut vraiment changer la tienne aussi. tcho

Hors ligne

#65 14 11 2013 08:36:20

gregwar-is-over
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Merci pour ton partage Claire.  De bon matin ça me dit que vive la vie et la lumière ...


fais comme tout le monde: démerdes toi, pries et tente de rester en vie.

Hors ligne

#66 18 11 2013 00:16:14

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Bonsoir à vous ,vous tous
Je vais être très ordinaire,
merci Claire
merci pour ces quelques mots,j'aimerai pouvoir exprimer ,comme tu le fais sans t'embrouiller,mes sens,mes sensations,mes ressentis,mes émotions,
je suis trop tendu pour avoir le recul necessaire afin d'analyser mes sensations,tout est affleure,affleure de peau,
Quand tu mets que:"c'est grace à tous ces anonymes,et à toi aussi biggest."c'est une grande joie qui m'emporte,...
C'est grace à moi,moi
Et non à cause de moi,c'est à cause de toi,c'est parce que t'es comme ca,
J'ai toujours entendu ça.
Qu'est ce que c'est bon d'entendre ça,"c'est grace à toi",
C'est ça le partage?
ON dirait que je viens de voir la vierge,une illumination,et non une halu
Je vais réfléchir à tous cela,ou plutôt non,je vais le vivre rout simplement.
Merci à vous tous ,
merci et merci à toi Claire,d'avoir réussi à me remuer avec ces quelques mots
A plus

Hors ligne

#67 25 11 2013 08:31:55

Claire
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

La vierge. une illumination. ah ben faut peut-être pas consommer là-dessus effectivement. c'est dangereux. réfléchir réfléchir ... vivre des trucs seule ... C'est en réunion que ça se passe ! mais bon gère gère. Tu fais ça bien apparemment gérer. bats-toi !!  j'préfère arrêter de faire mon bordel quand je peux. Allez bon courage.

Hors ligne

#68 24 01 2014 22:12:36

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Bonjour à tous
Deux mois déjà que je n'ai pas écrit ici, ça évite les conneries... et pourtant,comme beaucoup d'entre nous,je lis ,relis les différents messages de chacun.Et comme tous je m'y retrouve dans beaucoup de situations alors qu'on a tous dit un jour à une personne qui voulait nous aider,:"ah non mais moi c'est différents, vous ne pouvez pas comprendre..."
Oui je viens souvent sur ce forum;je suis très voyeur,et comme mes idées sont rarement établies et définitivement arrétées,je n'écris pas et me contente de lire et de relire,
D'autant plus que je ne me sens pas vraiment à ma place face à vous ,vous tous,qui affichaient "glorieusement",j'en ferait autant,vos nombre de jours clean.
Je dépasse rarement les quarante heures de  clean et pourtant j'ai besoin de venir ici,c'est vrai que je prends ce forum égoïstement,comme un outil qui m'ouvre perpétuellement les yeux sur ce à quoi j'aspire.
Voila un bel exemple ,deux mois sa

Hors ligne

#69 24 01 2014 22:22:53

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

voila un bel exemple,deux mois sans rien écrire,
et huit lignes pour ne rien dire
Mais meme si je gache ,gache ,et regache beaucoup de chose ou relation,j'aprecie votre participation ou vos refexions

Hors ligne

#70 25 01 2014 00:33:21

StAubin
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Ben, malgré tes "huit lignes pour ne rien dire", ça fait plaisir de te croiser ici et de te lire..:)


"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va."
Christophe Colomb

Hors ligne

#71 25 01 2014 10:15:21

Gul-o-Khaar
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Salut the biggest gachis

tu peux aussi gâcher du ciment et construire quelque chose avec... wink

Courage

Viens en réunion !

Hors ligne

#72 25 01 2014 12:42:18

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Faut reconnaitre que c'est plein de bon sens vos remarques
Alors à bientôt vous tous en reu

Hors ligne

#73 09 02 2014 11:45:17

the biggest gachis
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

bonjour à tous.
Aujourd'hui dimanche,est ce que je vais réussir à bouger mon ... et aller en réu.
A chaques fois c'est pareil,j'ai fais ,il y a quelques années ,des réu le dimanche midi,trop tôt dans la journée,aucun partage pour ma part,impossible de sortir un mot.
Quand j'ai vu qu'il y avait une réu vers 18h,je m'étais dis,cool je vais y aller,j'ai le temps,ce n'est pas trop tôt,c'est eloigné de Paris 18(trot proche de ...),.
Ca fait des mois et des mois que je me tchatche ,que je me trouve des excuses à la con(ciculation,pas envie de parler,temps de merde et je reste au chaud)
Tous ces motifs que je ne calcule pas quand je vais péch...
Et le lundi,le lendemain,comme nous tous,un trop plein de culpabilité et dégout,tout en se disant que dimanche prochain c'est sur,j'y vais.
Bon voila encore un message très interréssant(lol)
Ca me rappelle quand j'allais voir une psy,ce n'était jamais le bon moment de la journée pour se "livrer"
Vous allez tous me dire :"arrète de te prendre le choux pour rien,prend sur toi et viens en réu,et après le besoin d'y revenir viendra tout seul"

Hors ligne

#74 09 02 2014 22:56:50

StAubin
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Arrête de te prendre le choux pour rien, prends sur toi et viens en réu, et après le besoin d'y revenir viendra tout seul..! wink
Le besoin...et l'envie..

Ca va le faire, The Biggest Gâchis.


"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va."
Christophe Colomb

Hors ligne

#75 10 02 2014 08:30:41

Laurent de Nîmes
Membre

Re : Resociabilisation,par où commencer

Une fois par semaine, je prends ma voiture, roule 40 bornes pour aller en réu.
Des prétexte pour ne pas y aller, je pourrai les citer, mais cela prendrai du temps et beaucoup de place.
Par contre, ce que je retiens, et qui est encré pour aujourd'hui, c'est qu'à chaque fois que j'y suis allé à reculon, j'en suis ressorti encore plus serein, du moins paisible, que d'habitude.

Un programme d'action.


"Les champs refleurirent et tout recommença." O.P.

Hors ligne

Pied de page des forums