Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 27 08 2015 22:16:09

nam
Membre

Quel sens à la vie?


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

En ligne

#2 27 08 2015 22:18:01

nam
Membre

Re : Quel sens à la vie?

à lire
"L'infini puissance du cœur" Baptist De Pape


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

En ligne

#3 09 09 2015 10:24:38

Laurent de Nîmes
Membre

Re : Quel sens à la vie?

"Il faut cultiver son soi..." Albert Dupontel
A réfléchir


"Les champs refleurirent et tout recommença." O.P.

Hors ligne

#4 09 09 2015 14:03:23

nam
Membre

Re : Quel sens à la vie?

Pour moi, A Dupontel devrait éviter de tenir des discours hâtifs sur un sujet qu'il ne semble pas connaître.
Sa conception de l'éducation est obsolète et aujourd'hui l'école a heureusement évoluée avec la société.
Sa mission depuis les années 2000 est de former des citoyens cultivés, lucides, autonomes, responsables et susceptibles de s'intégrer dans une société démocratique.
Certes, il y a encore trop d’échec scolaire, mais le système éducatif français permet le libre accès pour tous au patrimoine culturel et aux savoirs fondamentaux et ce, jusqu'à l'université.
Pour être lucide, c.a.d. être capable de jugement et de recul sur sa vie, il faut un minimum de culture et d'éducation.....
c'est cela qu'amène l'école et pas seulement des règles !
Après 16 ans (fin de l'école obligatoire), chacun peut choisir son chemin, mais en toute connaissance de cause smile


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

En ligne

#5 10 09 2015 11:12:53

nam
Membre

Re : Quel sens à la vie?

Pour ceux que ça intéresse, une petite définition de l’éducation:
" L'éducation est la transmission et l’intériorisation d’une culture, d’idéaux.
L'éducation ne se limite pas à l'instruction stricto sensu qui serait relative seulement aux purs savoir et savoir-faire (partie utile à l'élève : savoir se débrouiller dans le contexte social et technique qui sera le sien). Elle vise également à assurer à chaque individu le développement de toutes ses capacités (physiques, intellectuelles et morales). Ainsi, cette éducation lui permettra d'affronter sa vie personnelle, de la gérer en étant un citoyen responsable dans la société dans laquelle il évolue."


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

En ligne

#6 10 09 2015 11:56:47

florent
Membre

Re : Quel sens à la vie?

Bonjour Nam,

L' éducation est un vaste sujet. Je ne partage pas ton opinion bien que je souhaite qu'un jour tu ais raison sur ta vision de l'éducation
Je te suggère la lecture d'un livre d'Ivan Illich, "une société sans école".
Bonne journée.

Dernière modification par florent (10 09 2015 11:58:17)

Hors ligne

#7 10 09 2015 17:47:34

nam
Membre

Re : Quel sens à la vie?

Merci Florent pour ta réponse et cette référence.
Illich était un penseur des années 60, période caractérisée par une critique radicale de l'ordre capitaliste et de ses institutions sociales, et notamment de l'école.
Quoiqu'il en soit, c'est un sujet vaste et récurrent mais qui n'a pas sa place ici, donc je préfère clore le sujet.

Namicalement smile


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

En ligne

#8 29 09 2015 05:25:19

nam
Membre

Re : Quel sens à la vie?

à réfléchir...

http://t.co/NLvyZxzP7W


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

En ligne

#9 30 09 2015 20:56:26

nam
Membre

Re : Quel sens à la vie?

prendre le temps de regarder ce doc, c'est très beau, très humain....
un grand merci au nami qui m'a fait passé le lien :-)

https://www.youtube.com/channel/UCDNQaV … XLELJuD1lQ


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

En ligne

#10 14 05 2017 15:14:37

nam
Membre

Re : Quel sens à la vie?

"...la vie, ce n’est pas jouer un rôle ou faire fonctionner un système.
La vie a un sens, une direction, que l’on éprouve dans les profondeurs les plus silencieuses de l’être.
Notre valeur vient de qui nous sommes en nous-mêmes, non de ce que nous faisons dans le rôle que nous jouons.
Chacun d’entre nous doit découvrir la vérité fondamentale sur lui-même...."
JM


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

En ligne

#11 30 08 2017 17:20:18

sassandra2
Membre

Re : Quel sens à la vie?

Le droit à la paresse de Paul Lafargue lu par Julien Allouf à la Maison de la Poésie
https://www.youtube.com/watch?v=vT70ShITrZk

Hors ligne

#12 30 08 2017 17:52:00

sassandra2
Membre

Re : Quel sens à la vie?

https://www.youtube.com/watch?v=gD3i08MozoE
La paresse par Frédéric Gros

Hors ligne

#13 05 09 2017 06:52:19

sassandra2
Membre

Re : Quel sens à la vie?

Paresse et capitalisme
Comment paresse et capitalisme sont liés, comment une certaine problématisation de la paresse a pu se positionner par rapport aux formes historiques différentes qu'a pu prendre le capitalisme dans l'histoire :
A travers la littérature occidentale on trouve deux grandes problématisations de la paresse
–    morale : condamnation de la paresse  considérée comme un vice, un péché majeur,
On la traite de fainéantise, l’assimilant au refus de travailler,  et au  manque de courage…

Le philosophe Lafargue insiste sur une  problématisation politique de la paresse et la valorise
comme  une sorte de  résistance politique, à une idéologie capitaliste et elElle ne signifierait  plus une incapacité à faire des efforts, elle renvierait  à une libération du temps, de l’existence et.de la pensée
-Les  4 dimensions du capitalisme :processus de       
        Marchande,
        Industrielle,
        Entreprenariale
        Boursière et Spéculative
s'inscrivant  dans un processus de production massive et systématique des richesses ...capitalisme
On distingue 4 grande manières de produire (créer de la richesse : production massive et systématique des richesses) :
Constitution d'un marché
Exploitation du travail
Organisation des entreprises
Spéculation financière
Elles ne se sont pas succédées,  chaque période historique ayant souvent une de ces dimensions
et connaissant  une dominante s'incarnant  dans 4 figures de l’histoire du capitalisme
Le commerçant
Le capitaine d'industrie
Le manager
Le trader


La paresse va se poser à partir de chacune de ces dimensions comme une  possibilité de résistance...
- Folie et déraison. Histoire de la folie à l'âge classique est la thèse majeure du doctorat d'État et le premier ouvrage important de Michel Foucault, qui y étudie les développements de l'idée de folie à travers l'Histoire édité en 1961
- Surveiller et punir est un autre ouvrage majeur de Michel Foucault paru aux éditions Gallimard en février 1975.
ou la paresse est problématisé
Dans l’histoire Foucault détermine l'enfermement des fous dans hôpital général  au début du 17 ème siècle comme un moment décisif..
Auparavant ils pouvaient être enfermés s’ils étaient dangereux
Mais le christianisme avait construit autour du fou et des pauvres errants
une aura mystique, un rapport sacré
Ils avaient une dimension christique
Dans le temps ceux-ci  menaient une existence errante et étaient tolérés
lorsqu'ils n'étaient pas dangereux
à condition de circuler constamment
(Voir la nef des fous : thème pictural et littéraire récurent)...
A l’Age Classique : on les enferme et on les exclu …
la raison classique exprime son identité à partir de ce rejet et de cette exclusion de la folie

Les Essais de Montaigne argumentait  sur une certaine  tolérance à la folie,
Encourageant  une raison sceptique qui  accepte et tolère la folie et  démontre que
une sagesse purement  dogmatique  et rationnelle serait-elle même folie….
L’avènement  de l’âge classique est un mouvement culturel, esthétique et artistique
qui se développe en France, et plus largement en Europe,
à la frontière entre le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle, de 1660 à 1715.
Il se définit par un ensemble de valeurs et de critères qui dessinent un idéal
s'incarnant dans l’« honnête homme »  qui développaient une esthétique fondée sur une recherche de la perfection: son maître mot étant la raison.
On ne supporte plus les aliénés : ils sont parqués dans des « asiles ».
Cet enfermement est une exclusion de la folie par la pensée occidentale
La raison classique  affirme son identité à partir d'un rejet de la folie…
Descartes : « mais quoi ce sont des fous… »
Montaigne croyait encore que la déraison pouvait hanter la pensée,
et ses contemporains n'étaient jamais certains de n'être pas fous.
Descartes, lui, tient solidement sa certitude. Elle est incompatible avec l'exercice de la raison;
elle rend douteuse la pleine possession de soi; alors il faut s'en affranchir.
Et Foucault d'ajouter : "Si l'homme peut toujours être fou, la pensée, comme exercice de la souveraineté 'un sujet qui se met en devoir de percevoir le vrai, ne peut pas être insensée".
Ainsi le monde occidental s'engage-t-il dans le progrès du rationalisme.

le texte de Foucauld  appuie sur un certain rapport de la raison occidentale à la paresse.
Les fous sont enfermés, encadrés,  non soignés.
Il  s'agit à travers la création des hôpitaux généraux,
de débarrasser le ville d'une certaine pauvreté errante :
fous, mendiants,  prostituées vagabonds et sans logis
Ce  changement de sensibilité étant  la base du monde moderne par rapport au monde de la pauvreté
Le christianisme auparavant  avait construit autour du fou et des pauvres errants
une aura mystique, un rapport sacré
leur donnant une  dimension christique
il y avait un rapport qui pouvait être sacralisé.

A partir de l’age classique
et devient un problème d’ordre public.
Le propre de la société de l’âge classique est la  désacralisation de la pauvreté.
l’Age classique implique désacralisation de la pauvreté devient un problème d'ordre public au 17 ème siècle et s’assorti d'une condamnation morale qui fait partie de l'identité de la raison classique :
On enferme ce monde de la misère car ces vagabonds,
Sont surtout des paresseux que l'on oblige à travailler d’où leur enfermement ...
Dans ces hôpitaux généraux  - centres de travail forcé, on les oblige au labeur,on ne les soigne pas.
le problème de la paresse est au cœur de la raison classiques : vice de la paresse , raison éthique…

L’autre développement de Foucauld à travers la société disciplinaire
Qui applique certaine modalité du pouvoir sur les corps :
Celle-ci étant  une manière d'informer, de structurer et de normaliser
les attitudes du corps pour en tirer un maximum d'utilité :
Discipline du geste :
Dans l'armée tenir son fusil
A l’école utiliser sa plume de telle façon
Dans les ateliers se comporter de telle
Dans celui de se comporter de telle ou telle manière…etc etc
Il s’agit d’organiser et normaliser le comportement  du corps :
Le pouvoir de souveraineté s’exprime ainsi :
on impose une volonté et un interdit, on modèle des comportements…
et le pouvoir de la souveraineté  s’y exprime
avec l’émergence de ces sociétés disciplinaires

,Surveiller et punir est un ouvrage majeur de Michel Foucault paru aux éditions Gallimard en février 1975.
Il y évoque :
–    Le quadrillage spatial : on dispose les ouvriers de manière optimale
pour qu'ils ne se gênent pas
–    Le  mécanisme des examens, permettant de noter et d’évaluer les compétences
–    Les pénalités : (punition soldats) (
Dispositifs de surveillance  centralisé pour que  chacun se sachant surveillé, se surveille lui-même : processus d’  intériorisation de la surveillance(Que les individus aient une attitude  normée)…anticipable et prévisible
Tous ces mécanismes sont destinés à produire des bons élèves ouvrier etc etc
Foucauld insiste sur l’emploi du temps organisation du temps stricte et exhaustif :
"À chaque moment une activité précise
en réduisant les moments vide."
La chrono politique -  occupation systématique  exhaustive et rationnelle du temps de la vie
ramène à certaines notions du capitalisme si ce n’est à chacune de ses dimensions….

Reprenons chacune des  4 dimensions de capitalisme et comment les contrattitudes au pouvoir
Peuvent faire que la 4 figures de la paresse comme contrattitude au capitalisme, la paresse comprise dans le sens d’ une autre activité et d’ un rapport de soi  à soi  différent

CAPITALISME et LIBERALISME sont des termes qui ne sont pas tout à fait superposables….
..

a)capitalisme :choix de société  processus,ensemble des forces tourné vers la production de richesses reposant sur l'initiative privée ,choix de société massive systématique et rationnelle et reposant sur l’initiative privée
b) libéralisme politique :  doctrine philosphique qui  appelle à l'émancipation des individus
contre des abus de pouvoir, religieux, étatiques  - défense de la liberté des individus
par un processus d’autonomie contre des abus de pouvoir – défense de leur capacité à entreprendre…
Le  libéralisme économique par contre s’imprime en démonstration rationnelle de l’intérêt pour le monde, du mode capitaliste en tant que producteur de richesses - démonstration rationnelle de l’intérêt du capitalisme pour le reste du monde …

Adam Smith écrira: La richesse des nations
texte de base du libéralisme économique,
S’y inscrit alors la1ere problématisation de la paresse.
Thèse de la main invisible : chacun doit suivre son intérêt personnel
et produireet de la viendra la prospérité générale, l’intérêt commun…

Nécessité  de la divisions du travail..
Il y a là  une rupture avec ce qui avait été énoncé dans les textes anciens
Avec l’opposition irréductible de l’intérêt commun et de l’intérêt perso :
Le gouvernant doit s’arracher à son intérêt particulier
Chacun doit sacrifier son intérêt personnel au nom de l’intérêt commun…
Thèse de la mains invisible
Avec ce texte il n’y a pas d’opposition  mais une causalité :
Si chacun poursuit son profit personnel, l’intérêt commun est atteint
si on en fait une politique par des lois contraignantes
Cette production sera entravée et empêchée.
Intérêt : augmentation globale des richesses
Cela repose sur une synthèse discutable : bien commun et profit global…

On a effectivement assisté à une augmentation des richesses
Mais les dérèglements boursiers contredisent cette notion d’intérêt global..

Henry David est un philosophe né le 12 juillet 1817
Son essai La Désobéissance civile, qui témoigne d'une opposition personnelle face aux autorités esclavagistes de l'époque, a inspiré des actions collectives menées par Gandhi et Martin Luther King Jr. contre la ségrégation raciale.
David abhorre l'esclavage des noirs, et démontre que le christianisme qui prévaut officiellement n'est que superstition, e que les politiciens ne sont pas motivés par des « lois élevées ». Il envisage une réforme morale de la société par la non-collaboration aux injustices des gouvernements, comme prônée par son contemporain abolitionniste William Lloyd Garrison, mais il reste presque toujours à l'écart de toute activité et organisation sociale que ce soit..
Personnage  excentrique du 19ème
Il exprime un Courant anti civilasionniste qui entendait rompre avec
Le matérialisme et l’obsession du profit…
Valdaine ou la vie dans les bois est un grand clasique de la littérature américaine.
Evoque une vie vécue en autarcie, maison dans les bois et passer son temps à
Lire, se promener , manger, contempler….

Distinction entre profit et bénéfice quantitatif  personnel…
La question qu’il pose : le cout de la richesse
Ou ce  qu’il en coute à l’existence de vouloir être riche
Cela coute très et trop cher
Travailler sans cesse, s’occuper de ses affaires…

Décider de mener une vie moins laborieuse et plus misérable
Est un choix gagnant, car se promener en tant que discipline
rapporte beaucoup : quand je me promène je gagne mon temps
Car je me rends disponible à ce que la nature donne sans compter…
Et en se rendant disponible à ça on capitalise des impressions des souvenirs
Qui illumineront mon existence…

Vouloir être riche implique une  maison spacieuse
De l’argent, du  travail, des tracas etc., alors que promenade, lecture et méditation
s’avèrent très bénéfiques pour celui qui les pratique….



- Folie et déraison. Histoire de la folie à l'âge classique est la thèse majeure du doctorat d'État et le premier ouvrage important de Michel Foucault, qui y étudie les développements de l'idée de folie à travers l'Histoire
- Surveiller et punir est un autre ouvrage majeur de Michel Foucault paru aux éditions Gallimard en février 1975.
Son autre développement :  la discipline
Qui applique certaine modalité du pouvoir sur les corps :
Celle-ci étant  une manière d'informer, de structurer et de normaliser
les attitudes du corps pour en tirer un maximum d'utilité :
Discipline du geste :
Dans l'armée
Dans les ateliers
Dans le fait de tenir sa plume,
Dans celui de se comporter de telle ou telle manière…etc etc
Il s’agit d’organiser et normaliser le pouvoir du corps :
imposer un interdit, ceci relevant  du  pouvoir de la souveraineté :
on impose une volonté et un interdit, on modèle des comportements…
Naissance de la prison, Surveiller et punir est un ouvrage majeur de Michel Foucault paru aux éditions Gallimard en février 1975.
Il y évoque :
–    Le quadrillage spatial on dispose les ouvriers de manière optimale pour qu'ils ne se gènent pas
–    Le  mécanismes des examens, permettant de noter et d’évaluer les compétence
–    Les pénalités : (punition soldats)
Dispositifs pour que  chacun se sentant surveillé se surveille lui-même : processus d’  intériorisation de la surveillance.
Tous ces mécanismes sont destinés à produire des bons élèves.
Foucauld insiste :  "à chaque moment une activité précise
en réduisant les moments vide."
La chrono politique -  occupation positive et rationnelle du temps de la vie

Dernière modification par sassandra2 (08 09 2017 05:56:08)

Hors ligne

Pied de page des forums