Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 05 01 2010 19:25:46

Sheherazade
Membre

deuils

« …Sous le vent les feuilles de la plante plient.
Elles se voilent, et se vrillent,
lamentables guenilles
décolorées par la pluie.
Elle ne tient plus sur son socle, la boule à neige avec le mage.
Les mauvaises herbes grouillent comme autant de vers.
Destin, je te vomis, sur cet étroit rectangle de terre,
Et lutte avec mon cœur contre l’oubli, ce ravage.
Le silence des pierres étreint mon âme désertée.
Solitaire, je repense aux moments de l’enfance,
Aux moments de Noël et de notre innocence
une fillette ronde, douce et complexée...
Je souris aux images de ses bonheurs fugaces
Qu’elle a pu rencontrer au hasard de sa vie
L’amertume m’envahit. Je hais ce ressenti !
Cruauté de l’esprit pour le cœur qui s’agace!
Tu me manques ma Flo, ma sœur !ma complice !
Ton absence dans mon esprit fragile fait scandale !
Elle bouscule toute ma représentation mentale
Du monde, de ses malheurs de ses malices….
Faut-il vivre et se battre dans un univers
vide
De sens ?
Un instant
une larme
vient tout précipiter.
Il faut partir, maintenant, mélancolie brisée
Par la colère et la peur
J’écrase ma cigarette
et m’éloigne à grands pas
de
cette
tombe. »

Hors ligne

#2 05 01 2010 19:27:14

Sheherazade
Membre

Re : deuils

« Sous un soleil de plomb elle est partie en terre.
Les hommes ont plié sous le poids du cercueil blanc.
Puis se sont mis en marche la famille, ses enfants
Tandis que je serrais la main de mon jeune frère.
Le cortège a suivi la grande allée du cimetière,
pour arriver au bout, là où le grillage dessine
le contour de l’espace des défunts …
Une ligne de thuyas borde le front des tombes.
Sous quelques mètres de terre jaunâtre aux cailloux gris
Repose le cercueil de bois blanc verni
Qui s’est effondré, l’autre année sur du vide
Car là-dessous la nature fait son travail aussi.
Où est-elle désormais ? Vers où porter ma voix ?
Est-elle esprit vivant, dans ce monde lucide ?
N’est-elle que pourrissement, souvenirs de joies
Et de tristesses défuntes avec son corps putride ? »

Hors ligne

#3 05 01 2010 19:28:32

Sheherazade
Membre

Re : deuils

désolée pour la tristesse des messages et poèmes. J'ai perdu ma soeur à 34 ans. Elle me manque encore plus dans l'absence de produits.
hug!

Hors ligne

#4 05 01 2010 22:27:13

kikiopays
Membre

Re : deuils

Merci Sheherazade, ça me touche. Mes disparus me manquent aussi. Seule consolation, c'est qu'ils font partie de ma puissance supérieure et qu'ils sont heureux de mon clean et de mon rétablissement...
De tout coeur avec toi
Big hug


" La clef du bonheur est de jamais y renoncer et d'accepter qu'il ne soit ni total ni immédiat "

Hors ligne

#5 06 01 2010 17:44:08

Sheherazade
Membre

Re : deuils

kikiopays a écrit :

Merci Sheherazade, ça me touche. Mes disparus me manquent aussi. Seule consolation, c'est qu'ils font partie de ma puissance supérieure et qu'ils sont heureux de mon clean et de mon rétablissement...
De tout coeur avec toi
Big hug

Je comprends (sans délirer) ce que tu dis quand tu parles de leur présence dans ta puissance supérieure...Je t'embrasse

Hors ligne

#6 09 05 2013 21:42:44

Tess
Membre

Re : deuils

un bâteau,quand on ne le voit plus à l'horizon,c'est pas parce qu'il a coulé,
c'est parce qu'il navigue un peu + loin dans d'autres eaux,..
peut-être

Dernière modification par Tess (10 05 2013 03:24:45)


your history doesn't determine your destiny

Hors ligne

Pied de page des forums