Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 26 03 2016 06:14:52

Amalyia
Nouveau membre

Sevrage codéine

Bonjour,

Cela faisait à peu près 2 ans et demi que je prenais quotidiennement de la codéine (+ paracétamol), et ma dernière prise date de dimanche dernier (le 20 mars). J’ai été admise dans un hôpital spécialisé dans les addictions, du 21 mars jusqu'à hier soir (vendredi 25), où je suis sortie contre avis médical.

Je n’ai pas eu de symptôme de manque physique, hormis des maux de tête modérés. Et je n’ai pas du tout envie de reprendre ce produit. C'est pourquoi j’ai arrêté l’hospitalisation. Et aussi parce que les "soins" ne me semblaient pas forcément très adaptés à mon cas, et parce que la structure ne me semblait pas super sérieuse (juste pour citer un exemple, au moment de remplir un document pour ma sortie, j’étais assise dans la salle de soins, et devant moi, sur la table, étaient étalés plusieurs documents avec des noms de patients, avec leur traitement et divers commentaires... je l’ai signalé, l’infirmier présent à ce moment m’a répondu que c’était comme ça quand il est arrivé...).

Tous les jours, durant l’hospitalisation, les médecins (un différent chaque jour) m’ont dit que les symptômes allaient apparaître là, dans les prochaines 24h. Chaque jour, c'était repoussé de 24h. Quand j’ai décidé de rentrer chez moi, un médecin m’a dit qu’avec la dose que je prenais, je risquais la destruction de mon foie (le 1er médecin m’avait dit que ma dose n’était pas mortelle, qu’elle restait "raisonnable"), et une interne (les deux internes étaient super, par contre) m’a expliqué les signes de manque que je pourrais avoir, qui risquaient encore de se déclarer.

Je suis donc rentrée chez moi (mon mari est venu me chercher - il est d’un grand soutien),  sauf que là, depuis une petite heure, je ne me sens pas très bien. J’ai énormément transpiré (je me suis réveillée trempée), et je suis angoissée. Je n’ai mal nul part, je n’ai pas de problème digestif. J’ai pris un neuroleptique (prescrit) pour calmer l’angoisse, et un comprimé de Vogalib (j’ai la phobie de vomir). Je suis en pleine séance de ronron thérapie + jeux avec mon chat, pour penser à autre chose, et je prévois de venir à une réunion demain (j’en ai repéré une près de chez moi).

Juste pour préciser, je suis aussi suivie par un psychiatre en qui j’ai confiance. Sauf que là c'est un weekend prolongé, du coup pas moyen de joindre mon psy.

Du coup si vous avez des conseils pour m’aider à passer ce weekend, je suis preneuse. Merci !

Hors ligne

#2 26 03 2016 07:37:43

nam
Membre

Re : Sevrage codéine

Bienvenue Amalya,
La période de début d'abstinence est toujours délicate car on est centré sur nos symptômes de manque, notre peur de souffrir.
Pour aller mieux: aller en réunion et partager avec d'autres dépendants
C'est en réunion que tu trouveras l'espoir et la force de passer à travers, le courage de mettre des choses en place et la clairvoyance de ne pas croire ce que ta tête te raconte....
En attendant, tu peux tél à la helpline si tu ne te sens pas bien 01 43 72 12 72
Bon courage à toi et tout finit par passer, surtout le manque!


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

Hors ligne

#3 27 03 2016 14:28:46

Amalyia
Nouveau membre

Re : Sevrage codéine

Merci pour votre réponse !

Je suis plus sereine aujourd'hui. Je suis quand même un poil frustrée de ne pas avoir de produit, mais je sais que c’est bien mieux sans. Du moins j’essaye de m’en convaincre.
Le tout maintenant est de ne pas rebasculer, dans ce produit, ou dans un autre...

Comment trouver des sensations aussi plaisantes, mais bonnes pour la santé ? Est-ce que c’est normal, de rechercher ça, ou c’est mon addiction qui fait ça ?

Hors ligne

#4 27 03 2016 22:27:08

nam
Membre

Re : Sevrage codéine

salut Amalya,
aujourd'hui, je suis toujours très attirée par les sensations fortes mais je n'ai plus besoin de m'exploser la tête pour les vivre, sans produit c'est encore plus fort!
et je ne suis plus dans cette recherche systématique du "high"
Sinon, il m'arrive aussi de prendre beaucoup de plaisir dans des petites choses anodines que je ne voyais même pas dans la conso; un sourire, une intention, une fleur, un joli texte....
en fait, ma conception du plaisir a complétement changé
en fait, j'ai beaucoup changé....


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

Hors ligne

#5 28 03 2016 08:54:44

lucky
Membre

Re : Sevrage codéine

bienvenue chez toi


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#6 28 03 2016 09:16:31

Amalyia
Nouveau membre

Re : Sevrage codéine

Merci beaucoup !

Oui, j’imagine que la clé est dans le plaisir des choses quotidiennes. J’ai l’impression de vivre les choses platement, que mon degré d’enthousiasme est vite plafonné, et c’était déjà le cas avant l'arrivée de la codéine. Je sais pas comment faire. J’aimerais être transportée par des choses... snif

Mais sinon, ça fait 7 jours que j’ai pas pris de codéine ! Ça c’est bien.

Hors ligne

#7 29 03 2016 05:12:53

nam
Membre

Re : Sevrage codéine

Bravo Amalyia pour tes 8 jours!


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

Hors ligne

#8 29 03 2016 07:07:11

Amalyia
Nouveau membre

Re : Sevrage codéine

Merci beaucoup ! C’est pas encore beaucoup, mais les ptits ruisseaux font les grandes rivières !

Ça fait quand même sacrément bobo têtête ce sevrage. Ras le bol. Mais bon, ça aurait pu être bien pire.

Hors ligne

#9 29 03 2016 17:54:45

Laurent de Nîmes
Membre

Re : Sevrage codéine

Super Amalyia !!! C'est génial.
Ce qui compte, c'est aujourd'hui. Et aujourd'hui tu ne consommes pas. Alors bravo.
A très vite.


"Les champs refleurirent et tout recommença." O.P.

Hors ligne

#10 04 04 2016 06:09:09

Alexandra
Membre

Re : Sevrage codéine

Merci et bravo Amalya,
Les sensations de manque et de mal-être du début de clean ne durent pas. C'est une question de jours.
La liberté de vivre sans consommer est le plus beau rêve que NA m'a permis de réaliser.
Bienvenue, accroche toi 24h à la fois.

Hors ligne

#11 04 04 2016 17:08:29

Amalyia
Nouveau membre

Re : Sevrage codéine

Merci à vous !

Oui petit à petit ça s'améliore, je me sens bien mieux.

En tout cas, je n’ai aucune envie de reprendre ce produit. Rien n’est gagné, mais je suis contente de la route que ça prend.

Hors ligne

#12 05 04 2016 11:27:04

nafz
Membre

Re : Sevrage codéine

Merci et bravo Amalyia
bienvenue chez toi


Il ne faut pas chourrer le bien du voisin

Hors ligne

Pied de page des forums