Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 13 12 2017 05:25:16

Cata
Nouveau membre

Ma vie désolé savais besoin

Bonsoir
Je m’appelle Catarina j’ai 31ans c de la misère des fois à vivre à cause de mon passé qui est toujours la encore et encore j’ai une enfance pas facile c vu mon père soûl à chaque jours et il frappe ma mère et deux soeur à chaque jours je reste dans mon coin je faisais toute pour être dehors de chez moi mais quand je voyais mon père arrive soûl je savais que je devrais entre chez moi avant qu’il arrive chez moi pquil sinon il frappe ma mère parce que c’était dehors et sa c jusqu’à l’âge de 12ans après sa il est décédé mais vie a toute change de mes 13 a 16ans j’ai commence à boire et à fume et à être dans la rue avec tu monde pas correct je faisais ma petit pute pq je trouvais sa normal parce que je me suis faite touché sensuellement pendent deux ans de mes 12 à 14 part un gars qu’il étais supposé de être là pour moi pq c’était quelle de ma famille et après sa c connu un gars c’était l’ami à ma grand soeur il avais 10ans de différences avec moi et avais 15ans et lui 25 mais quand je me suis faite arrêté pour agression arme et de voix de fait ma mère m’a mis dehors à me disais que c’était l’erreur de sa vie et que je pouvais sorti que elle voulais plus rien savoir de moi c dit ok bye et je suis parti avec le gars que je sortais avec lui même si il avais 10ans de plus que moi. Le gars c’était un gros vendeur de poudre et il faussais poussé tu pot et  c travaille avec lui pendent deux ans sur la route le voir cossomme et jeux au machine mais après sa c tombé enceinte à l’âge de mes 18ans c arrête de travaille avec lui sur la route mais c’était pire à maison c ami c’était toujours rendu chez moi c’était oujours dans ma chambre avec ça mon garçon pq mon chum aime pas que c’était fans la maison quand c ami était là 4ans commenca et aussi des chicane qui me frappais et aie l’an police arrivais après quand mon garçon avec 2ans c commence à vouloir parti pq  était tanné de me faire battre mais mon chum voulais pas il m’a oubli à cossomme il m’a mis ma tête dans la poudre et à parti de la c cossomme un 7de poudre part jours durant 3ans je sortais plus c même cossomme quand c’était enceinte de mon deuxième les premier mois après sa ma cousine m’a aidé beaucoup c toute mis dehors de chez moi c’était commenca 5ans encore je me suis faite battre je suis pas parti pq savais personne dans ma vie a pas lui et mes trois enfants mais après 10ans je suis parti dans mon nouveau appart et là c commence à boire c faite sa pendent 3ans et la sa fait 3ans que je boit pas et sa fait 9and que je ne touche pas à la poudre mais je fume tu buzz j’ai impression que j’en me suis caché dans le buzz j’aimerais arrête parce c mon conjoint que c présente que sa fait deux ans il est en thérapie sa fait deux mois qu’il est là bas j’aimerais l’aide le plus que je peu j’aimerais parlé de mon parcours mais je ne sais pas part au commence si quelle qu’un peu m’aide sa serais gentil

Hors ligne

#2 13 12 2017 06:45:33

sassandra2
Membre

Re : Ma vie désolé savais besoin

Bonjour cata...

Je ne crois pas que je puisse vraiment aider à ce sujet,
Juste partager avec toi ce qui ressemble à ton expérience mais en moins pire...
Vers 4,5 ans j'ai été tripotée  parents un mec qui me gardait et lorsque je consommais, j'ai été violée par deux ou trois fois...

Dans ces cas-là, je me suis dit que c'était moi qui m'étais mise dans cette situation, que il n'y avait juste qu"a attendre que ça passe... Ce que j'ai fait et en effet ça a été très vite ,chaque fois...

Dans ma tête: c'est presque comme si ça ne m'était pas arrivé et je vis avec ça depuis des années... quand il y a eu le hashtag" balance ton porc", j'ai senti que des trucs remontaien en  surface et je me suis dit que en fait, rien n'était réglé mais maintenant je ne sais plus si ça a  autant d'importance... je sais que c'est la, presque comme si cela était arrivé à une autre personne, mais c'est ainsi et je me demande si ça vaut la peine que je fonctionne autrement....

Mon père était alcoolique mais c'est une personne gentille....

Bien sûr quand tu es enfant, tu as besoin de stabilité et le fait de le voir dans ces états là me provoquait constamment de l'angoisse... Heureusement il n'était pas violent...

J'ai pardonné à mon père, et au fond de lui était l'homme le plus beau qui soit, Quant à  mes agresseurs: non je ne l'ai pas fait,  De  toute façon dans ma tête ça se passe comme si ça ne m'était pas arrivé ou arrivé à une autre que moi....

Dernière modification par sassandra2 (13 12 2017 06:56:58)


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#3 13 12 2017 06:53:49

sassandra2
Membre

Re : Ma vie désolé savais besoin

Je me suis débarrassée du cannabis car avec ma maladie la bipolarité ça me créait toujours des angoisses...
Et je continuais à fumer,
Et je continuais à fumer...

Un jour, j'ai dit à un médecin que je ne comprenais pas mon comportement: elle m'a répondu:" c'est parce que vous croyez toujours que vous allez y trouver le même plaisir qu'au début"

Ça a fait tilt. J'ai observé l'effet que ça me faisait vraiment- rien de bien attractif et de ce jour-là je n'ai plus jamais retouché... je remercie ma PS à ce sujet...

Je t'embrasse et bonnes 24 h

Dernière modification par sassandra2 (13 12 2017 06:54:58)


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#4 13 12 2017 10:30:41

Rêv'O
Membre

Re : Ma vie désolé savais besoin

Bienvenu Cata,
Malheureusement mon passé ressemble beaucoup au tien.
J'ai trouvé en NA la force de vivre avec ce passé, je ne consomme plus et je suis entourée de personnes qui me veulent du bien.
Je suis fière de moi, j'accepte ce que je ne peux pas changer et je change ce que je peux, un jour à la fois.
C'est ce que j'ai fait de mieux pour moi, pour mes enfants.
Je vais bien, c'est ce que je te souhaite Cata.
Bon courage

Hors ligne

#5 13 12 2017 16:14:41

Cata
Nouveau membre

Re : Ma vie désolé savais besoin

Bonjours sassandra2 et rêv’O
Merci beaucoup mais j’aimerais faire parti d’un na mais je peu pas allé en thérapie c trois enfants et je suis seul avec eu leur père est décédé comment je peu faire et pour le cannabis je ne suis pas capable de me départir c comme plus fort que moi en plus sa me fait plus rien quand je suis fâché je dit fume quand je suis stressé je doit fume

Hors ligne

#6 13 12 2017 17:17:41

sassandra2
Membre

Re : Ma vie désolé savais besoin

Sur le site NA France,
Il y a des réunions Skype, par téléphone mais j'ai jamais tenté.... peut-être ce serait plus facile pour toi de contacter NA Québec au moins pour les réunions en ligne...

Bises...
En NA on dit hughs- accolade- mais c'est pas mon truc, je suis pas tactile...

Tiens-nous au courant... merci de tes partages et de donner un peu de vie à un forum qui en a bien besoin....


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#7 13 12 2017 17:25:41

sassandra2
Membre

Re : Ma vie désolé savais besoin

En général  de ce que j'ai vu en dépendance, on se sépare d'un produit quand on en a marre d'en avoir marre... perso pour l'alcool et les drogues le constat de ma vie était tellement nul que j'étais au fond du puit...

Mais pour cela j'ai dû accepter d'en par le manque et par quelques violentes rechutes...

D'une part si je ne voulais pas consommer il était évident que je ne devais pas en avoir chez moi et que je devais éviter le plus possible les lieux et les personnes qui consommaient avec moi...

Je te souhaite une bonne soirée autant que faire se peut....


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#8 14 12 2017 06:35:15

sassandra2
Membre

Re : Ma vie désolé savais besoin

je me permets de te poster ici la pensée du jour ...

Peut être qu'elle pourra t'aider à mieux te définir en tant que dépendante

Dépendance, drogue et rétablissement
« La dépendance est une maladie à la fois physique, mentale et spirituelle qui touche tous les domaines de notre vie. »
Texte de base, p. 27

Juste pour aujourd'hui, la dépendance n'est pas une maladie simple, mais elle a une solution simple. Aujourd'hui, je vivrai dans cette solution : les Douze Étapes du rétablissement.


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

Pied de page des forums