Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 13 03 2019 23:56:40

Loli
Nouveau membre

Ma dernière chance besoin de partager

Bonjour loli dépendante âgée de 44 ans en mai prochain.

Ce soir, je ne suis qu'au début et pourtant je sors d'un long chemin face à la dépendance..Mon parcours de vie fût un peu chaotique et de nombreuses blessures traumatismes travaillées sur de nombreuses années. J'ai commencé à consommer à l'âge de 13 ans jusqu'à l'âge de 18 ans.
J'ai rencontré celui qui fût le père de mes enfants et mon époux à l'âge de 13 ans , c'est avec lui et son amour comme une bonne dépendante que je suis que je me suis libérée de l'alcool , cannabis..à l'arrache avec des sons visant à cicatricer mes blessures mais aucune aide liée vraiment à mon problème majeur LA DEPENDANCE.

Je me suis mariée à 19 ans au bout de 1 an d'abstinence puis j'ai eu 2 enfants qui ont aujourd'hui  20 et 22 ans, je suis restée abstinente 10 ans puis j'ai repris une "consommation contrôlée" qui a dérapé j'ai compris seulement il y a si peu de temps en 2012 une étape difficile de deuil m'a ramené à ma peur du VIDE ABYSSAL de l'abandon le rejet la mort la perte ....j'ai perdu pied j'ai fini par laisser libre mon mari au bout de 23 ans de vie commune ...j'ai eu des fautes lui aussi mais le principal de notre problème fut LA DEPENDANCE  et notamment l'alcool.
En 2013 mars j'ai quitté le domicile conjugual au bout de 23 ans de vie commune plus détruite que jamais .....j'ai alors rencontré un vampire de l'âme un homme que l'on qualifie de pervers narcissique j'ai vécu l'enfer mais le bonheur d'une dépendante la destruction la plus totale où j'ai fini en lambeaux en hôpital psychiatrique de longs arrêts maladies de mi temps thérapeutique et de divers problèmes de santé qui fait que à l'heure d'aujourd'hui j'étais toujours à mi temps thérapeutique jusqu'au 23 janvier où je suis en arrêt pour 2 hernies mais aussi un foie qui est en surcharge depuis 2017.
J'ai commencé un vrai travail en 2016 à mon insu en ouvrant la porte de NA, j'ai rencontré celui qui est aujourd'hui mon parrain, je suis venue plusieurs fois en réunion mais j'étais dans cette fameuse réserve et je ne me sentais pas digne d'être à ma place en réunion.
En juin 2017, j'ai rencontré un homme dépendant abstinent de son produit de choix depuis 10 ans et d'un autre depuis juin 2017.Notre relation est instable , insécure pour moi je suis si souvent  mal dans cette relation et pourtant il y a de l'amour et ça m'a ouvert un chemin vers une vie sans alcool..un ccrtain équilibre jusqu'au déséquilibre qu'il remet constamment en jeu (il m'a quitté plusieurs fois ou m'a laissé partir perdu dans la relation très souvent ). Il y a des similitudes avec une relation perverse mais ce n'en n'est pas un ....beaucoup de choses sont difficiles à vivre pour moi , nous avions des projets de vie commune après pour moi 1 ans et demi de mise à distance voir de longu jours ss, j'ai senti le besoin de stabilité ?
Tout est tombé à l'eau il a changé d'avis et moi j'ai RECHUTE la tétanie peur du rejet le manque d'amour au bout de 5 jours d'alcoolisation massive et j'arrive au bout de mon pavé...

Je me suis retrouvée dans la rue toute la nuit à hurler MON VIDE ABYSSAL JE VOULAIS MOURIR Je me suis morte de l'intérieur...puis le lendemain j'ai réalisé que ce que je fais seul dans mon coin (chemin personnel spiriturel l je fais des actes symboliques pour cicatricer ma vie je vais visiter certains lieux énergétiques me donner la force de continuer..
J'ai eu ma fille le lendemain au téléphone j'ai COMPRIS LE ROCHER....vivre ou mourir je suis restée dans une petite réserve quelques jours mais pourtant j'ai franchi à nouveau la porte des réunions je contacte mon parrain tous les jours je lis .....je lutte je suis perdue dans une relation à non sens si je le perds je m'éffondre je me suis effondrée 5 jours car j'avais fais le choix de le quitter j'ai pas pû ....je reste près de lui en essayant quand même ....je ne sais pas si j'ai un avenir avec lui je n'ai plus confiance vraiment pourtant comme une bonne dépendante je ne peux pas lâcher le produit de choix mon fonctionnement et LUI . JE SUIS PERDUE JE ME SENS SEULE ce soir.
Je précise que je n'ai pas consommé d'alcool JUSTE POUR AUJOURD HUI.

Je remercie mon parrain nico et vous toutes et tous vous êtes ma dernière chance pour laisser ma puissance supérieure jaillir , je ne lâcherai pas mais j'ai peur, la peur emmène l'angoisse...le vide de ma situation (pas de projet , enfants partis du domicile, travail en suspens, difficulté avec mon fils qui a des problèmes dépressifs et j'ai tellement peur mais je suspecte l'alcool , son père l'aide aussi. Je vis des choses difficiles et il faut tenir TENIR OUI MAIS COMMENT  ?
Par moments je traverse des lames de fond je hurle dans mon pull je pleure je panique puis je souffle ça va et ça recommence l'arc en ciel des émotions les montagnes russes c'est violent libérateur puissant

Hors ligne

#2 20 03 2019 12:05:24

kikiopays
Membre

Re : Ma dernière chance besoin de partager

Merci Loli pour ton partage auquel je m’indentifie en partie.
J’y lis, outre ta dépendance aux produit, une dépendance affective dévastatrice...
Ton parrain t’a t-il suggéré de ne pas avoir de relation affective la 1ère année de rétablissement ? Pour pouvoir prendre soin de toi...
Moi ça m’a énormément aidée à me concentrer sur mon abstinence et mon rétablissement, à éviter les sales émotions, à prendre du temps pour me connaître, m’apprivoiser...
Ça m’a permis d’aller 2 fois par jour en réunion (à Paris sinon réunions skype et téléphoniques sont aussi possibles quand tu vis en province) et prendre de la distance avec les produits en consolidant mon abstinence.
Et surtout y puiser de la force et de l’espoir pour me rétablir !
Je te souhaite du courage pour prendre les décisions qui vont transformer ta vie
Hug virtuel Loli


" La clef du bonheur est de jamais y renoncer et d'accepter qu'il ne soit ni total ni immédiat "

Hors ligne

#3 20 03 2019 13:45:00

Loli
Nouveau membre

Re : Ma dernière chance besoin de partager

Bonjour Kkiopays, merci tout plein pour ta réponse. Je poursuis mon chemin spirituel et je continue juste pour aujourd'hui, je sais je sens que cette fois c'est la bonne .Je maitrise mes émotions telles que colère ressentiments....la spirale noire du bon dépendant de mieux en mieux sans toucher au nectar interdit.J'ai des envies que je contourne pour le moment grâce à la mécditation en ayant des projets ..sains plus ou moins je crois. Oui mais mon gros problème est aussi que c'est la rencontre avec mon ami qui m'a ouvert une voie..j'ai appris petit à petit à ses côtés à repousser le désir de consommer mais aussi c'est ce qui m'emmène dans la rechute comme le dernier rocher. Je suis en plein tournant dans ma vie, je suis perdue parce que l'amour que j'ai pour cet homme est authentique mais j'aimerais une vie stable avec lui. Une vie chacun chez soi se voir de temps en temps n'est pas pour moi...c'est pas tout à fait ce qu'il souhaite mais nous ne nous rejoignons pas et ni l'un ni l'autre ne peut partir comme piégé ..je nous sens piégé les ...jE M accroche je NE LACHERAI PAS JE NE LACHERAI PAS . Je me parle souvent seule quant je commence à étéblir inconsciemment des statèges pour consommer j'ai appris à me connaitre et je les affronte je m'affronte sans relâche. cette solitude qui m'habite est tellement étrange. Ce qui se passe en moi est violent puissant et salvateur et par moments c'est arrêt sur image je me retrouve impuissante à plus savoir où ni comment ni pourquoi .....je reste parfois des heures seules à attendre attendre que le calme revienne en moi .Je suis tellement fatiguée. Merci à toi merci  à toute notre communauté d'hypersensibles pour beaucoup que nous sommes. ca m'aide réunion, forum, les  étépes ...je suis qu'au milieu du chemin ...il est encore long mais je ne lacherai pas ...sinon ce sera le triste aboutissement l'hôpital, la prison ou LA MORT.

Hors ligne

Pied de page des forums