Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 28 08 2011 12:35:58

supergamine
Nouveau membre

cercle vicieux... comment arreter ?

Bonjour a tous,
Je viens de m'inscrire sur le forum car je suis accro aux medicaments et au cannabis, et je n'en peux vraiment plus, je ne m'en sors pas, c'est un cercle vicieux dans ma tete et je souhaiterai me faire aider pour tout arreter definitivement, et reprendre le cours de ma vie. J'ai vu que beaucoup de personnes ont réussi a tout arreter depuis des années, grace aux NA, donc je me dis que ça pourrait être une solution pour moi...

Je me présente, j'ai 19 ans, et je suis dépendante aux medicaments (tetrazepam et tramadol principalement) et au cannabis depuis 4 ans environ.

Etant petite j'ai vécu certaines choses qui m'ont traumatisé, et ça a continué quand j'ai grandi, j'ai eu beaucoup de soucis qui se sont enchainés. J'en suis donc venu a fumer quelques joints de temps a autre pour me sentir mieux quelques heures, pour avoir un peu de répit.

Et puis vers mes 16 ans, j'ai commencé a avoir de grosses douleurs chroniques aux muscles, aux articulations, des migraines aussi. Aucun diagnostic de fait, a part 2 raisons plausibles : l'arret brutal de sport a fragilisé mes articulations et mon corps en général, et certaines douleurs auraient une cause psychosomatique. C'est tout a fait possible car a chaque periode de gros stress ou de depression, les douleurs sont extremement fortes, plus que d'habitude.

Pour parer a ces douleurs, on m'a prescrit du tramadol. J'ai découvert que non seulement c'était anti-douleur, mais en plus ça me défonçait un peu, donc j'ai continué, et le but principal est devenu la défonce, et non plus l'anti-douleur.

J'ai eu des periodes de gros exces de medocs quand j'allais vraiment mal, certains moments ou je me décidais a arreter, mes les symptomes de manque du tramadol étaient tellement atroces que je recommençais a chaque fois.

J'ai déménagé il y a 1 an dans une autre ville, et j'ai voulu reprendre a zero. J'ai vu un nouveau medecin pour un sevrage de tramadol, et il m'a prescrit du tetrazepam a la place, qui soi disant ne provoquait pas d'accoutumance. Tres mauvaise idée, j'ai constaté a la premiere prise que les effets étaient bien plus puissants que le tramadol... ça ne provoquait effectivement pas d'accoutumance, mais j'en prenais quand meme tres régulièrement et a forte dose parce que j'aimais ça...

Petit a petit, je suis devenue accro aux effets de tout cela, j'aimais ça, alors je continuais, quand je n'ai plus eu de tetrazepam ni de tramadol, je volais a mon père quelques anxiolytiques, pour les effets également. J'ai continué jusqu'a maintenant.

Il y a quelques semaines, mon frère qui avait les memes soucis que moi depuis des années, m'a donné ses boites de tramadol car il avait un autre traitement, et donc il n'en avait plus besoin. Depuis des semaines donc, j'avale ces plaquettes de medocs...

Mais aujourd'hui je n'en peux plus, je souhaite arreter tout ça, avoir une vie normale... J'ai un copain, je vais emménager chez lui dans quelques semaines a Toulouse (je pense d'ailleurs a aller aux reunions de toulouse) ; et je voudrais reprendre ma vie a zero, etre bien dans ma vie et dans ma tete, je veux arreter car je le fais souffrir, je fais souffrir tout le monde et je me fais souffrir moi-meme... Seulement je sais que si j'arrete, es symptomes de manque seront insoutenables a mon gout, et maintenant j'aime tellement me droguer que je n'arrive pas a m'en détacher... Je voudrais ne pas aimer etre défoncée, mais je n'y arrive pas... De plus si je ne prend plus aucun medicaments, mes douleurs vont me gacher la vie comme elles le font toujours... Je ne trouve aucune alternative !!

J'espere avoir des réponses qui m'aideront un peu car je ne sais plus du tout quoi faire... Et desolée si mon message est assez long, j'avais besoin de me vider...
Merci a tous de m'avoir lu.

Hors ligne

#2 28 08 2011 13:03:35

Yichine Puntso
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Dans un premier temps tu viens en réunion là:

NA TOULOUSE TÉL. : 05 62 30 81 80
Mercredi 10 rue Jean Rancy - 31000 Toulouse
18h00 Quartier Arnaud Bernard
Vendredi 10 rue Jean Rancy
19h30 Quartier Arnaud Bernard - 31000 Toulouse

Si tu es suivi par un psychiatre tu lui fais part de ce que tu viens de nous dire. Essaye aussi un suivi psychologique avec un(e) psychologue clinicienne, renseigne toi à la mairie de Toulouse.

Attention pas d'arrêts de médicaments brutal, tu reviens doucement à la posologie de ton médecin avec une grille d'auto suivi de consommation quotidienne (que tu suivra avec la collaboration de ton médecin), si tu as quintuplé les doses par exemple tu le fais avec avec l'aval de ton médecin. Tu as aussi la possibilité de te faire hospitaliser pour un sevrage et un rééquilibrage médicamenteux, pour revenir à la posologie de ton médecin. Tu gardes un contact avec les réus NA à Toulouse, ton Psy, Le forum.
N'essaye pas d'arrêter net toute seule le cannabis, mais essaye de venir aussi souvent que tu le peux en réu sans avoir consommé le jour où tu y vas, si c'est pas possible. Viens quand même défoncée, sachant que la motivation n'est plus là quand tu es déchirée. Normalement si tu es assidue aux réunions, tu arrêteras le cannabis avec nous.

C'est toi qui vas définir ton clean par rapport aux médicaments, par la suite, tu choisiras une marraine (prends ton temps). Ce n'est que mon avis mais pour un succès garanti, il faut la clairvoyance et la bonne volonté (tu viens de nous en apporter la preuve, en nous demandant de l'aide), et une collaboration dans la rigoureuse honnêteté avec ton médecin psychiatre, ton médecin traitant, ta marraine et toi même.

Tu viens de frapper à la bonne porte, tu pourras toujours venir dans nos salles même défoncée (évite quand même si tu le peux), tu auras toujours ta place, dans toute les salles de réu NA du monde entier maintenant il y a une chaise avec sur le dossier marqué supergamine.

Bon courage ma sœur, nous t'attendons.


A

Hors ligne

#3 28 08 2011 13:17:09

supergamine
Nouveau membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Bonjour,
Merci beaucoup pour ta réponse Yichine.
Je ne suis suivie par aucun psy ni medecin en fait. Je virevolte entre poitiers chez mes parents, et toulouse chez mon copain, je ne suis pour l'instant fixée nulle part, je n'ai pas de medecin generaliste car j'ai déménagé dans plusieurs villes plusieurs fois en peu de temps. Je pense effectivement a commencer une psychotherapie, le problème c'est que j'ai enormement de mal a parler avec quelqu'un, meme avec mon copain je n'arrive pas a lui parler, donc avec un psy...
De toute façon je dois attendre de me fixer quelque part pour commencer quelque chose de sérieux. Ceci dit je n'ai pas les moyens pour l'instant de payer un psy...

Dans un premier temps, je vais venir aux reunions effectivement, je crois que ça m'aidera beaucoup plus de parler avec des gens qui peuvent comprendre ce que je vis, qui le vivent ou qui l'ont vécu, plutot qu'avec un psy qui est payé une fortune pour écouter un blabla... Je n'ai pas de travail donc je suis dispo tous les jours donc pour les réunions c'est parfait.

Ce que je voudrais, c'est arreter totalement les medicaments, car j'ai peur de ne pas etre assez forte pour respecter les doses prévues... Je serai toujours tentée de piocher partout ou je trouve... Je n'ai pas tres envie de me faire hospitalisée, mon frère l'a été plusieurs fois et ça n'a rien changé du tout... Ils l'ont complètement shooté, etc... je ne crois pas que ça m'aiderait...

J'ai de la volonté car je voudrais une vie normale, mais j'ai vraiment peur de ne pas en etre capable, depuis des années que je me suis habituée a cette façon de vivre... j'ai peur du changement.

Bref, j'espere pouvoir venir a partir de fin septembre-début octobre quand je serais vers toulouse (en fait j'habiterai a Grenade, pas a toulouse), je n'ai pas le permis donc je ne sais pas comment je vais faire mais je me debrouillerai.

J'essaierai evidemment de ne pas venir défoncée, je crois pas que ce soit très respectueux, et ce serait inutile...

En tout cas merci encore de ta réponse, elle est très complète et c'est ce que j'attendais... Je vois deja le déroulement des choses dans ma tête...

Hors ligne

#4 28 08 2011 14:43:08

confiance
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Bienvenue Supergamine,

ouah, je suis admirative de ce message et de ta demande d'aide alors que tu es si jeune. Pour tout te dire, j'ai du souffrir pendant des années avant de comprendre que je n'y arriverai pas toute seule.
Super de voir qu'il y a plusieurs réunions à Toulouse. Tu vas pouvoir y trouver de l'aide et ne plus te sentir "à part".
N'hésites pas à poster sur le forum
Biz smile

Hors ligne

#5 28 08 2011 20:00:28

Arlesien
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

waaouh!!     
        Et bien , je suis tout aussi admiratif que confiance , même après mes 1ères réu , j'étais bien loin de poser un tel regard sur ma dépendance . C'était plutôt déni, apitoiement, minimisation et j'en passe et des meilleurs  .
                              Prendre la parole devant les autres , ça m'a toujours été très dur, alors parler de mes problèmes , c'était tout simplement impensable . Sauf que ça semblait marcher pour la plupart , et les discours des dépendants en rétablissement m'intriguais . Alors je m'y suis mis et c'est tout simplement libératoire , ça fait un bien fou , et j'ai laissé toute mes barrières vieilles de plusieurs années ( voire dizaine en fait) , qui me disaient:" tu vas dires des conneries, tais toi ça vaut mieux, c'est pas intéressant , ne te fait pas remarquer, met la en sourdine , etc...
                   Outre mon clean et rétablissement , ma timidité en a pris un sacré coup avec NA , ça je dois l'admettre , et c'est aussi bien ainsi .
                   Je vois un psy par le biais d' une assoc de marseille , et pas d'argent en jeu , je lui demanderais s'il existe la même chose dans d'autres régions

                    Bienvenue supergamine et bravo !


C'est un bon jour pour "Vivre" aujourd'hui!
        dixit  - Peau de la Vieille Hutte -

Hors ligne

#6 28 08 2011 22:30:25

supergamine
Nouveau membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Merci a tous pour vos réponses smile

Confiance, c'est vrai que je suis plutot jeune, mais a vrai dire j'ai été obligée de grandir très vite depuis des années pour gérer tous les soucis qui me sont tombés dessus, donc j'ai encore que 19 ans, mais j'ai l'air d'en avoir 25, c'est en tout cas ce que tout le monde me dit.

Arlesien, ne sois pas admiratif, aujourd'hui j'ai un regard assez posé et reel plutot que d'etre dans le déni ou l'appitoiement comme tu as dit, mais c'est le regard d'aujourd'hui, l'humeur d'aujourd'hui, et malheureusement je sais qu'elle sera différente demain... Mon regard est différent chaque jour, selon mon humeur au réveil, selon si mes douleurs sont fortes ou pas, ça change tout et certains jours je ne suis plus du tout de cet avis, je pense juste que les medicaments sont ma vie et qu'il est hors de question que j'arrete... alors crois moi, ça ne vaut pas l'admiration de quiconque !

Ceci dit, j'ai hate d'etre a toulouse pour assister aux réunions, je suis de plus en plus persuadée que ça pourrait m'aider. D'autant plus si ça peut m'aider a vaincre ma timidité, car je suis moi aussi très mal a l'aise devant les autres, je suis extemement introvertie, et je t'avoue que quand je pense a ma prochaine réunion, je me dis comme tu te disais "tu vas dires des conneries, tais toi ça vaut mieux, c'est pas intéressant , ne te fait pas remarquer, met la en sourdine , etc..." !

Mais je crois que ce sera différent, car ce n'est pas prendre la parole devant tout le monde comme dans des situations de la vie courante, c'est prendre la parole devant un groupe de personnes qui ont ressenti la meme chose, qui connaissent ce qu'on a vécu et qui par conséquent comprennent ce qu'on dit. Alors ce sera peut etre plus simple pour moi que si je devais raconter ma vie devant des gens qui n'en ont rien a faire et qui n'ont pas idée de ce que peut etre ma situation !

bref, j'arrete de parler un peu ! Merci encore pour vos encouragements c'est vraiment très agréable de voir que pour une fois mon appel au secours ne reste pas sans réponse...

Hors ligne

#7 28 08 2011 22:35:25

Claire
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Salut. Bon je n'ai pas le privilège de connaitre ton âge ! Et ça ne m'intéresse pas. J'entends ta souffrance, qui n'a rien à voir avec l'âge, qui résonne dans ma tête, dans mon cœur et dans mes tripes. Il y a peut-être moyen d'aller à une réunion Narcotique Anonyme avant fin Septembre ? Bises.

Hors ligne

#8 28 08 2011 23:12:03

supergamine
Nouveau membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Sincèrement, je sais pas, pour l'instant je suis un peu dans une situation bizarre entre toulouse et poitiers, je serai sur grenade a partir du 4 septembre, pour 2 semaines a peu pres, je reviens a poitiers apres, et quand je serai a grenade je suis pas sure de pouvoir venir, ça fait une trotte jusqu'a toulouse et j'ai pas le permis... a voir...

Hors ligne

#9 28 08 2011 23:12:16

Claire
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Ou une réunion NarcotiqueS anonymeS ?!

Hors ligne

#10 29 08 2011 06:13:23

Drusilla
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Salut Supergamine.
Bienvenue.

Hors ligne

#11 29 08 2011 06:32:57

Arlesien
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

salut supergamine,
   Tout à fait , pas de jugement à NA , et c'est précieux . Des dépendants qui aident d'autre dépendants , et une solidarité certaine . Des vécus différents mais pour finir à un moment ou l'autre à la même situation , une perte de maîtrise de notre vie , le "marre d'en avoir marre".
Et pour toulouse , fait une demande d'aide pour voir si d'autre dépendant ne sont pas dans le coin de grenade et vont en réu .
   J'ai fait ça quand je suis revenu à Arles pour la réu de nîmes et en moins d'une heure , j'avais des numéros , et le lendemain je partais en réu en covoiturage .

           big hug


C'est un bon jour pour "Vivre" aujourd'hui!
        dixit  - Peau de la Vieille Hutte -

Hors ligne

#12 29 08 2011 15:07:36

supergamine
Nouveau membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Merci Arlesien c'est une bonne idée effectivement, je suis super étonnée de la rapidité avec laquelle tu as trouvé un covoiturage.... y'a vraiment une solidarité incroyable ! J'essaierai alors, des que je serai a grenade, ce serait pas mal.


Merci Drusilla sinon.

Hors ligne

#13 29 08 2011 18:08:49

evie
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Bienvenue supergamine ! Merci pour tes messages. Je te souhaite de pouvoir te faire une réu très prochainement. Merci d'être là. Bon auj


Merci NA

Hors ligne

#14 31 08 2011 04:37:17

Claire
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Bonjour supermimi ! Je n'ai pas envie de t'appeler Supergamine moi !         Je ne sais pas trop pourquoi j'avais le désir d'arrêter de consommer. C'est si étrange : je suis dépendante. J'ai très peur de vivre déjà. J'apprends. C'est en assistant à des réunions que j'apprends à faire confiance, à mon niveau.         Au fil de mes experiences je crois, j'ai "développé" une "phobie" des médecins. Puis j'avais peur de TOUT. De vivre, de mourir, de consommer, de ne pas consommer, des "autres", de moi ... Tant que j'ai écouté les personnes qui me disaient que j'étais "encore jeune", et surtout en n'entendant que ce qui m'"arrangeait" pour avoir 36000 soit-disantes raisons de consommer, je n'ai pas stagné. j'ai reculé. Rien ne remplace des échanges directs d'un dépendant à un autre.  Mais n'hésite pas à venir ici écrire, lire, échanger en messages privés ... Tu peux visiter et revisiter le site officiel de Narcotiques Anonymes aussi. C'est possible d'apprendre ou réapprendre à faire confiance aussi. A toi-même. Tu peux (can) aller en réunion NA en ayant consommé. Tu peux faire confiance à un médecin, en demandant de l'aide à des dépendant-e-s qui sont passé-e-s par là. J'entends tu en es capable. T'offrir une vie plus douce, yes you can ! En étant honnête avec moi-même, et du coup envers autrui, je découvre que j'suis capable de faire plein de choses extraordinaires pour une dépendante.   Bises. A très bientôt.

Hors ligne

#15 31 08 2011 04:44:32

Claire
Membre

Re : cercle vicieux... comment arreter ?

Des choses extraordinaires pour un-e dépendant-e, et même pour un être humain quand je ne me sur-estime ni ne me sous-estime.

Dernière modification par rougeetnoir22 (31 08 2011 04:46:51)

Hors ligne

Pied de page des forums