Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 31 08 2017 05:46:33

sassandra2
Membre

Partage possible autour du droit à la paresse ?

Bonjour

Hier mes reflexions autour de la vie et du programme
m'ont amené  à cerner cette cassette d'auto sabotage
constamment éveillée en moi et qui m'empêche de "progresser":
"Il est nécessaire d'être actif, de travailler de produire
et ce le plus possible dans la journée".

Cette fausse croyance me pourrit la vie.

Avant je n'avais pas de biens, et je faisais comme je pouvais pour boucler mes fins de mois
mais je le faisais à mon rythme,j'avais trouvé ma propre façon
( handicap bipolarité) pour boucler les fins de mois hors du "système"
je le faisais bien , et sortie de ça je savais un peu mieux "profiter de la vie"

J'ai hérité d'un bien qui me permettrait plus de quiétude
mais ( pardon à ceux qui n'ont RIEN) ,
très curieusement au lieu de me soulager
cela a créé une foule des sentiments négatifs :
l'impression de "ne pas mériter" ce qu'ils ont batti à la sueur de leur front
et de devoir absolument
suivre les croyances et attitudes de "mes ancêtres" -lol
selon lesquelles il faut travailler , produire , ranger , classifier à tout prix...

Parfois je m'arrête et me dis que c'est complètement délirant :
Quand je n'avais rien je m'en contentais
ça me semblait pas difficile
et j'étais même arrivée à trouver un boulot que je gérais moi même
en tant qu'animatrice clown
activité qui ne me semblait pas un travail en dehors de la pression du trac avant de monter sur scène.
Le client payait bien il lui en fallait pour son argent.

Je suis devant ces fonctionnements et ces constats
Si quelqu'un peut m'aider par un partage , ce serait cool
Merci

Dernière modification par sassandra2 (31 08 2017 05:47:36)


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#2 31 08 2017 20:00:15

naïs
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

Quel est le droit à la paresse ? La paresse est un mot à connotation négative.
Tout comme la procrastination est considérée comme un défaut de caractère ou une déficience chez N.A.
Car lorsqu'on consommait, on remettait toujours au lendemain.
La paresse ne s'apparente pas à la rêverie.
La question est est-ce que tu fais preuve de paresse ou est-ce que tu es encline à la rêverie comme bon nombre d'artistes ?
Si comme moi, tu aimes rêver et faire marcher ton imagination alors je te dirais que notre cerveau est bien plus riche que la partie très rationnelle et pragmatique.
Moi, par exemple, j'ai la chance de pouvoir le faire car je ne suis pas en mode survie comme malheureusement beaucoup d'humains qui n'ont pas le loisir de pouvoir se poser ce genre de questions.
C'est pas culpabilisant de prendre mon temps, mon karma et mon parcours de vie me permet de le faire.
A la fin, ne restera que l'amour que nous avons pu donner autour de nous.
Je rends justement des petits service à des personnes qui bossent comme des dingues et qui n'ont pas pour l'instant la possibilité de faire autrement.
Nous vivons dans une drôle de société ! Les uns n'en peuvent plus de tant travailler et les autres (comme moi)  peuvent culpabiliser de ne pas bosser !
A la fin, nous subissons tous de tels pressions !?
Enfin, moi pour l'instant, suis au repos, épaule luxée.
Alors je dois ralentir avec les limites de mon corps et pas celle de mon esprit.
BIG hug

Hors ligne

#3 01 09 2017 13:57:46

sassandra2
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

Bonjour nais - épaule luxée : dur de dur
oui la rêverie
et puis ma maladie psy avec les traitement ne me permettent pas une énergie maximum
Je rajoute à cela la soixantaine qui approche et il est vrai que je n'ai plus le potentiel 20 ans.
je vais être très courte (lol pou une fois) - un down bipolaire ( énergie et qi d'un bulot)
m'est tombé dessus - quand j'ai posté ce sujet je devais être en mode intuition.
pour le moment il ne me reste qu'à réenclencher le mécanisme d'acceptation de ma maladie
et essayer de faire un chose le lendemain deux etc etc , si cette période perdure
merci de ta réponse : j'y reviendrai


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#4 01 09 2017 15:18:02

naïs
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

Courage et à plus, bonne 24 heures.
Hugissime

Hors ligne

#5 02 09 2017 03:30:36

sassandra2
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

meci nais - un pas après l'autre avec confiance
ça va passer , ça finit toujours par passer
biz


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#6 02 09 2017 05:26:29

lucky
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

soigne toi bien l'epaule


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#7 02 09 2017 05:43:56

sassandra2
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

Je me suis intéressée lorsque je me suis posée la question, à un philosophe Lafargue
qui a écrit sur le droit à la paresse, conçue comme le droit de flâner , de profiter de la vie
d'observer la nature etc etc

Le mot travail vient du mot latin "trepalium" une croix en bois ou par le passé on attachait ou clouait les esclaves....

J'ai écouté des vidéos à ce sujet et apparemment c'est l'avènement
et la mise en place structurée du capitalisme qui a instauré le boulot
comme une obligation de produire produire produire.
Je ne fais pas ici de politique , simplement chaque mot a un sens
J'ai posté une vidéo à ce sujet, et une chanson de moustaki également.

Un jour un médecin m'a dit ; "Mme est ce que vous savez ne rien faire ? "
je lui ai répondu méditation , il m'a dit  : "c'est encore faire quelques chose...
j'ai pu constater dans mon métier , que les gens qui ont le plus de difficulté à vieillir
sont ceux qui ne savent pas s'arrêter pour flâner, pour contempler et se poser
pour apprécier ce qu'ils ont bâti .Quand arrive la retraite ou les joyeuseté de l'age
ils sont perdus .Je connais un chef d'entreprise limite frapadingue
parcequ'il ne sais pas "paresser"....


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#8 02 09 2017 05:58:47

sassandra2
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

Je suis en train de me débarrasser du sentiment de culpabilité
de ne pas aller voir ma mère simplement parce qu’il faut que je la vois...
Pratiquer un égoisme éclairé  : elle a le chic pour taper là ou ça fait mal
ou juste envoyer des vans ou t'en prend plein la tête pour pas un rond
et comme tu respectes , tu rentres pas dans le délire : tu fais mal, je peux moi aussi (tu - je)

J'ai décidé : je ne laisse personne, pas même moi me mettre la pression
et certainement pas  jouer avec le sentiment de culpabilité
cette histoire de travail est inscrit dans les normes familiales
" ne pas profiter - bosser bosser bosser"
eh bien non !!!!!
Passer sa vieillesse à faire des comptes
ou régler juridiquement des affaires bin, je trouve que c'est un non sens.
C'est son affaire : je suis actuellement dans un mouvement
pour éliminer ce que la société et la famille veulent m'imposer
comme des normes que je ressens comme "des croyances limitante"
qui s'inscrivent en moi comme des cassettes d'auto sabotage....

Merci d'être là...


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#9 03 09 2017 15:31:08

naïs
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

Il y a la grosse route encombrée et les petits chemins de campagne charmants.
pourquoi et pourquoi être malheureux, sont-ils heureux ?
Non, Sinon ils aimeraient ce qu'ils sont pas ce qu'ils ont, et le comprenant, ils aimeraient la richesse et la diversité.
Je parle de ma famille et de certaine personne de ma connaissance.
Big Hug

Hors ligne

#10 05 09 2017 05:21:42

sassandra2
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

naïs a écrit :

Il y a la grosse route encombrée et les petits chemins de campagne charmants.
pourquoi et pourquoi être malheureux, sont-ils heureux ?

Non ils ne sont pas heureux : ma mère a mis de côté toute forme de plaisir ...
Un des buts de l'existence est quand même de mettre un peu de joie dans son existence
et ce en passant par "avoir du plaisir à..."
Elle a renié son sens artistique en ne pratiquant aucune des activités artistiques
qui rendait sa vie attrayante, elle ne lit plus , est incapable de s'installer
sur un des hamacs posés dans le magnifique jardin qu'elle a construit de toute part,
de prendre un bouquin (elle qui aimait lire)
elle a une grande maison et ne vit que dans deux pièces,
les moins belles, le reste étant dédiés aux objets du souvenirs.
Je parle d'elle ainsi car je suis dans un mouvement
afin de me détacher des liens paralysants qu'elle a toujours su instaurer sur sa famille....
Quand j'y serai complètement arrivée ( que signifie complètement ? )
- quand je n'aurai plus peur d'elle -
- quand je serai capable de l'accepter ,elle, sans agressivité.
- quand ses mots durs ne me feront plus mal
- quand je pourrai m'affirmer avec ce que le programme m'a appris et être tranquilement moi devant elle (humilité)
- quand je pratiquerai sans culpabilité la notion " d’égoïsme éclairé" cité ci- dessus
- en deux mots quand je cesserai totalement d'être la petite fille toujours en quête d'une apporbation
que je relie encore à une forme d'amour qu'elle est incapable d'exprimer
alors j'aurai vraiment avancé dans ce programme...

J'ai du mal à cela car ça me fait de la peine , aussi, de voir comment on peut détruire sa vie

Merci nais pour tes échanges et merci NA


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

#11 05 09 2017 17:41:31

naïs
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

Il y a certaines personnes qui sont très aigries et qui ne supporteraient pas que leurs proches soient heureux.
Dans ma famille, il en était ainsi.
Donc, il fallait rendre toute forme de bonheur chez l'autre impossible.
Ce qui au final se traduisait chez moi par un sentiment d'échec complet, une forme de désespoir de ne jamais y arriver.
Ma mère a détruit sa vie mais elle n'a pas détruit la mienne.
Que peut-on faire avec ces gens qui font subir aux autres ce qu'ils n'aimeraient pas subir ? Et qui continuent à le faire.
Et bien je pense absolument rien sinon les fuir encore et encore.
Mais même avec la fuite, elle manipulait des gens (à la manière de Tatie Danièle) afin de se faire passer pour une victime. Elle donnait mon nu. de tél. et ces gens m'engueulaient d'être une fille si ingrate !
assistante sociale, docteur, tous se faisaient avoir !

Je ne sais pas si ta mère est de ce modèle-là !?
Quoi qu'il en soit, si elle ne te rend que malheureuse et qu'elle te distribue comme la mienne de minuscules miettes.
Ca vaut pas la peine de dépenser autant d'énergie pour si peu et à un moment donné faut juste sauver sa peau car elle aurait fini par me détruire.
Bonne 24 h. et big hug

Dernière modification par naïs (05 09 2017 17:46:23)

Hors ligne

#12 07 09 2017 06:01:04

sassandra2
Membre

Re : Partage possible autour du droit à la paresse ?

naïs a écrit :

Je ne sais pas si ta mère est de ce modèle-là !?
Quoi qu'il en soit, si elle ne te rend que malheureuse et qu'elle te distribue comme la mienne de minuscules miettes.
Ca vaut pas la peine de dépenser autant d'énergie pour si peu
et à un moment donné faut juste sauver sa peau car elle aurait fini par me détruire.
Bonne 24 h. et big hug

Il y a de cela quand tu le décris
mais avec des distinctions : elle ne téléphonerait jamais par exemple
et faire intervenir d'autres personnes...

J'ai choisi , de m'installer dans son voisinage
pour l'aider dans sa vieillesse
et je comprends pourquoi elle est ainsi :
Elle a peur
de tout ce qui échappe à son contrôle....
Je le conçois : elle a vécu avec un mari alcoolique médecin
et a passé sa vie à tenter de tenir la famille la tête hors de l'eau
pour tenir "son rang" et n'ayant pas la chance d'avoir accès au programme
cela l'a détruit sur certains aspecs

Depuis que j'ai décidé : "rien ni personne pas même moi me met la pression"
(j'ai assez à faire avec moi)
j'ai l'impression d'être en bonne passe de gérer son pouvoir sur moi
et je lui pardonne
j'ai surpris dernièrement chez elle des faiblesse
incroyables pour une femme qui donne cette impression de force.
Elle n'a fait le deuil d'aucun de ses morts
et s'aperçoit à l'heure actuelle du désastre qu'est devenu notre famille dysfonctionnelle

Etre toujours et uniquement dans "ses comptes" la rassure
les chiffres peuvent se gérer
Menant sa vie comme elle l'a mené
elle n'a pas eu la capacité de se poser les bonnes questions
ce qui la mène au non sens de sa vie
j'en suis triste pour elle, mais c'est comme ça

Merci nais


L' ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne

Hors ligne

Pied de page des forums