Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 11 11 2017 14:57:42

Hope13
Membre

Un premier pas

Bonjour à tous,

J'ai comme l'impression que ce forum est beaucoup moins actif qu'à ses débuts et c'est bien dommage car contrairement aux réseaux sociaux il garantie un réel anonymat.
Je ne parle pas de ces choses là sur Facebook.
Je ne parle pas de ces choses là tout court. Sauf peut être quand je n'ai pas dormi depuis 48h et que je me paye une descente du feu de dieu, oui dans ces moments là j'appelle un de mes compagnons de défonce et je lui dis que c'est lamentable, qu'il faut que ça s'arrête, qu'on s'inflige des horreurs. Ah j'en dis des trucs. Qu'est-ce que je fais? Rien.
Bref.
J'ai beaucoup ralenti, actuellement ça n'arrive "plus que"  1 à 2 fois par semaine. Et le reste du temps je vis pour la prochaine fois. Donc autant dire que je ne vis pas. Tout est à peu près aussi triste et chiant que la pluie un dimanche et les gens m'emmerdent au plus haut point. Je n'ai rien à leur dire et ce qu'ils me disent j'en ai à peu près rien à foutre. Enfin non ce n'est pas tout à fait ça, je ne m'en fous pas mais je suis désarmée. J'ai peur de tout et de tout le monde, peur des regards, peur d'être jugée, peur de ne pas y arriver.
Mais quand vient le grand soir alors là je me sens l'âme d'une oratrice de génie! Je suis enfin "vivante"...
Tout ça pour avoir envie de se pendre le lendemain....
Je manque énormément de courage et je porte perpétuellement le masque des gens qui ont l'air de "gérer". La vérité c'est que je me chie dessus le plus clair du temps.
Je pense que je suis quelqu'un de bien mais on dirait que je ne sais pas quoi faire de ce "bien" et que le seul endroit que j'ai trouvé pour qu'il s'exprime c'est là dedans. Comprendra qui voudra...
La coke ne remplace pas le courage.
J'ai 36 ans, j'ai commencé à me droguer pour faire la fête quand j'avais 17/18 ans parce que j'étais très timide. Et plus mes revenus ont augmenté et plus je me suis mise à consommer de la cocaïne pour la moindre petite soirée. Dans mon monde il y a des "petites soirées" tous les jours. Maintenant, sortir et me confronter à des étrangers dans le cadre de ces fameuses soirées, sans béquille chimique, c'est impossible. Donc je sors beaucoup moins et c'est très bien mais c'est pas fini et je souffre beaucoup plus d'être consciente de tout cela que lorsque je ne l'étais pas.
Je n'ose pas trop me l'avouer mais j'ai quitté mon job en partie à cause de ma consommation, j'allais travailler avec 2h de sommeil dans le corps plusieurs fois par semaine, le burn out était inévitable..... en travaillant 50h par semaine j'étais épuisée. À mon entourage je dis que le travail était trop dur et que j'ai craqué. C'est vrai. Mais pas que... J'ai obtenu un arrêt maladie d'un psychiatre à qui je n'ai pas dit que je me droguais et j'ai obtenu une rupture conventionnelle. J'ai l'impression d'être un imposteur.
Si j'arrive à arrêter totalement je n'aurai plus de vie sociale. Mon conjoint se drogue un peu mais il a surtout un problème de boisson. La plupart de mes amis et des gens que je fréquente quotidiennement se droguent. Ça va être très compliqué. C'est pour ça que je vais aller à une réunion. Pour l'engagement que je ne peux pas prendre envers mes amis car il implique une réciprocité dont ils ne veulent pas et pour ne pas être seule. Mon dieu, j'angoisse rien que d'y penser.
Pardon pour le roman, pardon de n'avoir parlé que de moi et d'avoir déballé tout mon bordel mais ça m'a fait du bien et c'est un premier pas.
merci de m'avoir lue
T.

Hors ligne

#2 11 11 2017 21:10:31

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

... tu décris ici la réalité exacte de la "défonce ". Tu as fait un grand pas en exprimant  tes ressentis sur ce forum... l'écriture noire sur blanc c'est quand même plus important que de vagues paroles prononcées dans le fin fond de sa tête....Comme si tu sortais du déni propre à la maladie de la dépendance, mouvement absolument nécessaire pour amorcer le "déclic" qui permet à tout dépendant de vouloir s'en sortir et d'y parvenir...Tu te poses beaucoup de questions mais nous avons un slogan ens "NA..
Une chose à la fois et un jour à la fois"4: je peux te suggérer de prendre date pour une première réunion et les choses s'amoceront d'elles-mêmes si elles doivent le faire...Merci pour ton témoignage plein de vérité et à bientôt sur ce  forum si tu le désires...

Dernière modification par sassandra2 (11 11 2017 21:28:07)

Hors ligne

#3 12 11 2017 06:49:49

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Je reviens à ton post... si tu te balades sur le forum,dans la rubrique juste pour aujourd'hui ,il m'est recommandé de partager mon expérience vécue: ce que je vais faire ici...Merci de me lire ,mes posts sont souvent longs...

Dernière modification par sassandra2 (12 11 2017 06:54:32)

Hors ligne

#4 12 11 2017 06:56:41

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

...

Dernière modification par sassandra2 (12 11 2017 07:24:39)

Hors ligne

#5 12 11 2017 07:12:15

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Si mon trajet de vie ne ressemble pas exactement et point par point au tien, en résumé ça se ressemble : pas de travail ,SDF, mes seules connaissances étant des gens qui vivaient dans la même mouise que moi : le constat de ma vie était celui d'une Bérézina totale... D'autant que j'étais mère et que j'ai entraîné ma fille encore bébé dans toute cette fuite en avant qui n'avait aucun sens...Quand j'ai poussé la porte de ma première réunion, j'ai tout de suite su que j'y étais chez moi... Des gens qui avaient l'air bien dans leur peau et un message qui me convenait même si je ne comprenais pas tout... j'ai décroché avec leur aide et celle de soignants dans des structures adaptées... cela n'a pas été facile et il m'en a fallu bien du temps avant de "poser les produits"... J'admettais que j'avais un souci avec les psychotropes mais au fond de moi je trouvais encore des avantages à ma dépendance... A l'heure actuelle je suis sobre depuis plus de 22 ans et cela n'aurait pas été possible sans les "Anonymes". C'est bien joli de ne pas prendre le premier ou la première .. du produit de la dépendance mais j'ai vite compris que si je ne changeais  pas ma façon de voir et d'appréhender la vie ,il y avait  de grandes chances que j' y retourne ,car je continuais à fonctionner comme
une dépendante... En allant en réunion et en lisant la littérature ,je me disais  :"si ils ont réussi,pourquoi pas moi?"De  toute façon, le constat était devenu très clair : j'avais 3 alternatives
-  continuer et crever
-  finir sous les ponts
- Me mettre une balle dans la tête...

Ou essayer par tous les moyens à ma disposition de m'en sortir...
Prends soin de toi...

Dernière modification par sassandra2 (12 11 2017 07:38:40)

Hors ligne

#6 12 11 2017 07:20:31

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

...

Hors ligne

#7 12 11 2017 14:01:34

Hope13
Membre

Re : Un premier pas

Merci Sassandra pour tes mots.
Je suis allée faire un tour sur les pensées du jour et j'ai lu la recommandation dont tu parles et ton posts qui disait que tu viendrais parler de ton histoire ici. Je suis touchée que tu l'aies fait.
Ton histoire a l'air tellement dure. 22 ans... ouah... c'est difficile à imaginer pour la petite toxico que je suis ouarf ouarf!
En effet, nos trajets, comme tu dis, sont différents, nos vies le sont certainement aussi. C'est pour ça que je vais aller à ma première réunion mardi. Pour partager un truc que nous avons en commun alors que nous sommes différents.

J'attends beaucoup de cette première réunion. Je reviendrai ici donner des nouvelles ensuite. J'espère qu'elles seront bonnes.

Merci encore pour ton témoignage qui m'encourage. Car comme tu dis, si tu as réussi, pourquoi pas moi?

À bientôt ici ?

Hors ligne

#8 12 11 2017 17:56:01

lucky
Membre

Re : Un premier pas

bravo continue dans ta démarche va en réunion


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#9 12 11 2017 18:01:25

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Super de te lire... fais ce que tu as à faire... Dis-toi que ce qui t'a fait venir sur ce forum c'est la partie saine et lumineuse en toi qui veux que tu te rétablisses ou ta bonne étoile...Car franchement une vie de tox et être encore vivante,si je réfléchis bien, c'est une chance  incroyable...Merci à toi car dans mon programme de rétablissement  s'inscrit l'aide aux dépendants en difficulté ( rendre ce qui nous a été donné et ne pas oublier d'où l'on vient, car si je retouche une once de ma "drogue de choix"- perso je touchais à tout- je replongerai du jour au lendemain- et crois-moi je l'ai testé et retesté avant de pouvoir l' admettre...)Merci de ton témoignage et bien sûr je serai là pour toi sur ce forum, ou en MP si c'est trop difficile....Merci également de faire vivre ce forum par "ces écritures" : il en a bien besoin.... Prends soin de toi  et à bientôt peut-être...

Dernière modification par sassandra2 (12 11 2017 18:37:11)

Hors ligne

#10 12 11 2017 18:32:29

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Salut lucky ,a plus...Merci...

Hors ligne

#11 13 11 2017 09:50:52

Hope13
Membre

Re : Un premier pas

Ce soir c’est apéro avec les copains, un rendez-vous qu’on se donne tous les lundis à l’heure de l’apero. À la base ça mange pas de pain mais depuis quelques temps j’ai tendance à en « profiter » pour appeler le diable et pervertir quelques amis dès que j’ai 2 verres dans le nez.... et après c’est la cavalcade infernale jusqu’au lendemain soir. D’ailleurs ma dernière en date c’était lundi dernier, depuis j’ai vu personne le soir.
Je tiens beaucoup à ce rencard entre copains et j’insiste sur le fait que je suis presque toujours le déclencheur.
Je sais pas si j’essaie d’y aller et de ne pas boire parce que boire sans à côté j’aime pas trop ça, ou s’il vaut mieux ne pas tenter le diable (ouarf!)
Si je craque je compromets une fois de plus une première réunion parce que j’annule la journée de demain.... Si j’y vais pas je me frustre et je sais pas si ce sera pas pire demain soir. Bon, j’ai toute la journée pour y réfléchir mais je crois que je vais pas tenter.

Hors ligne

#12 13 11 2017 14:09:13

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Je suis devenue alcoolo après avoir laissé tomber l'héroïne...En NA on parle de la maladie de la dépendance donc,concernant tout ce qui touche aux produits psychotropes induisant une perte de contrôle générale de diverses consommations..".Tu pervertis"...Ne le sont que ceux qui le veulent bien où sont déjà "accros"... Personne ne m'a jamais obligée a "pillave, ni à sniffer ni à me shooter"...
Il est bien sûr recommandé lorsque l'on a décidé fermement d'en finir avec ça d'éviter toute tentation et donc toute situation( incluant les habitudes de consommation, les gens et les lieux propices à danger... )Bien sûr que tu vas être frustrée, mais sortir d'une dépendance ne se fait pas en un claquement de doigts....Et la volonté seule, n'est pas le ticket gagnant pour y arriver.Ceci, tu l'apprendras en réunion avec les témoignages vécus, l'aide d'un parain d'une marraine si tu décides d'en prendre un et avec tous les outils dont la littérature auxquels tu auras accès...
Ce n'est pas à moi de te dire ce que tu dois faire ou ne pas faire: tu sais ce qui est bon pour toi et si tu n'arrives pas à l'appliquer concernant ce fameux apéro, c'est de toute façon une des expressions de ta dépendance. Pour que le fameux déclic se produise il faut parfois- très souvent même, se confronter à la puissance de la dépendance...Quels que soient tes choix,( essaie cependant de relire ta première écriture qui a ouvert le sujet) et quoi qu'il se passe que cela ne grève pas ta décision d'aller en réunion...Tu ne seras ni la première ni la dernière à aborder "la chose" de cette façon-là....Ce n'est que mon opinion mes suggestions et mon vécu...
Dans tous les cas de figure je suis disponible pour toi, sur ce forum...A ce  sujet je fonctionne sans obligation de résultats : c'est quelque chose qu'on apprend à faire en NA... et qu'on comprend... tu n'as de comptes à rendre qu'à toi-même...Va bien et prends soin de toi... Je suis heureuse de te lire...Amicalement...

Dernière modification par sassandra2 (13 11 2017 14:14:53)

Hors ligne

#13 14 11 2017 09:17:37

Hope13
Membre

Re : Un premier pas

J’y suis passée, j’ai commandé un sirop à l’eau... je crois bien que c’est la première fois que je paye pour un sirop à l’eau :lol
Je suis restée 30mn à causer en tétant ma paille et j’ai fui :cool
A 19h30 j’étais à la maison! Debout 8h, fraîche comme la rosée. Un mardi à marquer d’une pierre blanche!
Pas de quoi fouetter un chat me direz vous mais ça m’a demandé beaucoup d’efforts.
Revu l’itineraire Pour aller à la réunion ce soir 19h! Un peu l’angoisse mais on flippera au moment venu. Ne pas se projeter...

Hors ligne

#14 14 11 2017 17:57:41

nam
Membre

Re : Un premier pas

Bravo Hope! smile


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

Hors ligne

#15 14 11 2017 18:16:50

lucky
Membre

Re : Un premier pas

continus smile


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#16 15 11 2017 01:10:13

allez94
Nouveau membre

Re : Un premier pas

Salut Hope, je te remercie pour tes messages. je me retrouve dans plusieurs côtés de ta situation et ça fait du bien: 32 ans, bon job, excuse du surmenage, excuse de l'apéro copains etc...
Depuis 4 mois, j'ai décidé d'avancer. pas d'arréter net pour tenir 5 jours et annoncer 10, pas de viser rapidement une guérison totale, NON! j'ai décidé d'AVANCER, sans rien promettre fermement, à ma compagne ou à moi.
Donc depuis ces 4 mois, j'ai commencé un "suivi" avec une psy géniale, spécialisée dans l'addiction, en parallèle avec les réunions, qu'elle me pousse à assister... Résultat aujourd"hui: pas de sevrage total, mais une vraie progression mentale, une conso de 10g / semaine à 1 ou 2, et un bout de tunnel que j'apercois au loin.

Bref, n'hésite pas si tu veux discuter. Je parlerai prochainement de ma découverte et familiarisation des réunions, pas si simples...

A+

Hors ligne

#17 15 11 2017 07:08:09

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Hope13 a écrit :

. "Un mardi à marquer d’une pierre blanche!"
"Pas de quoi fouetter un chat me direz vous mais ça m’a demandé beaucoup d’efforts."...
Revu l’itineraire Pour aller à la réunion ce soir 19h! Un peu l’angoisse mais on flippera au moment venu. Ne pas se projeter...

Oui bravo..."Pas de quoi fouetter un chat? Il y a une expression qui dit::"Chaque nouvelle journée sans produit pour dépendant est un miracle"... un des points clés de la stratégie NA pour s'en sortir es tla loi des 24 heures:" Je peux programmer pour une journée ( ne pas prendre la première dose de.. Et ce juste pour aujourd'hui...) ce qui me semblerait impossible a faire si je me disais : " je vais être abstinente de tout psychotrope pendant toute ma vie..."Tu fonctionnes egalement très bien lorsque tu dis:" on verra bien le moment venu...
C'est comme ça que je m'en suis sortie...
J'espère que la Réunion te plaira et que dans tous les cas de figure tu reviendras poster ici... Avec toute mon amitié...

Dernière modification par sassandra2 (15 11 2017 07:23:50)

Hors ligne

#18 15 11 2017 08:33:57

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

allez94 a écrit :

Donc depuis ces 4 mois, j'ai commencé un "suivi" avec une psy géniale, spécialisée dans l'addiction, en parallèle avec les réunions, qu'elle me pousse à assister... Résultat aujourd"hui: pas de sevrage total, mais une vraie progression mentale, une conso de 10g / semaine à 1 ou 2, et un bout de tunnel que j'apercois au loin.

Bonjour Allez
Merci de ton témoignage...
je continue le mien sachant que en NA il n'y a pas de conseils ,
Juste des suggestions :
"Chacun est libre de prendre ce qui lui sied et de laisser le reste"...
J'ai fait comme toi,
au début de mes tentatives de sevrage  :
Au début ça a plutôt bien fonctionné,
J'avais retrouvé un logement, du travailet et ce que je comprenais de la philosophie anonyme,
m'aidàit à  mieux vivre...
Le souci étant que :
je passais ma vie "à gérer"
Et que invariablement tous les 6 mois
Je retombais dans une conso délirante
Où je m'envoyais en quelques jours tout ce que je n'avais pas consommé précédemment...
Ceci a duré trois longues années de traversée du désert...
Mes comportements de conso devenant de plus en plus "hard" ...
Je n'arrivais tout simplement pas
À comprendre, adhérer à et appliquer
La première étape
" nous avons admis ( et accepté)
Que nous impuissants devant la dépendance et que nous avions perdu la maîtrise de nos vies....
3 années à remonter sur le ring et à se prendre des branlees : p***** que c'est long!!!
C'est aussi ce qui m'a permis de tenir par la suite
Car maintenant:" non non non...
Je ne veux plus revivre ça... Une phrase qui m'a aidée,entendue en réunion ;
" arrête de plonger et de replonger
Car à un moment tu n'auras plus la force,
De donner un coup de pied pour remonter à la surface..."
Et Dieu sait si autour de moi, j'en avais vu des gens, qui n'en avait plus, et d'autres qui en étaient morts dans des conditions peu ragoûtantes...
La dépendance étant une maladie progressive et mortelle

Dernière modification par sassandra2 (15 11 2017 09:05:28)

Hors ligne

#19 15 11 2017 09:08:42

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Je vous remercie de vos témoignages :
Ils contribuent à faire vivre le forum et à aider d'autres dépendants :
Prenez soin de vous et bonne route...

Dernière modification par sassandra2 (15 11 2017 09:10:35)

Hors ligne

#20 15 11 2017 15:10:39

Hope13
Membre

Re : Un premier pas

Salut,
Merci à tous pour vos messages, ça me fait beaucoup de bien.
Alex, tout comme toi je suis suivie par une psy  depuis 7 mois. Je l’ai vu pour la première fois suite à mon burn out au début de mon arrêt maladie. À ce moment là je n’avais pas encore fait le lien entre ma fatigue interdimensionnelle doublée d’une dépression et ma conso. C’est fou comme on peut se mentir à soi même. Bref... j’ai été honnête avec ma psy au sujet de mon addiction dès le départ mais j’ai minimisé l’impact que ça avait sur ma vie. On a essayé de régler d’autres points de névroses sans s’occuper du plus important. J’ai longtemps cru que si je réglais tout le reste, je diminuerais ma conso facilement. On a tendance à croire, à tort, que s’il ne nous était pas arrivé ceci ou cela on aurait jamais consommé. On a des excuses, il faut bien se gater un peu... Et  puis en ce qui m’en concerne  il y a l’effet récompense : je me  donne un objectif, je l’atteins, et je m´empresse de fêter ça... Alors oui j’ai mis du temps entre chaque prise mais je me retrouve dans’ les mots de Sassandra : j’ai besoin de rattraper le retard. Depuis que j’essaie d’arrêter je prends moins souvent mais plus à chaque fois et les lendemains sont de pire en pire. Je souhaite de tout mon cœur ne pas reprendre et surtout, et c’est le plus difficile,  ne plus en ressentir le besoin. On fonctionne tous différemment et je pense qu’on passe par tout un tas de phases avant de se dire un truc aussi con que « pour arrêter faut juste commencer à arrêter, y a pas à tortiller du cul », peut être que c’est plus facile quand on a su diminuer avant pour certain(es) et pour d’autres non.
J’insiste sur le fait que je suis là pour partager et non convaincre.
Je suis allée à ma première réunion hier soir. J’etais pétrifiée, dans tous les sens du terme, en plus on  se gelait, j’avais l’impression que tout mon sang avait quitté mon corps. Mains gelées et moites à la fois, cœur qui cogne dans la poitrine (« tout le monde peut l’entendre C’est pas possible »), ça a duré 2h comme ça, mais j’ai eu quand même envie de parler en fin de réunion. Je me rappelle même plus vraiment de ce que j’ai dit, ça ressemblait à rien de ce que j’avais pu préparer (parce que moi je suis une dingue du contrôle, je prépare tout) mais c’était ultra sincère et c’est sorti tout seul. Et ça m’a fait un bien fou. J’en pleurerais tiens...
Beaucoup de partages m’ont énormément touchée, je me suis retrouvée dans beaucoup de mots, je me suis sentie moins seule. Je me sens moins seule. J’ai senti dans les yeux et les sourires de quelques uns énormément de bienveillance.
En effet, je n’ai pas tout compris. Mais on ne m’en a pas tenu rigueur. J’ai réussi à m’exprimer devant 15 parfaits inconnus sur le sujet le plus  touchy de ma vie. J’etais tellement fière de moi qu’en partant  j’ai quand même eu  la tite pensée « bravo!faut fêter ça! » . Je l’ai fêté avec des nuggets maison  et du coca cola.  8eme jour sans rien consommer.  2ème réunion ce soir.
@Sassandra  je crois qu’en je suis en bonne voie pour la première étape (si c’est pas prétentieux ça!...)
Je suis contente de vous avoir lus, merci Sassandra, merci Lucky, merci Nam, merci Alex.
Je vous souhaite une belle journée et plein de courage.
Merci de m’avoir lue.

Hors ligne

#21 15 11 2017 15:14:56

Hope13
Membre

Re : Un premier pas

Je viens de réaliser que c’était os Alex mais Allez. Et que les suggestions de mon tel était pas toujours bonnes... mais je crois que vous comprendrez smile

Hors ligne

#22 15 11 2017 17:58:19

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Waw-hope- super témoignage....
Je suis super contente pour toi,
alors une chose à la fois
un jour à la fois et bravo pour tes 8 jours...
Je continuerai à commenter ce que tu as posté sur la guinguette au sujet  de la ps- je peux pas m'empêcher- lol-car ce texte  m'oblige à  reflexion et à canaliser ma pensée
Sache cependant que  La première etape est la plus importante .Elle est La seule qui doit être accomplie dans son intégralité, la seule qui évoque la dépendance aux psychotropes et elle est celle qui traite de l' l'acceptation totale et inconditionnelle de notre impuissance à gérer les toxiques... C'est le gros morceau quand on connaît l'importance du déni en dépendance... pour résumer les autres étapes, un ami a dit un jour un jour en réunion : si vous arrêtez de " consommer"
Et que vous continuez fonctionner comme dès dépendants,
Vous retournerez à l'objet de votre dépendance...
Cela peut résumer le pourquoi des autres étapes...)
À plus...

Dernière modification par sassandra2 (15 11 2017 18:11:23)

Hors ligne

#23 16 11 2017 00:20:20

lucky
Membre

Re : Un premier pas

continue hope bravo et merci pour tes 8 jours


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#24 16 11 2017 16:26:29

Hope13
Membre

Re : Un premier pas

merci Sassandra pour tes lumières concernant la première étape et les suivantes.
Je comprends de mieux en mieux le pourquoi du comment du programme, le système des étapes et la philosophie générale de NA.
Je commence doucement à réfléchir particulièrement à la première et me questionne également sur ma puissance supérieure.
Comme je bosse pas depuis un certain temps, ça m'occupe bien l'esprit de faire mes petites recherches, de lire, j'ai l'impression d'avancer un peu et surtout pendant que je réfléchis à tout ça  je me mets pas à mouliner de la tronche sur des problématiques auxquelles je ne peux rien faire ou qui ne sont pas du tout d'actualité. Oui, je cogite quand même beaucoup mais c'est constructif.

merci Lucky pour tes encouragements

see U smile

Hors ligne

#25 16 11 2017 19:06:04

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Bonsoir...

Si les étapes ont un ordre logique, perso ,ça m'a aidée quand je divaguais, à la recherche d'une abstinence maintenue dans le temps de piocher et de droite et de gauche ce qui m'intéressait où me parlait à ce moment-là... et quelquefois des bribes de 3e, 4e ou 6e qu'importe m'ont aidée à parfaire enfin ma première étape...En NA des écritures sont prévues pour chaque étape, on t'en parlera sûrement en réunion et si tu veux avoir une idée pour combler le temps, il y a sur ce forum, un topic réservé aux étapes....

Pour résumer, les étapes m'ont permis et m'apprennent encore à envisager la vie différemment, à  lâcher prise,
à  mieux me connaître,
à  vivre mieux...
La notion de puissance supérieure ma posé beaucoup de problèmes et m'en pose encore parfois...
Alors au début, on m'a conseillé de faire "comme si",
Je croyais en une force aimante, qui pouvait m'épauler en cas de besoin...Et c'était très agréable , comme un jeu de gosse et ça m'a aidée...
Rien ,de toute façon, n'est imposé dans la fraternité...
Avec toute mon amitié...

Dernière modification par sassandra2 (17 11 2017 07:15:33)

Hors ligne

#26 17 11 2017 17:41:55

Hope13
Membre

Re : Un premier pas

Hola todos,

La deuxième réunion de mercredi s'est bien passé.
Ça me demande beaucoup d'effort d'y aller, c'est dur de parler, avec ma peur du jugement. Mais après je suis très contente, j'ai l'impression d'avoir fait le plein de force.

Sassandra, j'ai dégoté le questionnaire de la première étape, pfffiou... va falloir bosser. Concernant la puissance supérieure, ayant une éducation totale athée c'est compliqué mais je suis fascinée par le vivant, la nature,  les planètes, le système solaire, la voie lactée, l'univers entier! Et tout ça me dépasse tellement que c'est presque mystique. Donc je vais creuser.

Portez vous bien
@ bientôt

Hors ligne

#27 Hier 09:47:44

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Hope13 a écrit :

Ça me demande beaucoup d'effort d'y aller, c'est dur de parler, avec ma peur du jugement. Mais après je suis très contente, j'ai l'impression d'avoir fait le plein de force.

Bravo pour des actions posées qui ne peuvent  être que bénéfiques au maintien de ta nouvelle abstinence ...
Parler ne me semblait pas si difficile,
mes linterlocuteurs en réunion etant
des gens qui avaient vécu ce que je vivais,
Je n'avais pas peur de leur jugement ...

Le programme m'a appris  que ce que les gens pensent de moi
n'a que peu d'importance :
ils sont libres de le faire, que ce soit en bien ou en mal ,
je n'ai pas de contrôle sur leur opinion ....
La seule chose importante etant de savoir que je fais ce que je peux ,
du mieux que je peux,
le reste échappant à mon contrôle et à  ma volonté....
D'un autre côté le programme m'a aussi fait comprendre que
Je ne devais
juger les gens
et donc
je ne devais pas médire  à  leur sujet  ...

Dernière modification par sassandra2 (Hier 14:37:19)

Hors ligne

#28 Hier 15:05:30

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Hope13 a écrit :

Sassandra, j'ai dégoté le questionnaire de la première étape, pfffiou... va falloir bosser.

tu n'es pas obligé de faire tout le même jour,cela peut se faire petit à petit ...
L'avantage de ce questionnaire et de ce travail donne (je pense la possibilité d'aller au fond des choses)
Quand je passais mon temps à chuter et  rechuter, entre
la pulsion et la satisfaction de celle-ci il n'y avait souvent qu'une seconde ...
Cet inventaire première étape m'aurait peut-être permis  de
débusquer en tout ce qui alimentente le déni de façon inconsciente ..
je disais,je pensais que je voulais m'en sortir mais au fond de moi une partie de moi largement alimentée par la puissance incroyable de ma dépendance  (ne jamais l'oublier)  trouvait encore des avantages à celle-ci...
Amicalement et encore bravo de mettre en oeuvre 
les suggestions qui te sont proposées...

Hors ligne

#29 Aujourd'hui 12:12:25

sassandra2
Membre

Re : Un premier pas

Hope13 a écrit :

Concernant la puissance supérieure, ayant une éducation totale athée c'est compliqué mais je suis fascinée par le vivant, la nature,  les planètes, le système solaire, la voie lactée, l'univers entier! Et tout ça me dépasse tellement que c'est presque mystique. Donc je vais creuser
@ bientôt

Je connais  des gens qui passent  la première année uniquement sur la première étape, la deuxième sur la 2, etc,etc...
La 1ere telle que je la conçois, outre le fait de reconnaître son impuissance totale et définitive devant la dépendance ( le produit de la dépendance) s'harmonise parfaitement avec les phrase de la prière de la sérénité:" donnez-moi la sérénité d'accepter les choses que je ne peux changer,(le fait que je sois "accro" )et que le reconnaissant j' admets et accepte que je ne peux tout simplement pas arrêter de me droguer tout en continuant à le faire....

la 2, se résume dans le terme "mon Dieu donnez-moi"...: j'ai pris conscience de la force incroyable de ma dépendance et ce faisant je demande à  je ne sais qui, je ne sais quoi  le groupe, ma bonne étoile, ma vie, l'a chance qui m'a maintenu en vie, tout ce qui est hors de contrôle de ma seule volonté de me donner un coup de pouce.... cela pourrait aussi se résumer en une attitude de confiance envers la vie et les chances qu'elle met sur notre route... car pour l'instant ma seule volonté ne m'a pas permis de sortir de cette mouise absolue que représente ma dépendance... Bonne journée et amicalement...

Dernière modification par sassandra2 (Aujourd'hui 12:14:07)

Hors ligne

Pied de page des forums