Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 20 09 2018 14:21:19

fredodu43
Nouveau membre

J'essaie

Je suis Fred. J'ai 50 ans. Je suis sous subu depuis environs un an et j'en ai marre d'être toujours dépressif et d'être bien seulement quand je prends ce médoc. J'en ai marre d'attendre les minutes qui me séparent de la prochaine prise. J'en ai marre d'être tout le temps en manque. Malgré ce que l'addicto m'explique, ça ne rentre pas. Je ne suis jamais "normal". C'est moins pire qu'un passé pas si lointain, mais je vomi l'idée de vivre tout ce qui me reste à vivre avec ce médoc.
Je ne sais pas quoi faire, quoi dire et à qui le dire. Je ne me reconnais plus. Je deviens violent, colérique, nerveux. Ma vie se dessèche de tous ces plaisirs simples et devient aride à ne vivre que dans l'attente de la minute subu.
Je suis schizophrène. Rien de bien grave. Je m'en suis super bien sorti professionnellement malgré mon handicap. La drogue m'a aidé à jongler avec mes personnages, mes crises. Mais, je pense que le vrai moi, celui qui déprime de ne pas se voir, a envie de sortir et je veux lâcher cette merde. Le subu a-t-il été le bon remède ? J'ai fais confiance à mon addicto. C'est vrai que grâce au subu, j'ai lâché le reste. Pour lui, il pense que ma vie est moins pire qu'avant, que je ne suis plus en danger et que tout va pour le mieux. Mais moi, même si je ne cours plus après le produit, ma vie est grise et morne comme un soir d'hivers en Auvergne.
Voila où j'en suis.
Bien le bonjour à tous.
Fredodu43.

Hors ligne

#2 20 09 2018 14:53:38

lucky
Membre

Re : J'essaie

bienvenue Fredo prend soin de toi


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#3 20 09 2018 17:32:44

nam
Membre

Re : J'essaie

Bienvenue Fredodu43!
Viens nous voir en réu, tu trouveras des réponses....
et je te confirme, la vie n'est plus du tout grise et morne quand on est abstinent !
Les infos sur les réunions NA sont sur le site: https://www.narcotiquesanonymes.org/
à bientôt smile


"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

Hors ligne

#4 22 09 2018 14:23:59

fredodu43
Nouveau membre

Re : J'essaie

Salut. Merci pour vos réponses. Je me sens quand même moins seul.

Je ne veux pas pleurer sur moi, sur mon sort. Je décris juste ce qu'il m'arrive avec le Subu. Et je ne sais pas si c'est normal, ni même si la solution est dans la prise de came déguisée en médoc...pour ne plus prendre de came.

- Mais, bordel, m'a invectivé mon addicto,  - quand vas-tu comprendre que tu prends un traitement ? Pas un produit ! Un traitement ! Tu m'emmerde, Fred, de tout intellectualiser, à tout remettre en question sans cesse ! Je ne t'ai pas obligé à venir à moi, tu es venu seul ! Fais moi confiance !

...J'y arrive pas ! J'ai l'impression de ne pas avoir quitté le bateau de la came. Il m'avait vendu une vie normal, comme tout à chacun. Mais suis-je comme tout à chacun ? Peut-on avoir une vie "normal" après être passé en enfer ?  Et puis, ce subu, pourquoi ne pas me filer juste, à peine un peu de H, en homéopathie, et me dire, avec ça, tu auras une vie normal?  Peut-on remplacer une drogue par une autre et se dire que mon esprit, complètement perdu au milieu des dizaines de produits dans lequel il a baigné depuis des années, puisse faire la différence ?
Peut-on traiter un alcoolo en le faisant boire de l'alcool ? On soigne bien des maladies en injectant des virus morts !

Le problème est que je n'y crois pas. Ma demande depuis des mois est d'augmenter mes doses de 2 mlgr, parce que je sais que c'est ce qu'il me faut. Mais, je me heurte à un mur de refus. Mon addicto n'est pas d’accord. Je suis toujours en manque, malgré un dosage régulier depuis un an. Il n'y a que quelques heures de répit, lorsque je prends le Subu.

Je deviens violent, déprimé, lunatique à l’extrême. J'ai vraiment envie d'en finir. Vraiment. J'en ai plein le cul.

En vieillissant, la mort, devient une porte de sortie acceptable. Comment la mort peut-elle, dans certaines conditions, être pire que la vie. Je suis vraiment à deux doigts de me foutre en l'air. Je cherche juste un procédé moins violent qu'un autre. C'est dans ma tête, tout le temps. Comme une obsession mental qui creuse un peu plus chaque jour, le trou dans lequel je vais me réfugier.  Deux trois trucs me tiennent encore ici...mais pour combien de temps  ?

Je ne parle pas de cela par haine, déprime ou pour qu'on s'intéresse à moi. J'ai fais le tour de beaucoup de choses. A 50 ans, on ne parle pas de la mort comme à 30. Je ne sais pas ce que j'ai à gagner à continuer encore. Je n'ai plus rien à prouver.

En tout cas, merci d'avoir eu un mot pour moi. C'est très gentil. ça me touche vraiment.

Bye.

Freddu 43

Hors ligne

#5 23 09 2018 06:28:11

joël de montpellier
Membre

Re : J'essaie

Salut Fred
pour arrêter de consommer je suis aller en réunion Narcotiques Anonymes

Hors ligne

#6 26 09 2018 09:13:55

sassandra
Membre

Re : J'essaie

fredodu43 a écrit :

. . Le subu a-t-il été le bon remède ? J'ai fais confiance à mon addicto. C'est vrai que grâce au subu, j'ai lâché le reste. Pour lui, il pense que ma vie est moins pire qu'avant, que je ne suis plus en danger et que tout va pour le mieux. Mais moi, même si je ne cours plus après le produit, ma vie est grise et morne comme un soir d'hivers en Auvergne.
Voila où j'en suis.
.

Hors ligne

#7 26 09 2018 09:18:06

sassandra
Membre

Re : J'essaie

avec les programmes méthadone et Subutex , je me suis toujours demandé comment on pouvait prétendre soigner quelqu'un est toxiques en leur donnant d'autres toxiques semblables, parfois même meilleurs car moins coupés.... bref en NA, nous ne sommes pas censé donner quelque jugement que ce soit sur différentes thérapies médicales....

Hors ligne

#8 26 09 2018 09:48:35

sassandra
Membre

Re : J'essaie

Je suis moi-même atteinte d'une maladie psychiatrique, je nommerai la bipolarité et pour ma part l'adjonction de différents produits mélanger à mon traitement psy m'a amené a d'abord me retrouver dans des situations ou si je suis encore en vie, je peux remercier la vie.... nous savons bien tous les deux en quoi nos 2 pathologies malgré leurs différences sont intimement liées avec les angoisses , les idées suicidaires , et les phases dépressives et il est bien connu que au fil du temps les toxiques font de moins en moins les effets bénéfiques qu'elles semblaient apporter pour produire un effet contraire: le corps et le cerveau ont leurs limites..... je me pose la question de comment j'aurais pu faire le choix d'arrêter si on avait continué à me servir à boire ou autre chose puisque je prenais de tout et j'ai quelques souvenirs de comportements où l'alliance de la maladie et des produits amenait au pire....

Bienvenue sur le forum : si tu as besoin d'écrire cela peut aider a faire le point sur le fameux déclic qui se résume en quelques mots: marre d'en avoir marre.... je suis pas très présente sur le forum actuellement car hospitalisée en psy mais je peux t'assurer que il n'y a que toi qui sait ce qui est bon pour toi.... après le sevrage vient le travail à faire sur les étapes( ou comment voir la vie de façon différente en appliquant ce qui nous est suggéré..... une approche différente puis également nous faire sortir de la prison des habitudes et donc d'une lassitude Générale..... va bien , et que les vents te soient favorables.....

Dernière modification par sassandra (26 09 2018 10:36:39)

Hors ligne

Pied de page des forums