Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 11 11 2019 18:05:41

julienvh
Nouveau membre

Présentation Julienvh

Bonsoir à toutes et à tous,

Comme mon pseudo le suggère, je m'appelle Julien et je suis héroïnomane en sevrage depuis Janvier, sous méthadone 38mg.

Au début à 40mg oui descendu à 38mg mais même si, au début, ça a tenu, je justifiais des prises de temps en temps....
Puis finalement je gardais mes gélules mais consommais. D'abord 1x / jour en revenant du travail puis une fois le matin avant d'aller bosser et une fois en rentrant pour finir par fumer en me levant, puis vers 10h dans les toilettes du boulot, à 12h idem à 16h idem et toute la soirée évidement.

Je suis suivi par un psychiatre depuis des années et ai été suite à de nombreux examens comme étant Bipolaire de type II avec mode de fonctionnement Borderline. Ne me demandez pas ce que c'est, je n'en sais rien. En attendant le mal est là. Que ça soit en phase up où bougeant plus je consomme moins ou en phase down (majoritaires) où je consomme beaucoup plus c'était la catastrophe.

Mon dealer a fini par se faire chopper et je me suis retrouvé convoqué par la police pour la première fois de ma vie. J'avais une peur bleue et finalement tout s'est très bien passé. Je n'ai pas menti, voyant les sms que j'avais envoyé, ça ne servait à rien. Le dealer avait aussi mentionné mon taux de consommation qui était légèrement en-dessous de la vérité, j'ai donc confirmé mais je me suis effondré quand elle m'a demandé pourquoi je prenais. Larmes, sanglots, la totale. Une amie m'avait conduit, la policière la convoquée et lui a fait promettre de faire en sorte que je sois hospitalisé d'urgence en psychiatrie voyant mon état.

2 semaines plus tard, je me retrouvais dans un hôpital psychiatrique aidant aussi les addictions: aucun progrès, pas adapté du tout. Je me suis fait jeter dehors pour une consommation exponentielle de cocaine et de marijuana dans mes urines. Ce qui est impossible, je ne vois pas pourquoi je vous mentirai ici car quand je suis arrivé, j'ai dit au stagiaire ayant encodé mon numéro manuellement pour l'ensemble de mes pots (1x tous les 2 jours) que j'avais consommé de l'héroïne la veille et de l'herbe.
Hors lorsque j'ai été mis à la porte, le graphique de ma première prise était négatif à l'héroïne malgré avoir arrêté de fumer à peu près 3h avant mon admission.

Erreur ou pas, me voici dehors. Retourné chez ma mère de force car interdit de chez moi: peur que je mette fin à mes jours.

Je recherche un autre centre ici en Belgique, pas loin de la région du centre mais efficaces et autoritaires qui m'apprendrais aussi les responsabilités de base: se laver, se bouger, sortir prendre l'air, marcher, cuisiner, nettoyer, faire la vaisselle,... j'en ai trouvé un du côté de Malmedy: Les Hautes Fagnes. Il parait que c'est presque la gestapo là-bas mais qu'on en sort changé tellement c'est éprouvant. C'est 6 mois ou 12 mois.

Premièrement avez vous des conseils pour moi sur n'importe quel point, des réactions sur mon histoire ou un témoignage sur l'un ou l'autre centre.
Je connais Bon Secours aussi, ma mère y aillant vécu 2 ans mais ça fait plus centre de vacances ce que je refuse. Je veux réapprendre à vivre sainement et "normalement" en étant capable de faire ce que chaque personne doit faire aussi en rentrant du boulot et ce, sans finir en sanglots ou en crise de nerfs.

PS: Ma mère est aussi maniaco-dépressive (ancien terme pour la bipolarité avant), 5 tentatives de suicide auxquelles j'ai assisté depuis mes 8 ans. Suite au divorce de mes parents, j'ai été baladé entre mes grands parents et ma mère selon ses séjours en hp entre deux tentative de suicide.

Merci à tous ceux et celles qui auront eus le courage de me lire.

Bonne soirée à vous.
24h à la fois.

Julien

Hors ligne

#2 12 11 2019 06:57:52

lucky
Membre

Re : Présentation Julienvh

merci pour ton partage viens nous voire quand tu veux


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#3 12 11 2019 14:34:21

Yichine Puntso
Membre

Re : Présentation Julienvh

Nous venons tous de familles dysfonctionnelles, ma mère en a fait une seule et ça a marché du 1er coup, j'ai été le premier témoin visuel du résultat.

Pour ma part je pense que cette maladie ou cet état est du à une déficience ou une absence du frein émotionnel naturel (limbique), donc c'est le néocortex (nouvelle couche) qui prend le relais, d'où la puissance mentale et la capacité d'adapter la réalité à la sienne (voulue, rêvée, fantasmée)

L'être humain est une espèce parmi toutes les autres et nous ne sommes que des mammifères doués d'intelligence (tout est relatif quand nous regardons les dégâts de la planète, serions nous plutôt des virus pour la planète terre), bref nous sommes vivants et nous avons gardé un truc des mammifères l'instinct grégaire (vivre en troupeau)

La force de NA est que nous sommes entre nous (attention parfois ça fouette) et que cette structure nous offre un cadre où nous pouvons nous identifier mutuellement (ce que je décèle chez l'autre est parfois ce que je refoule chez moi), petit à petit l'acceptation de soi grandit et la confiance reviens, je te souhaite d'aller en réunion, même en ayant consommé, même en rampant, même en dégueulant, la seule chose qui t'es demandé c'est de ne rien avoir sur toi, et d'éviter de te faire des plans dans la tête pour éventuellement chopper ou vendre des prods.

Il est aussi conseillé d'être suivi médicalement, car nous ne sommes pas médecins, mais patients. Notre expérience de tox actif devient une force pour entrevoir et décider l'abstinence.

Tu iras à ton rythme, et tu décideras avec ton médecin et avec ton éventuel parrain de ce que tu arrêteras en premier, en gardant comme objectif l’abstinence totale de tous produits psychoactifs, ça prendra le temps que ça prendra, c'est pas un contre la montre ni une compétition.

BON COURAGE !

Hors ligne

#4 15 11 2019 15:04:04

julienvh
Nouveau membre

Re : Présentation Julienvh

Merci à tous les deux pour votre accueil.
En cas de besoin c'est réciproque évidement, je pourrai partager et aider qui sait ?

Yichine, je n'ose imaginer l'horreur vécue. Pour ma mère c'en est triste mais j'étais jeune et à cause de mon père qui n'était pas psychologue pour un sous, une sorte de je m'en foutisme s'est installée.
On attendait qu'elle revienne d'HP, directement il recommençait comme avant avec pour seul résultat: la rechute.

J'ai pour ma part et probablement par ces évènements été marqué au fer rouge de l'hyperémotivité.

Enfin pour terminer, j'estime que l'on peut apprendre ENORMEMENT du témoignage des autres. Que ça soit réussite ou échec, on peut y trouver une sagesse, un conseil ou autre.

Je ne suis pas alcoolique personnellement mais j'ai participé à leurs réunions et bien que seul un NA ne peut comprendre un NA et un AA ne peut être compris que par un AA, on peut quand même entièrement apprendre de leurs témoignages. Leurs méthodes sont également, à mes yeux, aussi bien adapté à nous autres, NA.

Jusqu'à leur prière de commencement : (Remarque: Dieu ici n'est pas forcément dieu tel qu'on l'imagine, ça peut l'être si on est croyant, de n'importe quelle religion, ça peut être un proche qui nous soutient, ça peut être les AA, les NA, un amis, bref tout ce qui pourrait vous aider à trouver la force d'avancer).

Mon Dieux,

Donne moi la SERENITE d'accepter les choses que je ne puis changer,

Le COURAGE de changer les choses que je peux,

Et la SAGESSE d'en connaitre la différence.

Personnellement, je ne sais pas vous, mais moi ça me parle.

Et leur vision des chose: le passé est passé et nous n'y pouvons rien changer, le futur est incertain et nous ne devons pas nous en faire à l'avance, l'important c'est le présent, ici et maintenant.

24 heures à la fois disent-ils.

Au plaisir de vous lire wink

A bientot

Hors ligne

Pied de page des forums